Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juillet 26 2017

Pour les amoureux des trains (Juillet 2017)

Des Nouvelles de La Suzanne.

La belle revue bimestrielle de la FACS (1) "Chemins de Fer Régionaux et Tramways" en son N° 382- Juillet/ Août 2017 nous donne des nouvelles du Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée [CFHVS] (2) à BAR le DUC et tout particulièrement de la "Suzanne".

LaSuzanne.jpg

Cette locomotive à vapeur 031T Corpet nous est montrée en page 21 à l'état d'épave telle qu'elle fut récupérée par le CFHVS chez le ferrailleur VAILLANT à St VALERY s/ SOMME. A la page 22 nous voyons la Suzanne complètement restaurée et prête à circuler sur la voie métrique de 4,200 Km en cours de travaux. Celle qui appartenait au chemin de fer Meusien sous le N° 26 (CM26) après avoir connu les dures épreuves de la 1ère guerre mondiale pour la desserte du front de VERDUN, après avoir connu l'oubli chez le ferrailleur, est ressuscitée maintenant et a même été classée Monument Historique en 2008.  Le travail exemplaire de l'Association du Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée ne s'est pas limité à la résurrection de la locomotive "La Suzanne" mais s'est poursuivi par la récupération et la remise en état d'une rame historique comprenant notamment une voiture salon du Meusien dite "Poincaré" utilisée notamment par la-dite personnalité. En complément, une animation par des bénévoles en costumes d'époque donna une ambiance digne d'intérêt lors des manifestations commémoratives du centenaire de la guerre 14-18. Rendez-vous prévu en 2018 à BAR le DUC où la Suzanne et son train historique vont circuler sur la voie métrique totalement terminée. De belles heures pour les amoureux des trains, mais de belles heures aussi pour les amateurs de l'Histoire.

  (1) FACS >  Fédération des Amis des Chemins de fer Secondaires.
              Gare de l'Est - BP 20292 - 75463 PARIS Cédex 10
              htt :/www.trains-fr.org

  (2) CFHVS > Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée.
                                          55    BAR le DUC

A propos du Tour de France.

Comme rappelé dans notre dernier écho (De tout, un peu), le Tour de France cycliste est l'occasion de voir à la télévision des images formidables de notre beau pays. Si nous découvrons des châteaux, des églises et des monuments les plus divers, notre œil avisé d'amoureux des trains sait découvrir dans le paysage des lignes de chemin de fer, qu'elles soient à grande vitesse ou des lignes classiques de notre réseau national. Ce n'est pas sans tristesse que nous retrouvons des ouvrages d'art abandonnés, des viaducs imposants aux signatures célèbres qui, aujourd'hui hélas, ne voient plus passer de trains pour lesquels ils ont été conçus. Quelques trains touristiques répondent encore "présent", relevant fièrement leur active trace par monts et par vaux. Marque d'espoir, témoignage d'une mémoire industrielle qui ne veut pas s'effacer ?...

N'oublions pas qu'au fil des ans, des Romains à nos jours, l'Histoire de notre pays est vécue par les monuments qui nous restent.

A l'occasion du passage dans notre région de la troisième étape du Tour (MONDORF les BAINS-VITTEL), la vue aérienne de l’aqueduc romain de JOUY aux ARCHES nous parle d'une époque à l'architecture audacieuse en marche vers l'avenir, au même titre que la ligne à grande vitesse PARIS-EST-EUROPEEN qui franchit la vallée de la Moselle à VANDIERES par un ensemble d'ouvrages d'art successifs dont le viaduc de 1.500 mètres à CHAMPEY s/ Moselle au-dessus du cours d'eau, le plus long viaduc de la ligne.

Aqueduc_Jouy_aux_Arches.jpgViaduc_Champey.jpg

Comme quoi l'Histoire s'écrit aussi dans notre paysage. A chacun de savoir la lire...

Jean  SPAITE  Juillet 2017

Crédit photo : L'image de la Suzanne provient du site Verdun-Meuse.fr
La photo de l'aqueduc de Jouy du site tourisme-lorraine.fr
Celle du Viaduc de Champey provient de Wikipedia

vendredi, juillet 21 2017

De tout un peu... (Juillet 2017)

pigeon.jpg

  • Le Lundi 17 Décembre 2012 au matin, l'Entreprise Thiery GERARD de DOMEVRE a réalisé la protection du clocher contre l'invasion des pigeons. La protection a consisté à l'installation de grilles en métal déployé aux différente ouvertures du clocher afin d'empêcher l’accès aux volatils qui polluaient par leurs déjections l'intérieur de l'édifice.  Une toute récente visite du clocher nous a fait constater l'absence d'une grille de protection à l’oculus du premier étage côté Sud permettant librement l’accès aux pigeons, palombes et colombes du secteur avec comme conséquences les pollutions tant redoutées.  Il devient urgent de remettre en place le dispositif de protection qui avait fait ses preuves.

