Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 15 2018

Le pont de la Banvoire (Suite) - Octobre 2018

Pont_Abanvoire_181006_1.jpg

Nous avons eu l'occasion de signaler sur notre site le mauvais état du pont de la Banvoire (Ruisseau de la Verdurette- Ruisseau d'Alhan) par nos articles ci-après :

Le tout récent arrêté municipal N° 006-2018 en date du 13 Septembre 2018 informe la population que toute circulation est désormais interdite sur l'ouvrage. La dépose des plaques métalliques de circulation temporaire, permettant le passage des convois agricoles pour la saison de fenaison, est maintenant effective et une barrière officielle matérialise cette interdiction totale de passage sur cet ouvrage. On retrouve actuellement, hélas, la grosse ouverture de la chaussée avec la découverte des préfabriqués métalliques en arceaux posés vers 1970, donnant lieu de visualiser l'écoulement du ruisseau tout proche.

Attirons l'attention de la population sur l'article 2 du-dit arrêté municipal : 

"La circulation et le passage sur le pont d'Alhan est totalement interdite à tous les véhicules à moteur, ainsi qu'aux vélos et aux piétons".  

Voilà qui va poser problème dans l'immédiat aux pêcheurs et aux promeneurs qui risquent d'être verbalisés, la gendarmerie ayant reçu ampliation de l'arrêté municipal.

Quoiqu'il en soit, la situation actuelle ne doit pas rester sans solution qu'il faut rechercher auprès des instances officielles (Député, Sénateur, Conseiller Départemental, Communauté de Communes).

Devant le mauvais état du pont de la Banvoire, qui fait partie de notre Patrimoine local, on ne doit pas se limiter à constater: "Quel désastre !". Il faut réparer le plus tôt possible, il faut agir en pensant à la prochaine période hivernale qui risque d'aggraver les choses.

Jean  SPAITE  Octobre 2018

Pont_Abanvoire_181006_2.jpg

jeudi, octobre 4 2018

Sondages et patrimoine

JourneesPatrimoine.jpgSur notre site, vous connaissez notre rubrique "C'est vous qui le dites" reprenant les sondages publiés par le quotidien régional L'Est Républicain.

Dans son numéro du 17 Septembre 2018 il nous présente un article relatif aux Journées du Patrimoine : 

"Allez-vous profiter des journées du patrimoine pour découvrir des joyaux de Meurthe et Moselle ?"

La question posée aux lecteurs de l'édition Nancy et agglomération sur le site internet a donné comme résultat :

Sur 682 réponses : OUI 31%, NON 63%, Ne se prononcent pas 6%. 

Le texte illustré d'une photographie d'un groupe de "découvreurs du patrimoine" devant une église de notre région nous rappelle notre propre article publié le 21 Septembre 2018 sur notre site avec pour titre "Journée du patrimoine à Fréménil".

Ainsi donc un maximum de personnes, 63%, ne semble pas intéressé par les journées du patrimoine, par la connaissance des richesses artistiques, architecturales, historiques qui "dorment" ici, tout près de nous.

Il serait grand temps de mettre en valeur, de faire connaître, de découvrir ces joyaux qui existent dans notre pays. 

Reconnaissons que, chez nous, dans notre commune, pour la première fois, le Dimanche 16 Septembre 2018, un petit groupe de visiteurs informés s'est présenté pour admirer les richesses classées "Monument Historique" dans notre église.  

Belle leçon de découverte dont il convient de tenir compte justement par une méritée mise en valeur, tant de l'édifice que de son contenu précieux et pourtant négligé !!!

Curieusement, l'article de l'Est Républicain du 17 Septembre 2018 poursuit par une nouvelle question : "Connaissez-vous le salaire ou plus exactement le montant des indemnités de votre maire ?"     En ce qui nous concerne, en local, nous avons déjà apporté une réponse à cette question: Voir notre article " La Municipalité, comment ça marche ?" du 3 Avril 2018;   

Jean SPAITE  Octobre  2018

Crédit photographique: Est-Républicain du 17/09/2018 - Photo Patrice SAUCOURT

vendredi, septembre 21 2018

Journée du patrimoine à Fréménil

JEP2018

Le Samedi 15 Septembre et le Dimanche 16 Septembre 2018 ont été déclarées par le gouvernement "Journées du Patrimoine". A ce titre, beaucoup de monuments, établissements ont ouvert leurs portes pour montrer au public les richesses architecturales, artistiques, culturelles, historiques de notre pays. Cette rencontre annuelle est appréciée par les habitants qui n'hésitent pas à faire le déplacement pour admirer des oeuvres d'art trop souvent discrètes.

