Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, décembre 2 2018

De tout un peu (Décembre 2018)

NETTOYONS LA NATURE.
Sous le titre “ Nettoyons la nature” , l’Est Républicain en date du 24 Octobre 2018 nous informe que les élèves de l’école Jean Rostand de DOMBASLE sur Meurthe avaient revêtu des chasubles et des gants de protection pour une journée de nettoyage. La forêt et ses chemins se sont trouvé nettoyés  par les scolaires. Saluons cette opération baptisée “Nettoyons la nature” qui consiste à proposer chaque année à des volontaires de tous âges d’agir concrètement en faveur de l’environnement, en nettoyant des sites urbains ou naturels souillés par des déchets résultant des activités et des comportements urbains irresponsables.

L’opération dombasloise nous rappelle en local une opération identique réalisée fin des années 1980 à l’initiative de Marcel HANRIAT, alors conseiller municipal, qui avait entraîné des jeunes et des moins jeunes pour un nettoyage de la commune, qui s’était révélé fructueux, hélas, avec des déchets de toutes sortes.

Et si, de nos jours, une telle opération pouvait être initiée ?

On constate toujours des efforts à faire dans ce domaine permettant de vivre mieux dans un village propre !!...

Exemples à suivre.

BONJOUR TRISTESSE.
C’est le titre du premier roman de Françoise SAGAN publié le 15 Mars 1954 alors qu’elle n’a que 18 ans.
Bonjour tristesse, c’est dans un tout autre registre, la réflexion que l’on retire des comptes-rendus des réunions des conseils municipaux locaux qui ne présentent plus le chardon emblème de la commune sur fond de silhouette du village.

Bonjour tristesse...
La première présentation date de Mars 1987, sous la présidence du maire de l’époque: Yves ADAM.

Adieu l’énoncé des personnes présentes ou absentes .

Adieu tout projet, car revient toujours ce refrain: “On n’a pas de sous!”

Alors, bonjour tristesse…

Le citoyen lambda est triste devant ce spectacle; il ne comprend pas, lui qui paie régulièrement ses impôts, qu’on lui répète: “On n’a pas de sous!”

Concernant la présentation du bulletin municipal, “l’économie” est insignifiante et pourtant se traduit par une diminution notable de ce précieux vecteur de la communication avec le public.

Bonjour tristesse…

Mieux-même, en Janvier 2015, Janvier 2016, Janvier 2017, “Le petit journal de Frem” est venu dans chaque foyer donner des nouvelles de la commune sous une forme plaisante, oeuvre d’un compétent quatuor d’élus et d’élues, membres de la commission communication municipale. 

Le N°4 Janvier 2018 n’est toujours pas paru.

Il avait l’avantage de nous donner un rappel des événements notoires de la commune avec l’état civil, naissances, mariages, nouveaux habitants, décès. 

Avec ”Le petit journal de Frem”, les foyers fréménilois avaient un contact réel avec la vie de la commune par la commission communication. C’était une réussite.

Avec cette absence qui dure… c’est une tristesse de plus.

Bonjour tristesse…

Espérons en des jours meilleurs…

Au coin de ma rue, le mendiant de service, qui n’a jamais un sou dans sa poche, chante Charles TRENET au son de son vieil accordéon  :  Y a d’la joie!!!

On peut donc espérer nous aussi en des jours meilleurs.

LE BÉNÉVOLAT.

Nous avons l'occasion de saluer les gestes bénévoles qui, nous en sommes conscient , sont toujours rares.

      Et pourtant, donner du temps aux autres n’est jamais perdu…

      Ne rien faire, se contenter de gémir, ou d’accepter l’immobilisme, voilà du temps perdu .

      Tenter quelque chose, voilà une première étape.

      On peut alors se dire : j’aurai au moins essayé de faire quelque chose 

L’Est Républicain du 12 Novembre 2018 nous relate une action du maire de la commune d’EULMONT face à la baisse des dotations budgétaires.

“Dans un contexte budgétaire  inédit, marqué par le désengagement de l’Etat, la commune relève le défi de maintenir un bon niveau d’investissement et une fiscalité locale stable, en consentant d’importants efforts de gestion.” déclare Claude THOMAS maire d’EULMONT, président de la Communauté Seille et Grand Couronné.

Dans l’immédiat le maire et son adjoint aux travaux  Hervé VALENTIN ont pris eux-même les commandes de la tractopelle et du tracteur pour entretenir le fossé qui longe la rue de Nomeny. La location de la tractopelle et le travail réalisé par les élus contribuant à la maîtrise des dépenses.

Avec le bénévolat, voilà un exemple à suivre.