  • Comme chaque année la commission départementale consacrée au fleurissement du village est récemment passée en notre commune. On nous a dit qu'elle suivait de très près le travail sérieux et toujours en progrès de l'équipe locale qui plante, soigne nettoie, arrose les massifs fleuris qui font l'admiration de nos visiteurs. Il nous reste à attendre le classement qui sera publié prochainement.  Une observation a été émise : Quel dommage que l'aspect extérieur de l'église soit si sombre pour un village si bien fleuri.  Souhaitons que cette remarque soit entendue et qu'elle provoque une réaction bénéfique pour remédier à ce constat.
Fleurissement2017-01.jpg
Fleurissement2017-02.jpg
  • Le Jeudi 1er Juin nous avons fait paraître un article "Sauvons le Blockhaus EST" signalant le dépôt de terre inapproprié formant écran à l'ouvrage militaire abandonné et envahit par les ronces, les orties et les bois; sans provoquer la moindre réaction...  On voit évoluer dans notre village des pelleteuses, des godets, des bulldozers et autres "Manitou".  Et si un de ces engins avait la bonne idée de donner un coup de bull pour dégager quelque peu l'accès au blockhaus abandonné ?  Et si un groupe de bénévoles, des scouts par exemple, décidaient de faire un camp de vacances ici pour réparer des ans d'ingratitudes faites à nos Poilus de la première guerre mondiale qui ont réalisés cet ouvrage militaire qui fait partie de notre patrimoine ?  Une mise en valeur du blockhaus serait la bienvenue dans le cadre du centenaire de la guerre 14-18 .  Et pourquoi pas un "chantier jeune argent de poche" pour l'été avec cet objectif de rénovation du Patrimoine ?  Attendons et souhaitons les réactions.
 
  • Vendredi 8 Avril 2016, nous avions eu l'opportunité de rencontrer Monsieur le Maire accompagné de Mme Nicole MILBACH son adjointe au conseil municipal venus se rendre compte des travaux de rénovation du calvaire de l'église. A cette occasion, Mr le Maire, muni de son mètre, nous annonçait le projet de mise en conformité de l'accès PMR (Personnes à Mobilité Réduite) de l'église, bâtiment communal recevant du public. Un cheminement devrait être obligatoirement réalisé pour permettre in situ l'exécution de l'allée de roulement d'un fauteuil roulant pour personne handicapée. Il s'agissait de l'application de la Loi qui avait déjà reçu réalisation pour l'accès à la salle polyvalente située à l'arrière du bâtiment de la mairie. En plus du chemin régularisé était prévu une rampe amovible pour franchir les deux marches d'entrée à l'église pour le-dit fauteuil. L'échéance était décidée pour la fin d'année ...  Il n'y a plus qu'à attendre maintenant la réalisation de ce projet pour être en conformité avec la Loi.

  • Le Tour de France 2017, 104éme édition du Tour de France cycliste, se déroule du 1er au 23 Juillet 2017. Le départ a eu lieu en Allemagne à  DUSSELDORF et l'arrivée est sur les Champs Elysées à PARIS.  Comme chaque année, le Tour de France est l'occasion de voir à la télévision des images formidables de notre beau pays. Les villes, mais aussi les villages s'offrent à nos yeux pour notre plus grand plaisir de découverte. Toutes les communes n'ont pas un château à présenter, mais toutes ont une église digne d'intérêt.   Dans l'attente d'un "prochain" passage du Tour dans notre région, il serait grand temps de donner un aspect convenable à notre église... Il serait grand temps de se mettre au travail, les habitants du lieu auront la primeur de retrouver "un beau motet".

