Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, juin 2 2018

Le Pont de la Banvoire - Suite

Rappelons nos articles des 28 Février et 25 Mars 2018 concernant le Pont de la Banvoire très endommagé, présentant trois ouvertures en sa chaussée et nécessitant la décision du conseil municipal de Décembre 2017 d'interdire toute circulation sur l'ouvrage, décision affichée sur la barrière dispositif de barrage. Nous avons même rapporté le devis de l'entreprise DERAPPE de Lunéville pour un coût des travaux de restauration estimé à 18.722,80 Euros HT (Réunion du conseil municipal du 8/12/2017).

_Pont_Verdurette_201805_3.jpg

Tout récemment, nous avons découvert le Pont de la Banvoire libéré de sa barrière et de son arrêté municipal d'interdiction de circulation. L'ouvrage endommagé est conservé tel quel, il a bénéficié d'un recouvrement par trois plaques métalliques de grandes dimensions avec raccords de grenaille pour la chaussée.  Les tympans amont et aval présentent toujours une maçonnerie fortement dégradée et une inclinaison inquiétante.

_Pont_Verdurette_201805_2.jpg

Un signal routier limitant la charge des circulations à 2,5 tonnes figure sur un poteau ainsi qu'un disque mentionnant "Baignade interdite" avertit les usagers (réel: ce n'est pas de l'humour en cas de rupture du pont?? !!)

_Pont_Verdurette_201805_1.jpg

Au pied de ce poteau, sur la berge, on notera la présence de deux fûts d'arbres qui ont été dégagés du lit du cours d'eau et qui devaient l'obstruer.

Ces travaux de remise en état provisoire ont été réalisés le Jeudi 24 Mai 2018 sur décision de la mairie par une entreprise de location de matériel pour permettre le passage des convois des exploitants agricoles accédant à la prairie pour la période de la fenaison.

Jean  SPAITE   Juin 2018

Visite du jardin

Visite_Jardin_01_.jpg

A l'invitation de Nicole et Michel MILBACH nous avons répondu avec enthousiasme pour visiter leur jardin du Haut des Meix, chemin de la Maxelle à Fréménil. 

Visite_Jardin_04_.jpg

Saluons cette heureuse initiative qui permet de découvrir un espace fleuri inattendu et mis en valeur par des allées sinueuses où la pompe à balancier du début du siècle dernier cohabite avec un banc de jardin de couleur rose, pendant qu'une brouette garnie de plantes diverses vous accueille à l'entrée du domaine.

Visite_Jardin_03_.jpg

Visite_Jardin_02_.jpg

La maison neuve d'un seul niveau des propriétaires surplombe le terrain en pente légère bordé en son côté part le ruisseau du Haut des Meix aux rives bien entretenues par notre couple jardinier amateur et amoureux des fleurs.

Notons que Nicole fait partie du petit groupe plein de bonnes volontés qui travaille avec bonheur au fleurissement de notre petite commune.

Félicitations et que cette visite du jardin, qui a connu un succès mérité en ce Dimanche 27 Mai 2018, soit aussi un exemple à imiter: il fait bon vivre dans un village fleuri !

Jean  SPAITE  Mai 2018

L'enseigne du tacot

Enseigne_Tacot_03.jpg

C'est en Alsace , notre sœur voisine, que l'on admire de belles enseignes ornant les maisons à l'architecture typique bien connue.

C'est d'ailleurs dans cette charmante province que l'on trouve des artisans de talent fabriquant des enseignes mais également des girouettes.

Depuis peu, une enseigne à l'esprit ferroviaire illustre le défunt TACOT LBB jamais oublié. Cette enseigne est située Grande Rue en angle de la maison faisant face à l'ancien "chemin de la gare", baptisé au fil des ans "chemin du bois", "route de Buriville" et actuellement "Rue des Violettes".

De 1911 à 1942, le chemin de fer à voie métrique a fait circuler des trains de Lunéville à Blâmont et à Badonviller tractés par de sympathiques locomotives à vapeur 130 T construites par les Etablissements CORPET et LOUVET de La Courneuve.

Désormais nous avons un rappel en couleurs de cette période du TACOT sous la forme d'une réplique d'une de ses locomotives qui a marqué durablement la vie des transports dans notre région.

Enseigne_Tacot_01.jpg

Une manière de ne pas oublier un équipement au service de la population, regretté encore aujourd'hui.

Le TACOT appartient à notre HISTOIRE.

Jean  SPAITE   Mai 2018