Jean  SPAITE   Décembre 2018

De tout un peu (Novembre 2018)

Le fleurissement du village.

Le 28 Octobre 2017 nous avons rapporté que notre village avait reçu la mention “Très bien” pour le fleurissement du village dans la catégorie “ village de moins de 300 habitants”. 

On ne soulignera jamais assez le travail d’une poignée de bénévoles qui apportent leur talent pour la beauté de notre commune. Et pourtant que de difficultés à surmonter : la plus importante est l’absence de financement de la part de la commune qui n’a pas d’argent à consacrer à ce domaine. Les bénévoles font des prouesses pour assurer les plantations nouvelles à longueur d’année .  

Félicitations sincères aux membres du groupe de bénévoles :

Nicole MILBACH, Sylvie FLEURICHAMP, Jeanine BARDOT, Marie-Claire et Philipe DOIZENET, Simone VILLEMAN et Evelyne LOUIS-CASTET.

Sans ces petites mains, le village aurait pâle figure.


Une toiture neuve.

C’est au n° 32 de la Grande Rue que les travaux  de rénovation de toiture se sont déroulés en Septembre, Octobre et début Novembre. C’est le propriétaire Francis JACQUEY qui oeuvre de main de maître pour changer la zinguerie puis l’évacuation de l’ancienne couverture en tuiles suivie d’une mise en place impeccable d’une couverture neuve du plus bel effet. Saluons le travail de Mr JACQUEY  qui se révèle un maître d’oeuvre de talent.

 Une toiture neuve, voilà qui contribue à l’embellissement du village.


La toiture de l’église.

A propos de toiture, parlons de celle de l’église toute proche.

Par le compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 8 Décembre 2017, nous avons appris que les travaux de couverture et de zinguerie de l’édifice communal font l’objet d’un devis d’un montant de 6631 Euros HT présenté par l’entreprise FM Rénovation de MAIXE.  Comme cela fait cher, on attend …

Et la toiture est aux prises avec les éléments climatiques !!!

Puisque les finances de la commune sont particulièrement réduites, n’y aurait-il pas une solution intermédiaire, à savoir: nettoyage de la toiture (mousse) , suivit du changement de tuiles défectueuses (10, 20, 30 ??). 

 Et puis faire un appel d’offre avec plusieurs entreprises ( 3 ?) .

 Le candidat le mieux disant pourrait réaliser ces travaux qui se font attendre , avec comme preuve les dégâts au plafond de la nef de l’église.  


Centenaire de la guerre 1914-1918.

Les cérémonies du 11 Novembre 2018 marquant la fin des commémorations de la première guerre mondiale  se sont déroulées dans notre commune devant le monument aux morts (Voir notre article du 18 Novembre 2018). 

On peut retenir du Centenaire , la mise en place de la petite pancarte devant le blockhaus Ouest.  Contribution modeste en regard du sacrifice de nos aînés pendant les quatre années de cette terrible guerre.

Cette réalisation sera-t-elle complétée par une silhouette d’un poilu mise en oeuvre par les artistes-peintres du Club de peinture local ? 

C’est ce que nous espérons .

C’est mis en route !

Le blockhaus Est reste encore dans l’oubli.  Il suffirait d’une heure de  travail avec Tractopelle ou Manitou  pour débuter les travaux d’accès .

Et pourquoi pas l’intervention d’un Camp Scout...

Mais tout cela implique le concours des bonnes volontés.  

Une denrée rare par les temps qui courent…


Accès PMR et conduit de fumée.

Savez-vous que depuis le 8 Avril 2016, le premier magistrat de la commune nous avait annoncé , mètre à l’appui, la mise en conformité de l’accès PMR (Personnes à Mobilité Restreinte)  de l’église.

Le temps passe sans voir la moindre réalisation de ce projet.

L’église est un établissement ouvert au public et la commune doit en assurer le libre accès notamment pour les fauteuils roulants pour handicapés…


Il est vrai que la mise en place d’un tampon pour conduit de fumée est attendue depuis 3 ans .  Et pourtant la dépense de ce tampon est vraiment minime: de l’ordre de 10 Euros !!!

Nous avons en mémoire le concert de la Chorale de Blâmont le Samedi 16 Décembre 2017. Prestation remarquable mais , comme il faisait froid ce jour-là , les radiateurs électriques ont été mis à contribution pour obtenir une chaleur convenable (Voir notre article du 19 Décembre 2017) . Regrettons qu’une partie des calories s’est envolée à l’extérieur par l’absence du tampon pour fermer le   conduit de fumée.


Souhaitons une prochaine remise en conformité.



Jean  SPAITE   Novembre 2018