SURPRISE en notre village, un petit groupe de visiteurs s'est présenté pour visiter NOTRE EGLISE qui abrite des richesses malheureusement ignorées de beaucoup :

  • Le maître-autel en marbre galbé et mouluré surmonté par le retable et le tabernacle.
  • Le retable et le tabernacle du maître-autel, en bois sculpté doré, datant du XVIIIéme siècle sont très remarquables.  Le tabernacle, dont la porte représente l'agneau pascal, est surmonté d'un reposoir à baldaquin en bois sculpté doré de toute beauté.
  • En arrière plan, un tableau représente Saint Pierre patron de la paroisse, montant au ciel. L'encadrement en bois sculpté, doré, est rehaussé de glaces biseautées. Tout ce mobilier du choeur de l'église a été classé au titre de mobilier historique le 23 Septembre 1981.
    Ce tableau d'une richesse exceptionnelle mérite une rénovation indispensable.
  • Deux autels latéraux du même style que le maître-autel, sont surmontés chacun d'une niche accueillant les statues dorées de St Pierre à droite et de la Ste Vierge à gauche.
  • La nef du type "grange" à plafond droit, avec un arrondi sur les murs latéraux.
  • Des fenêtres à plein cintre sont réservées sur les murs latéraux. La nef est éclairée par six vitraux décorés de symboles religieux duent au talent de J. BENOIT peintre-verrier nancéien.
  • La plus belle pièce est sans conteste la merveilleuse chaire du XVIIIème siècle (1770-1790). La caisse à parois en bossage ornées de personnages taillés en plein bois. Les guirlandes sculptées sont d'une remarquable finesse. Le ciel est surmonté par un ange soutenant les tables de la loi et désignant les cieux. Toute une règle de vie est ainsi évoquée: " Qui veut la récompense éternelle doit se conformer à la règle divine".
    La chaire a été classée au titre de mobilier historique le 22 Juillet 1983.
    Regrettons que par suite d'un manque d'entretien, l'ange soutenant les tables de la loi s'est couché sur le pavillon de la chaire. L'ensemble mérite une totale rénovation.
  • Le clocher est l'élément architectural le plus ancien. Tour carrée à trois étages, elle est coiffée d'un toit à quatre pans surmonté d'une belle croix en fer forgé et d'un coq girouette.
    Le troisième étage abrite trois cloches, électrifiées depuis Mai 1965:
  • La  grosse cloche,  date de 1896, baptisée Marie-Elisabeth
  • La moyenne       ,  date de 1845, baptisée Marie-Madeleine
  • La petite        ,  date de 1845, baptisée Marie-Barbe

Remercions la municipalité de LUNEVILLE qui a conseillé aux visiteurs de la Journée du Patrimoine 2018 de venir visiter l'église de FREMENIL et ses richesses.

Nous souhaitons de tout coeur que cette opération soit renouvelée et suivie car, en dépit des réflexions désabusées de certains, du style "Ici, y a rien à voir", notre petit village possède des richesses qu'il faut mettre en valeur et faire connaître.

Il y a bien entendu,

  • Notre église St Pierre aux liens et son mobilier classé, ainsi que le calvaire voisin datant de 1705, mais également,
  • Les restes d'une porte monumentale remarquable, située 4 Rue de la Prairie, datant de la fin du XVIIIéme siècle, sérieusement endommagée par un obus allemand le 5 Novembre 1916.
  • Les nombreux linteaux ouvragés réparti sur l'ensemble du village (16 linteaux dénombrés).
  • Les linteaux cintrés des portes de granges, à préserver durablement.
  • Sans oublier les blockhaus EST et OUEST, vestiges de la guerre 14-18 qui méritent une mise en valeur.

Ajoutons à cela un cadre fleuri grâce au dévouement suivi d'une équipe de bénévoles qui oeuvrent à la conservation du Patrimoine pour le plaisir des habitants d'un village bien fleuri et pour ses visiteurs que nous souhaitons nombreux. 

