Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, mai 6 2018

Le voeu de la Paroisse

Dans le cadre des "incroyables histoires de la Meurthe et Moselle", l'Est Républicain du Dimanche 29 Avril 2018 nous rapporte un événement qui se déroule il y a100 ans à DIEULOUARD (54) ancien site de SCARPONE.

A cette époque, c'est l'abbé Gustave CLANCHÉ qui est le curé du lieu depuis le 15 Août 1908.

L'église de style gothique est dédiée à Saint Sébastien.

Eglise_Dieulouard.jpg

La commune de DIEULOUARD, 2.397 habitants en 1906, située sur la rive gauche de la Moselle, entre NANCY au Sud à 24 Km. et PONT à MOUSSON au Nord à 7 Km., se trouve à proximité du front pendant la guerre 1914-1918. Les batailles qui s'y déroulent, occasionnant des tragédies, se traduisent par une angoisse pour le prêtre Gustave CLANCHÉ qui fait un vœu en promettant de construire un monument en l'honneur de la Vierge si DIEULOUARD est épargnée pendant la guerre.

Dans la nuit du 17 au 18 Février 1918, la commune se trouve la cible d'une attaque aérienne allemande et l'église du lieu reçoit deux torpilles à ailettes, calibre 240 pesant 130 Kg. chacune, qui tombent sur l'édifice en traversant la voûte et, MIRACULEUSEMENT n'éclatent pas. Il aurait suffi qu'une seule bombe éclate pour faire exploser l'église.

Le vœu du curé CLANCHÉ est exaucé.

Dés le lendemain, suivant son engagement, il s'emploie à recueillir les fonds pour réaliser la chapelle monument aux morts Notre Dame des Airs qui domine DIEULOUARD depuis la falaise située au Nord de la commune.

Chapelle_Notre_Dame_des_Airs_Dieulouard.jpg

Les voyageurs empruntant la ligne SNCF NANCY-METZ peuvent voir et saluer la Vierge qui a miraculeusement sauvé l'église du lieu il y a 100 ans.

La statue haute de 3 mètres est un signal pour toute la belle vallée de la Moselle.

Depuis 2016, les torpilles allemandes rendues inoffensives ont été classées en ex-voto et sont conservées dans l'église fixées à 2 piliers de la  nef.

Torpille_eglise_Dieulouard.jpg

Ainsi la chapelle Notre Dame des Airs est le monument aux morts de DIEULOUARD.

Nous ne pouvons que faire un rapprochement avec NOTRE commune FREMENIL, pourtant toute proche du front de Lorraine pendant la guerre 1914-1918 (3 Km. à vol d'oiseau) qui a eu le rôle de 1er village à l'arrière de ce front dont la population restée sur place accueillait les poilus avec générosité, soignant les blessés, abritant les hommes comme le matériel; et dans cette position dangereuse, malgré les bombardements a été relativement préservée.

Le 17 Mars 1918, la paroisse émet le vœu d'élever un calvaire devant le cimetière local si le village est épargné par une fin des hostilités. Ce vœu est exaucé le 11 Novembre de la même année et le calvaire deviendra le monument aux morts de la commune.

Fremenil_Monument_aux_Morts_02.jpgFremenil_Monument_aux_Morts_01.jpg

Ayons une pensée reconnaissante pour ces victimes qui ont donné leur vie pour la Patrie.

Le monument aux morts local constitue un rappel durable de ces tragiques événements. Il mérite le respect.

COMPLEMENT :

Nous avons maintes fois évoqué la présence sur notre commune de deux monuments datant de la guerre 1914-1918, à savoir les blockhaus EST et OUEST.

Ces édifices historiques demandent une mise en valeur précisément au moment du centenaire du premier conflit mondiale que l'on célèbre par ailleurs avec force festivités.  

ICI, on oublie ...  

Le blockhaus OUEST a eu droit à un petit panneau rappelant son existence, mais oubliant une rénovation réalisable pourtant avec un peu de bonne volonté.

A l'EST, l'ouvrage bétonné sombre dans le plus grand oubli, sous une végétation abondante, l'apport déplorable de déchets les plus divers, et...sans réaction de la part des vivants d'aujourd'hui !!  Il mérite d'être sauvé de l'abandon.

Les Poilus, nos aînés, qui de leurs mains, il y a un siècle, ont construits ces ouvrages, appellent "AU SECOURS"...

Et si des bénévoles répondaient à leur appel ?

Des scouts par exemple, ou des jeunes s'attelant à un chantier d'été ?

Pourquoi pas...

Formulons le VOEU, et attendons le MIRACLE...

Jean  SPAITE  Mai 2018

mercredi, mai 2 2018

Au temps des Terrettes

CrecelleSous le titre "Les bruands renouent avec la tradition", l'Est Républicain du 05/04/2018 nous rapporte qu'à BENNEY (54), les jours précédents Pâques les cloches de l'église étant parties à ROME ont été remplacées par "les bruands" autre nom des crécelles. La tradition est ainsi respectée avec fidélité. Rendons hommage aux gens de BENNEY, petits et grands, qui perpétuent cette coutume pascale.

On ne peut que regretter que chez nous, "les terrettes se sont tues" depuis 2011.  

Voir nos articles :

Il suffirait sans doute d'un peu de bonne volonté pour entraîner la population jeune (qui est ici importante) à renouer avec la tradition.

"Si seulement Les terrettes pouvaient ne plus rester muettes".

