Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, janvier 27 2018

Pour les amoureux des trains (Janvier 2018)

 Pour les amateurs ferroviaires qui s'intéressent aux autorails ayant circulé sur le réseau LBB, nous avons retrouvé des renseignements techniques relatifs aux commandes réalisées auprès du constructeur DE DION-BOUTON au siècle dernier , dont les usines étaient situées 36 Quai national à PUTEAUX.

Commande_Autorails_LBB.jpg

Jean SPAITE  Janvier 2018

Découvrez la généalogie

Que de fois n'avez-vous entendu cette réflexion:" Mais on est tous cousins !"

Pour le savoir, rien de plus facile : intéressez-vous à la généalogie. vous découvrirez vos parents, vos oncles et tantes, vos nombreux cousins, vos grands parents et cela sur plusieurs générations. Autrefois on se mariait entre gens du village, au plus loin avec nos voisins des villages d'à coté. Et puis sont apparus des moyens de transports : la bicyclette, le train, qui ont permis d'aller plus loin , de rencontrer de nouvelles personnes ce qui s'est traduit par des mariages.

Intéressez-vous à la généalogie, vous allez prendre conscience que vous écrivez vous-même une page d'histoire, de l'histoire de votre famille, mais aussi de l'histoire de notre pays.

L'occasion vous est donnée de découvrir la généalogie puisque nous avons la chance d'avoir, tout près de chez nous à BENAMENIL,Monsieur Michel ROUSSEL qui préside une association reconnue pour ses recherches généalogiques qui font référence.

Plus précisément, l'assemblée générale de "Familles de nos villages" a lieu le Samedi 14  Avril 2018 à 14H.30 Salle d'honneur(Bibliothèque) de BENAMENIL 73 Rue de la Libération.  Monsieur ROUSSEL et ses généalogistes seront heureux de vous accueillir, cette réunion étant à entrée libre. 

Pour en savoir plus, consultez le site sur internet:  http://famillesdenosvillages.chez-alice.fr/

Vous ne serez pas déçu de votre démarche.

Jean  SPAITE   Janvier 2018

dimanche, janvier 21 2018

Conférence à Manonviller sur "Les portes monumentales de la Vallée de la Vezouze" le 10/02/2018

Chers abonnés,

Cette petite brève pour vous informer que notre ami, historien régionaliste, Marc Gabriel, donnera une conférence le 10 février prochain à la Salle Polyvalente de MANONVILLER sur le thème :

Les portes monumentales de la Vallée de la Vezouze

Sujet dont nous avons souvent parlé sur notre site puisque Fréménil s’enorgueillit d'une belle porte, hélas fortement endommagée le 5 novembre 1916 par un obus allemand.

En souhaitant une large affluence à cette intéressante conférence,

Jean Spaite - Janvier 2018

ConferencePorteMonumentale.jpg

De tout un peu... (Janvier 2018)

Le dernier compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 8 Décembre 2017 nous fait part des demandes de subventions concernant les travaux de couverture et de zinguerie de la toiture de l'église attribués à l'Entreprise FM Rénovation pour un devis d'un montant de 6.631,00 Euros HT.

Ainsi donc notre prière auprès de "la Chère Sœur de chez nous" Madeleine BENOIT (1912-1995), permet d'attendre une prochaine réalisation des travaux de rénovation de notre église.

Sous le titre "Sœur Marie St François, fidèle à son église", nous avions fait un écho, le 16 Mars 2017, relatif à cette bienveillante religieuse qui, depuis son couvent de THONON les Bains (Haute Savoie), a prié pour son village, pour son église. Vous pouvez consulter la prière en fin d'article demandant d'intervenir pour qu'ENFIN soit réalisée la remise en état des lieux.

Le 2 Avril 2017, sous le titre "Attendez-vous à savoir..." nous faisions savoir que les-dits travaux relatifs à la couverture du bâtiment église seraient bientôt effectués.

Rappelé ci-avant, le compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 8 Décembre 2017 nous apporte une réponse. Alors, attendez-vous à ...

