Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, avril 23 2015

Une question d'histoire et de géographie

"Le Département de la Meurthe" d'Henri LEPAGE édité en 1843 est un ouvrage de référence pour tout amateur d'histoire régionale. A la référence "DAMBOIS (Canal de )" on trouve le libellé suivant :
"Il prend ses eaux et, se jette dans la Vezouze, après avoir suivi un cours de 1.600 mètres, et traverse le territoire de Fréménil."

Verdurette02.jpg

Pour bien des Fréménilois, l'évocation de ce canal constitue une découverte. Il faut préciser que l'étude historique date de 1843, le canal est en fait un affluent de la Vezouze et son nom, tel qu'il est mentionné est devenu inconnu. Il fait partie du territoire communal au Nord du quartier du "Camp". Les terrains à usage de chènevières au XIXe siècle avaient comme appellation "Les DOMBOIS". Il y a donc une similitude d’appellation avec "DAMBOIS " rappelé par Henri LEPAGE. Ce cours d'eau, qui en notre XXIe siècle a pour nom la "VERDURETTE", était connu aussi au siècle dernier sous le nom de "Ruisseau d'ALHAN". 

Essayons d'y voir clair dans ces diverses annonces pour un même cours d'eau. Il nous faut rappeler qu'initialement (XVIIIe, XIXe siècle) le ruisseau "La Verdurette" appelé autrefois "La Vacque" (la rivière de Vacqueville) prenait ses nombreuses sources sur les communes de Fenneviller, Pexonne et Neufmaisons. Après un parcours de 20 Km, le cours d'eau se jetait dans La Vezouze comme affluent de la rive gauche à la hauteur d'Ogéviller. Nous parlons au passé car dans le texte qui va suivre vous allez découvrir les modifications que l'homme a imposé à son tracé au fil des siècles et que l'on a oubliées aujourd'hui.

En 1985, j'avais contacté mon ami Yves ADAM maire de Fréménil pour étudier les archives communales afin de retrouver la chronologie des événements concernant le ruisseau d'Alhan et la déviation du ruisseau La Verdurette. Après des recherches laborieuses nous n'avions hélas rien trouvé. 

Verdurette01.jpg

A l'origine, il y avait un petit ruisseau baptisé "ruisseau d'Alhan" qui prenait sa source côté Ogéviller dans le secteur "du Patureau" pour desservir le bas du quartier de la Banvoire. En amont du petit pont dit "Pont de la Banvoire" on trouvait un lieu accessible au bétail et à usage d'abreuvoir, cependant qu'en aval du-dit pont on trouvait un "pédiluve" où les animaux pouvaient "prendre un bain de pied". Le cours d'eau poursuivait son parcours et se jetait dans la rivière "La Vezouze" au lieu-dit "Le guè". Comme nous l'avons vu précédemment, à l'origine la rivière "La Verdurette", indépendante du "ruisseau d'Alhan", se jetait directement dans La Vezouze à l'issue de son passage à Ogéviller.

Au cours des années,  il fut décidé de régulariser le "ruisseau d'Alhan" tant au point de vue tracé qu'au point de vue profil en long. On peut logiquement supposer que l'objectif de ce travail était destiné à l'alimentation hydraulique d'un moulin équipé d'une roue à aubes entraînée au fil de l'eau. Mieux-même, afin d'augmenter le débit du cours d'eau, on réalisa la jonction du "ruisseau d'Alhan" avec "la Verdurette". Ce travail a eu pour conséquence la mise hors service du lit initial du cours d'eau à la traversée de la prairie jusqu'au confluent et qui a fait l'objet d'un comblement. En notre XXIe siècle, on peut encore deviner l'ancien lit de "La Verdurette" dans la verte prairie de "La Vezouze". A l'avenir le "ruisseau d'Alhan" appelé aussi "ruisseau des Dombois" va bénéficier des eaux de "la Verdurette". Il n'est pas étonnant qu'il ait perdu son qualificatif de canal et soit désormais appelé en ce parcours du nom de "La Verdurette" puisque les eaux du-dit cours d'eau coulent dans son lit.

Il nous reste des questions:

  • En quelles années a été réalisée la jonction du ruisseau d'Alhan avec la Verdurette ?
  • Y a-t-il eu un moulin hydraulique au quartier de la Banvoire ?

Rappelons que Fréménil possédait déjà un moulin au lieu-dit "La Baraque" au Sud-Ouest de la commune.

Laissons la place à d'autres enquêteurs qui pourront apporter réponses à ces questions d'histoire ... et géographie.  En attendant, laissons aux pêcheurs le plaisir d'aller dans les eaux de "la Verdurette" pratiquer une bonne partie de pêche.



Jean SPAITE    Avril  2015

vendredi, mars 24 2006

Situation

  • Il est à 18 Km de LUNEVILLE, 50 Km de NANCY à l’Ouest et à 12 Km de BLAMONT à l’Est.
  • En 1986 sa population est de 120 habitants mais en 1836 ce chiffre a culminé à 312 habitants.
  • En l'an 2000, nous en sommes à 140 habitants.
  • Situé entre l’altitude 240 et 250 m, le village est implanté sur la rive gauche de la Vezouze, affluent de la Meurthe à LUNEVILLE. Entre la rivière et le village s’étale la prairie qui, depuis des temps lointains, a été le cadre des traditionnelles fenaisons.
  • La Verdurette, affluent de la Vezouze baigne le bas du village, au lieu-dit "La BANVOIRE" : C'est le lieu où demeurait le garde du Ban communal (de BAN, propriété du seigneur (la prairie) mais à usage obligatoire des paysans, moyennant redevance, et VOIRE (du germain WARD) : gardé, gardien) On peut traduire de nos jours cette fonction par "garde champêtre". C'est aussi en ce lieu que se situait l'ABREUVOIR pour les animaux, zone du ruisseau près du pont de la Banvoire où l'on trouvait un pédiluve pour les chevaux.
  • La route nationale No.4 PARIS-STRASBOURG passe à 1 km 500 du village, ce qui le protège du bruit de la circulation des grands axes routiers cependant que le chemin départemental 19a lui assure la desserte entre BENAMENIL et OGEVILLER.
  • Voici une carte de situation régionale
  • Et une autre carte de situation locale (fabriquée sur Route66/Edition2001)
  • La RN4 actuelle (à 2 fois 1 voie) très fréquentée (9300 véhicules/jour dont 2500 poids-lourds) est aussi très dangereuse. Entre 1993 et 1998 (5 ans) 139 accidents dont 14 mortels. Son trafic ne cesse d'augmenter et ses nuisances aussi : insécurité, bruit, pollution. Le projet de nouvelle route à 2 fois 2 voies évitant notamment les traversées de Bénaménil, Ogéviller, Herbéviller est en cours de réalisation. Déjà le pont sur la rivière Vezouze (entre Fréménil et Domjevin) est terminé en l'an 2000. Le programme de mise en service est le suivant :
    • 1ère section : Thiébauménil - Echangeur de Bénaménil ---> Fin 2002
    • 2ème section : Echangeur de Bénaménil - Gogney --> 2e semestre 2005
    • 3ème section : Gogney - Saint Georges --> Au delà de 2006
On parlait d'un tel projet depuis ... 1939 déjà !...