  • Dans son édition du Mercredi 12 Juillet 2017, l'Est Républicain nous fait part du "Retour au bercail pour le "Musée du Vélo et de la Moto" de LUNEVILLE. C'est Maurice CHAPLEUR natif de MAIXE, propriétaire de son magasin de ventes de vélos et motos situé place du chateau à LUVILLE, qui au fil des ans a rassemblé une formidable collection de 230 véhicules dans son musée lunévillois. Notamment 70 vélos de 1818 à 1900 et une soixantaine de motos antérieures à 1914 en font la collection la plus importante de l'avant guerre. Maurice CHAPLEUR décède en 2005.   La cité thermale d'AMNEVILLE (Moselle) rachète la collection et ouvre un musée du vélo et de la moto qui fermera en 2015.   C'est la Société "Passeport Prévention" du groupe "TRANSALLIANCE" à CHENEVIERES qui vient de racheter la collection qui pourrait désormais rejoindre l'ancien séminaire de FLIN choisi pour abriter le nouveau Musée,  en terres Lunévilloises. En somme, un retour aux sources...

Jean SPAITE     Juillet 2017

dimanche, juin 25 2017

Décés de l'abbé Charles Bailly

Cure_Bailly.jpgNotre église est en deuil : L'abbé Charles BAILLY nous a quittés.

Pendant 32 ans il a fait partie des personnages marquants de notre commune. Le curé du village, c'était lui.

Charles BAILLY est né le 17 Février 1926 à EINVAUX (54) petite commune proche de BAYON dans le Saintois. C'est en 1951 qu'il est ordonné prêtre et vicaire à TOUL. Il exercera successivement à BRIN sur SEILLE puis à BELLEAU pour arriver le 17 Juillet 1977 à la cure de DOMJEVIN où il restera jusque fin Décembre 2009.

Formé à la Communauté du PRADO, il devient aumônier des mouvements d'action catholique en monde rural pour le Lunévillois (ACE,MRJC,CMR). Il occupe le presbytère de DOMJEVIN avec ses deux soeurs Marthe et Cécile, et va se dévouer sans compter à ses paroissiens de six villages environnants.

Exemple de charité, il accueille en son foyer deux jeunes fragilisés par la vie dont il assure l'éducation complète avec générosité. D'un contact très simple et d'une grande bonté, il savait se mettre à la portée des gens dont beaucoup l'appelait par son prénom. Jusqu'au bout, il se voudra au service des autres.

C'est en Décembre 2009, à l'âge de 83 ans, qu'il accepte de prendre sa retraite, car il est contraint d'être hospitalisé.  A partir de 2010, sa vie va se poursuivre à la maison de retraite médicalisée de CIREY sur VEZOUZE où il continue son ministère de prêtre, mais d'une manière limitée due à sa condition physique et à son âge.  Très souvent, il s'informe de ses anciens paroissiens et de leur devenir. De leur côté, ceux-ci ne l'oublie pas.

C'est avec tristesse qu'ils ont appris le décés de l'Abbé Charles BAILLY le 9 Juin 2017 à l'âge de 91 ans.

Ses obséques ont été célébrées le 13 Juin 2017 en l'église de DOMJEVIN qui lui était si familière devant une nombreuse assistance.  Il repose au cimetière du Sud de NANCY dans le secteur réservé aux prêtres défunts du diocèse.

Ayons une pensée émue pour ce prêtre, homme de Dieu, qui s'est tant dévoué pour ses frères les hommes.

Jean  SPAITE   Juin 2017

dimanche, juin 11 2017

Les commerces et les services à Fréménil (Suite)

Nous avons fait paraître le 6 Juin 2017 sous le titre "Les commerces et les services à Fréménil" un article important présentant les commerces ambulants desservant nos habitations (boulanger, fruits et primeurs, viandes et charcuterie), mais également les services à domicile (coiffure, médecins, ADMR), sans oublier les commerces et services proches (pharmacie, station service, garages, TED).

Nous avons eu la demande d'une branche artisanale fortement appréciée et souvent demandée : La Restauration. C'est très volontiers que nous accédons à cette demande. En nous limitant à des distances réduites par rapport à notre village, hors des villes importantes comme Lunéville, Blamont, Baccarat, nous pouvons proposer les adresses suivantes :

  • HERBEVILLER  ( à 5 Km ) "Relais Paris-Strasbourg" D 400, 1 ancienne RN4  Tel. 03.83.72.28.34.
                           Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi 5H.30 à 15H. et 17H. à 23H.
                           Vendredi 5H.30 à 15H.
  • THEBAUMENIL  ( à 7 Km ) "Le Péché Mignon" 21 Route 400  Tel. 03.83.71.18.89.  et 06.83.61.01.14.
                           Ouvert chaque jour de 7H.30 à 15H. et de 18H. à 21H.30, sauf Mercredi et Dimanche soir.
    Restaurant_Le_Peche_Mignon.jpg
  • AZERAILLES   ( à 8 Km ) "Le Bistro - Café de la Gare" 15 Rue de la gare Tel. 03.83.42.99.40. et 03.83.75.15.17.
                          Fermé les Lundi soir, Mardi soir, Dimanche soir ainsi que le Mercredi toute la journée.