Jean SPAITE  Avril 2018  

mardi, avril 3 2018

La municipalité, comment ça marche ?

logo-france.pngNous sommes souvent confrontés à des questions dont la réponse nous paraît évidente, supposant par là-même une relative connaissance de la chose publique qui intéresse tous les citoyens. 

A l'instar de Michel CHEVALET, on pourrait intituler le présent article: "La municipalité, comment ça marche ?" 

Et les questions répétitives traduisent une méconnaissance, souvent un oubli, et encore plus souvent une ignorance !

Et ces lacunes ne sont pas l'objet des personnes plus âgées dont la mémoire serait défaillante, elles émanent fréquemment de personnes plus jeunes qui font peu d'effort pour une connaissance citoyenne.

Alors, "La municipalité, comment ça marche ?"

On reconnait tout d'abord que l'organisation d'une commune relève du maire et de son conseil municipal.

Question : "Combien de personnes composent le conseil municipal ?"

Réponse  :  Pour déterminer l'équipe d'élus composant le conseil municipal, on prend pour base la population de la commune. On comprend bien que plus une commune est grande au point de vue démographique, plus les affaires seront nombreuses à gérer, avec pour conséquence une équipe municipale plus forte. Ainsi pour notre commune dont la population était de 235 habitants en 2016 (238 en 2017), l'équipe municipale comporte 11 personnes élues au suffrage des citoyens électeurs. Ce groupe a voté ensuite en interne pour élire un maire ainsi que 3 adjoints au maire. Toute l'équipe se partage le travail de la mairie pour gérer "en bon père de famille" la commune et sa population. 

Question  : "Est-ce que le maire et son conseil sont payés ?"

Réponse   : Seuls le maire et ses 3 adjoints ont droit à des "indemnités à fonction" pour le travail concernant les affaires communales.
Le maire à droit      à 646,25 Euros brut par mois.
Le 1er adjoint        à 125,45     "        "
Les 2e et 3e adjoints à  62,72     "        "

Toute l'équipe est responsable de la bonne marche de la commune sous la direction du maire élu.

Question  : "Combien de temps dure un conseil municipal ?"

Réponse   : Nous avons eu des élections municipales en Mars 2014.
La durée d'un mandat étant actuellement de 6 ans, la nouvelle élection pour le renouvellement de l'équipe élue devrait avoir lieu normalement en 2020, mais le gouvernement modifie le calendrier électoral et doit décider prochainement de la date d'échéance en 2021.  Il est certain qu'en cas de démissions, décès ou autres circonstances, une nouvelle élection municipale pourrait avoir lieu avant la date d'échéance.

Voici donc quelques réponses à des questions souvent entendues en local.

Puissent-elles éclairer nos concitoyens dans le cadre d'un thème qui se révèle méconnu :

"Une municipalité, comment ça marche ?" et pourquoi pas les inciter à participer à l'effort collectif...

Jean  SPAITE   Avril  2018

Note: Vous pouvez prolonger la lecture de ce billet en lisant cet article sur Wikipedia

mercredi, mars 28 2018

De l'accès P.M.R

CalvaireFremenil2017_01.jpgNous avons eu l'occasion de faire écho de la remarquable présentation du cimetière de BURIVILLE, modeste commune voisine de chez nous, mais qui se montre pleine d'initiative (voir article du 21 Mai 2016).

Récemment, nous nous sommes rendu au cimetière de DOMJEVIN où nous avons constaté une complète rénovation en cours des allées du lieu de repos avec installation de bordures bétonnées latérales.

Apposé à la porte d'entrée, l'avis de travaux signé par Monsieur le Maire Dominique PIERRAT précise que le projet en cours de réalisation entre dans la réglementation technique relative à l'accessibilité du cadre bâti aux personnes à mobilité réduite (PMR).  [Loi du 11 Février 2005 applicable depuis le 1er Janvier 2007 aux établissements recevant du public]

Saluons cette réalisation bienvenue en la commune de DOMJEVIN et constatons que DOMJEVIN tout comme BURIVILLE sont des communes qui prennent soin de leur cimetière.

Il est raisonnable de penser à une application identique de la loi PMR pour l’accès de l'église St Pierre aux liens de FREMENIL, établissement communal recevant du public, qui tarde à une réalisation (voir article du 21 Juillet 2017).

Pourtant le 8 Avril 2016, nous avions vu Monsieur le Maire de la commune, muni de son mètre, prendre les dimensions nécessaires en vue de la concrétisation de ce projet de mise en conformité avec la loi.

Depuis, nous attendons.

Souhaitons une prochaine réalisation de ce projet.

Nous en ferons écho.

Jean  SPAITE  Mars 2018 

dimanche, mars 25 2018

Le Pont de la Banvoire - S.O.S

Par notre article du 28 Février 2018 (Le pont de la Verdurette- De tout, un peu), nous avons informé de la décision du Conseil Municipal de Décembre 2017 d'interdire toute circulation sur le pont de la Verdurette couramment appelé le pont de la Banvoire avec une photo prise le 12 Février 2018. 

Tout récemment, le 23 Mars 2018, nous nous sommes rendu sur place pour constater les dégâts sous la forme de trois photos illustrant les trois trous sur l'ouvrage auxquels s'ajoutent l'inclinaison marquée des maçonneries. 

On ne peut que faire référence aux trois lettres du signal de détresse : S.O.S., Au Secours.

Espérons une suite.   

Jean  SPAITE  Mars 2018

Pont_Verdurette_201803_1.jpg

Pont_Verdurette_201803_2.jpg

Pont_Verdurette_201803_3.jpg

- page 1 de 24