Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, janvier 14 2019

Un fréménilois nous a quittés : Yvan Henry

Il était le fils de nos amis Marcel et Suzanne HENRY.

Âgé  de 56 ans , il avait eu la malchance d’être victime d’un accident de mobylette à l’âge de 10 ans.

YvanHenry2018-12.jpg

Depuis le 14 Juin 1972, après une période de 8 mois de coma, il était devenu poly-handicapé, perdant l’usage de ses jambes et d’un bras. Pendant 46 ans il a connu les hôpitaux de Nancy puis la maison des grands handicapés: l’ALAGH   (Association Lorraine d’Aide aux personnes Grandement Handicapées) où grâce à son tempérament jovial et sa constante bonne humeur, il s'était fait de nombreux amis. Pendant ces longues années, ses parents venaient le chercher pour passer un week-end sur deux dans la maison familiale à Fréménil. Son bonheur était alors de saluer les personnes du village depuis son fauteuil roulant placé devant la maison. Il s’est éteint le Vendredi 4 Janvier 2019.

YvanHenry2002-09.jpg

Nous pensons bien à toi YVAN, sans oublier tes parents qui restent dans la douleur.

La cérémonie funéraire a eu lieu le Mercredi 9 Janvier à Fréménil où il repose désormais.

L’église de Fréménil était doublement pleine avec une assistance obligée de rester à l’extérieur par une température hivernale.  Nous noterons la présence de plusieurs personnalités de l’ALAGH dont 5 handicapés en fauteuil roulant. L’accès PMR de l’église n’étant  toujours pas opérationnel à ce jour a montré la nécessité de réaliser cet équipement pour un bâtiment communal accueillant du public.   

Jean  SPAITE  Janvier 2019

Crédits photographiques : 

  • L'Est Républicain - Décembre 2019
  • Alain Spaite - Rallye à Fréménil - Septembre 2002

Quand le bâtiment va tout va (Janvier 2019)

En ce début Janvier 2019 le panneau d’annonce d’un permis de construire a été apposé au Faubourg.

Une nouvelle maison verra le jour au futur N° 40 de la Grande Rue. Les propriétaires-constructeurs  sont Mr et Mme HAISSAT. La publicité nous précise qu’il s’agit d’une “Maison Futée, élégante et pratique”. D’ores et déjà , souhaitons la bienvenue à ces nouveaux habitants.

Ainsi donc, on bâti dans notre commune, puisque Rue des Violettes côté Buriville, une maison est en cours de construction depuis courant 2018.

Signalons également que dans le domaine immobilier, deux maisons sont en vente dans le village. En la matière, ça bouge dans notre commune et l’on peut bien dire “quand le bâtiment va, tout va”.  Il reste aussi des terrains à bâtir, de quoi renforcer la démographie de notre village.

Jean  SPAITE  Janvier  2019