Chambres d'hôtes. Ajoutons pour l'hébergement :

  • CHAMBRES D'HOTES chez Brigitte et Gilbert BREGEARD 7 Route Nationale 4 54450 HERBEVILLER
                      Tel. 03.83.72.24.73.

En vous souhaitant "Bon Appétit", nous vous rappelons que notre petit village a bénéficié pendant de longues années, aux siècles précédents notamment, du service apprécié du Café ROUSSEL, HEFTER, BENOIT, VISINE. (voir notre ouvrage "La Saga du Café du Village" Juillet 2010).

A l'époque d'Adolphe HEFTER (1841-1918), propriétaire exploitant déjà au XIXe siècle, le café-auberge proposait le boire et le manger en plus de la petite épicerie,  mais présentait aussi ses talents de boulanger et de spécialiste en pâté lorrain renommé dans toute la région.

Au XXe siècle qui a suivi, c'est Henri BENOIT et son épouse Maria née HEFTER qui ont exploité le café du village; mais c'est surtout leur fille Paulette BENOIT (1916-1971) qui a marqué le commerce local par son dynamisme et son savoir-faire. Dans la deuxième partie de ce siècle et surtout après le 2e conflit mondial, le café du village de Fréménil, bien que distant de la grande Route Paris-Strasbourg, était une étape pour les transporteurs routiers et l'arrêt des autobus des Rapides de Lorraine. Étonnamment, chaque jour, il y avait un arrêt-buffet (non mentionné dans la fiche horaire officielle !!) et l'heure du casse-croûte était respectée.

Pour le menu très simple, Paulette présentait un sandwich au jambon local avec une baguette de pain produit par Mr VOUAUX le boulanger d'Ogéviller, et bien sûr accompagné d'une boisson chaude ou froide. Pour les appétits plus développés, elle proposait une omelette sur le plat agrémentée d'une tranche de jambon local. Ce menu simple, rapide à exécuter obtenait la faveur des "Transporteurs" qui s'arrêtaient à l'étape de FREMENIL assortie du label de "buffet" sur l'itinéraire.

Le café de "la Paulette" a fermé en 1972 et souvent on évoque son souvenir avec regret car dans un village le café est le lieu d'animation de la commune. Quand il s'adjoint le rôle d'auberge, si modeste soit-elle, le café représente une fonction importante.

Dernièrement, à la faveur de la campagne électorale législative, la radio nous faisait part qu'un candidat du Centre de la France s'engageait, s'il était élu à obliger par la loi à l'existence d'un café dans chaque village au même titre que l’existence d'une mairie communale, de manière à créer un lieu de vie et lutter contre le désert rural. Pourquoi pas !!

Rappelons également notre article "Beaux Villages Lorrains" évoquant l'association éponyme dont l'objectif est de regrouper les petites communes ne dépassant pas 2.000 Habitants, fières de leur patrimoine dans le but d'attirer des touristes.  En local nous faisons des efforts louables de propreté et de fleurissement du village accompagnés même de réalisation étonnante, colorée et artistique d'une fresque murale qui nous vaut l'admiration.

Pour entrer dans l'équipe de beauté des "Beaux Villages Lorrains", il nous manque notamment une auberge lorraine où le touriste pourra faire étape, pourquoi pas où il pourra déguster une bonne bière "la bière des Piquants", sortie d'une micro-brasserie à créer sur place... Quel programme pour une jeunesse dynamique, entreprenante, qui pourrait reprendre le flambeau initié au siècle passé par Paulette BENOIT en son café du village.

Embellissement du village, animation, hébergement, voilà de quoi faire de FREMENIL UN BEAU VILLAGE LORRAIN.