A l'occasion des Journées du Patrimoine, nous pouvons avancer: "OUI, il y a des choses à voir ICI"

Jean  SPAITE  Septembre 2018

vendredi, août 24 2018

Le viaduc de Gênes et nous...

PontMorandiGenes.jpg

Le Mardi 14 Aout 2018 une véritable catastrophe a eu lieu à GENES en Italie avec l'effondrement du viaduc MORANDI.

Bilan : 40 morts, 15 blessés et 20 personnes disparues.

Au point de vue matériel : Le tablier s'est effondré sur environ 250 mètres, écrasant des entrepôts, les voies ferrées et tout ce qui se trouve 45 mètres en contre-bas, plus de 600 personnes évacuées des immeubles écrasés (ER du 16/8/2018 ).

Ce dramatique accident a eu une répercution immédiate sur l'information de l'état de nos ponts en France. 

Au point de vue national on relève que "près d'un pont sur 10 se trouve actuellement en mauvais état " (ER du 16/8/2018) et plus précisément dans notre région "9 ponts sont déclarés à réparer en Lorraine" (ER du 17/8/2018).

Le vice-président du Conseil Départemental 54 et maire de JOEUF, André CORZANI déclare : "Négliger les travaux d'entretien est une erreur".

Pont_Verdurette_201803_2.jpg

Nous avons eu l'occasion de signaler sur notre site le mauvais état du pont de la Banvoire (Ruisseau de la Verdurette- Ruisseau d'Alhan) qui s'est traduit par une décision municipale de Décembre 2017 d'interdiction de circulation (Voir notre article de Mars 2018).

Après un recouvrement des trous sur l'ouvrage par trois plaques métalliques, ces derniers travaux de remise en état provisoire le Jeudi 24 Mai 2018 ont permis de rouvrir temporairement à la circulation, notamment des tracteurs des exploitants agricoles et leur chargement sur remorques accédant à la prairie.

Il est bien certain que nous sommes face à une situation provisoire et que le plus tôt possible il faudra procéder à la réfection définitive de l'ouvrage dont le coût des travaux de restauration est estimé à 18.722,80 Euros HT par l'entreprise DERAPPE de LUNEVILLE Réunion du CM du 8/12/2017) (Voir notre article de Juin 2018).

Le problème se révèle par l'incapacité de financement d'une telle facture en local...

Les citoyens et citoyennes lambda, qui paient régulièrement leurs impôts, s'étonnent de ce manque de réaction.

Le statut-quo, après la remise en état provisoire, ne doit pas perdurer.

Il faut une solution définitive malgré les difficultés financières du moment.

N'oublions pas que la Commune est responsable de son pont et de son usage qui doit s'effectuer en toute sécurité.

Les-dits citoyens et citoyennes pensent que des solutions existent du côté 

  • de Monsieur le Sous-Préfet
  • de Monsieur le Député
  • de Monsieur le Sénateur
  • de Monsieur le Conseiller Départemental
  • de la Communauté de Communes, 
  • voire des Assurances tant Communales, que celles des Exploitants Agricoles.

Où en sont les différents contacts de ces contributeurs potentiels ?

Nous ne manquerons pas de faire écho de toute information concernant le Pont de la Banvoire et son problème.

Le Pont de la Banvoire fait partie de notre Patrimoine local.

Jean  SPAITE  Août 2018

Crédit photographique : L'image du Viaduc Morandi effondré provient du journal Libération

dimanche, août 12 2018

A propos du blockhaus Ouest

poilus-cimetiere-champenoux.jpg

L'Est Républicain du Samedi 11 Août 2018 nous apporte en image une réalisation faite à CHAMPENOUX pour indiquer le Cimetière militaire de la silhouette de trois soldats de la grande Guerre.

On peut faire un rappel de notre article du Dimanche 15 Juillet 2018: "Un projet pour le blockhaus Ouest"  présentant une reproduction d'un Poilu devant le monument militaire.

Espérons un écho positif à cette précédente proposition.

A CHAMPENOUX "On peut le faire !" alors pourquoi pas nous ICI ?

Jean SPAITE    Août 2018

Crédit photographique : L'Est Républicain

- page 1 de 27