Et puisque nous parlons de l'église, bâtiment communal qui reçoit du public, nous rapportions que, le Vendredi 8 Avril 2016, Monsieur le Maire en présence de son adjointe Madame Nicole MILBACH, nous faisait part, le mètre à la main pour mesurer les distances, du respect de la mise en conformité de l'accès PMR du lieu. L'échéance étant annoncée pour fin d'année 2016, la réalisation est toujours attendue. (Voir:"De tout un peu", article du 21 Juillet 2017)    

Dans le cadre " De tout un peu..." du présent article, nous avons reçu une brève information de la mairie nous signalant que notre commune compte        au 31/12/2017 : 230 Habitants (source INSEE)

L'année 2017 a comporté : 

  • 2 Naissances
  • 1 Décés
  • 0 Mariage

Jean  SPAITE  Janvier 2018

lundi, janvier 8 2018

Hommage à une personnalité lorraine : Jean LANHER

jean-lanher.jpgC'est avec émotion que nous avons appris le dècés jeudi 4 Janvier 2018 à l'âge de 94 ans de Jean LANHER Professeur d'Université de Lorraine .

Né à Montmédy (Meuse) dans une famille d'agriculteur, il est resté toute sa vie en relation étroite avec le monde paysan.

Professeur d'Université à la Faculté de lettres de Nancy, il s'était donné une spécialité de faire connaître les richesses du patois lorrain quelque peu oublié de nos jours.  On lui doit un Atlas linguistique et ethnographique de la Lorraine romane en collaboration avec Alain LITAIZE et Jean RICHARD, mais aussi un Dictionnaire du français régional de Lorraine paru en 1990 qui fait référence. Admis à la retraite en 1993, il avait poursuivi ses conférences et donnait également des cours à l'Université de la culture permanente.

Rappelons qu'au début du XXéme siècle, les patois régionaux pratiqués dans chacune des provinces avaient fait l'objet d'une guerre linguistique menée par les "maîtres d'écoles" obéissant à Jules FERRY pour étendre le français à tout le pays. Les écoliers d'alors étaient punis s'ils parlaient le patois alors que, lorsqu'ils rentraient à la maison, leurs parents et surtout leurs grand-parents pratiquaient toujours le patois chez eux.

C'était le temps du certificat d'études oublié de nos jours !!

Nous constatons que la langue française qui devait régner dans toute la nation se trouve aujourd'hui menacée par des altérations parasites. Mais ça, c'est une autre histoire !!

Un souvenir personnel me revient en mémoire. Il date des années 1960-1970. A l'issue d'une des conférences de Jean LANHER, nous avions dialogué avec passion sur des mots de patois lorrain. Suite à la demande de Jean LANHER, je proposai le verbe "châcher" qui signifie tasser à l'aide de ses pieds. Quand on rentre le foin, on le monte au grenier, et, pour gagner de la place, réduire le volume, on le tasse en marchant dessus. Cette tâche était souvent dévolue à la jeunesse et se traduisait par une belle gaieté !

Parmi les acteurs du dialogue improvisé par Jean LANHER se trouvait le Père BRANDICOURT (1) ardent défenseur du patois lorrain mais également expert en latin. Et le Père BRANDICOURT nous rappela que le verbe lorrain "châcher" avait des relations latines avec "les jambes". Donc pour "châcher" le foin on utilise ses jambes.  Ainsi nous constations que notre patois lorrain avait des racines latines.

Rendons hommage à Jean LANHER qui a permis de faire connaître "notre patois lorrain" et même d'une certaine manière de le faire revivre.

A ce titre, il devait figurer avec honneur sur notre site.

 (1)  Le Père BRANDICOURT.  Personnage religieux bien connu dans toute la Lorraine. Jésuite il était aumônier à la prison Charles III de Nancy mais s'était révélé un créateur de talent du Théâtre de marionnettes sacrées de Nancy. Il avait été ordonné prêtre en 1931. Sa parfaite connaissance de la Lorraine se révélait dans ses réparties aux accents du terroir : Il savait parler le patois.

Jean  SPAITE  Janvier 2018

Crédit photographique : l'Est Républicain du Samedi 6 Janvier 2018

- page 2 de 76 -