Jean SPAITE    Juin 2017

vendredi, juin 9 2017

Pour les amoureux des trains : Le chemin de fer minier de Maron - Val de fer

Val-de-fer_Entree_de_la_mine_au_temps_de_la_vapeur.jpgL'Est Républicain du 16 Juillet 2016 (il y aura bientôt un an) publie un article "Neuves-Maisons: Le tourisme industriel, une mine à exploiter". On y évoque notamment le travail historique de "l'ATELIER MEMOIRE OUVRIERE" AMO qui a abouti à l'inscription en Novembre 1992 à l'inventaire des Monuments Historiques de Lorraine de l'imposant accumulateur de grande capacité de minerai de fer construit en 1930 au Val de Fer par l'entreprise ZUBLIN, hautement spécialisée dans les ouvrages en béton armé.

De cette structure technique du Val de Fer partait une ligne de chemin de fer qui assurait l'acheminement du minerai depuis la mine jusqu'aux Aciéries de Neuves-Maisons. D'une longueur de 5,100 Km., à l'écartement de 1 m., la ligne à voie unique descendait les différences de niveaux par des alignements et des courbes bien étudiées  adoptant une pente maximum de 30 mm. par mètre. Les convois de wagons-trémies chargés de minerai, primitivement tractés par des locomotives à vapeur jusqu'en fin 1956, ont été assurés à partir de cette date par des locomotives Diesel de couleur verte de 36 tonnes et d'une puissance de 330 CV. Chaque jour, ce système de transport ferroviaire assurait une descente régulière de 6.000 tonnes de minette lorraine jusqu'aux Aciéries de Neuves-Maisons.

Rappelons que la mine proprement dite était desservie par le réseau du fond, un ensemble de voies ferrées à l'écartement de 0,685 m. partant du front d'abattage et remontant vers l'entrée de la mine où se trouvaient les installations du carreau. Les convois de berlines chargées de minerai, tirés par des petites locomotives électriques, alimentaient le concasseur et l'imposant accumulateur ZUBELIN situé en surface.

Cette évocation fait partie du passé puisque depuis le 31 Décembre 1968 la mine de Maron Val de Fer a cessé ses activités entraînant la fermeture de la ligne de chemin de fer éponyme. La minette lorraine ayant été concurrencée par le minerai mauritanien éminemment plus riche en métal et plus rentable en dépit du coût du transport.

Tout cela, c'était hier, il y a un demi siècle déjà !!

L'article de l'Est Républicain rappelé ci-avant mentionne "le projet de relancer le train du Val de Fer et intensifier les visites des mines".  Aurons-nous un jour la chance de voir circuler un train touristique transportant ses voyageurs depuis Neuves-Maisons jusqu’à la mine du Val de Fer où déjà à l'heure présente les bénévoles de l'AMO assurent la visite de la mine ?  On peut raisonnablement l’espérer.

Voici quelques photos provenant d'un article que j'avais rédigé en Janvier 1965 sur le chemin de fer minier Maron-Val de Fer

Val-de-fer_Pont_franchissant_la_RN74.jpg

1. CP 1916 - Le pont du chemin de fer franchissant la RN74 Nancy-Neufchateau

Val-de-fer_Locomotive_Diesel_No.1_quitte_le_2e_niveau.jpg

2. La locomotive diesel No.1 quitte le 2e niveau. Au fond, l'ancienne entrée de la mine servant de remise à locomotives diesel. Au dessus, les berlines du réseau de fond stationnent au 3ème niveau.

Val-de-fer_Rame_de_wagons_tremie_en_cours_de_chargement.jpg

3. Une rame de wagons-trémies en cours de chargement sous les trémies des accumulateurs du carreau de la mine.

Val-de-fer_Rame_de_minette_traversant_Chavigny.jpg

4. La rame lourdement chargée de minette va traverser la commune de Chavigny. Vue prise depuis l'ancien PS du tramway Nancy-Pont Saint Vincent

Val-de-fer_Rame_vide_remontant_a_la_mine.jpg

5. La rame vide remonte à la mine. Vue prise à Chavigny depuis l'ancien PS du tramway Nancy-Pont Saint Vincent

Pour aller plus loin :

  • "Atelier Mémoire Ouvrière AMO-Ceux du fer." Place de la gare 48bis Rue Général Thiry 54230 NEUVES-MAISONS.
  • "Le Chemin de fer minier de Maron-Val de Fer"
    La Vie du Rail N° 1030 du 23 Janvier 1966- Pages 17 à 20- Article Jean SPAITE.

Jean SPAITE   Juin 2017


- page 1 de 68