Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, décembre 2 2018

De tout un peu (Novembre 2018)

Le fleurissement du village.

Le 28 Octobre 2017 nous avons rapporté que notre village avait reçu la mention “Très bien” pour le fleurissement du village dans la catégorie “ village de moins de 300 habitants”. 

On ne soulignera jamais assez le travail d’une poignée de bénévoles qui apportent leur talent pour la beauté de notre commune. Et pourtant que de difficultés à surmonter : la plus importante est l’absence de financement de la part de la commune qui n’a pas d’argent à consacrer à ce domaine. Les bénévoles font des prouesses pour assurer les plantations nouvelles à longueur d’année .  

Félicitations sincères aux membres du groupe de bénévoles :

Nicole MILBACH, Sylvie FLEURICHAMP, Jeanine BARDOT, Marie-Claire et Philipe DOIZENET, Simone VILLEMAN et Evelyne LOUIS-CASTET.

Sans ces petites mains, le village aurait pâle figure.


Une toiture neuve.

C’est au n° 32 de la Grande Rue que les travaux  de rénovation de toiture se sont déroulés en Septembre, Octobre et début Novembre. C’est le propriétaire Francis JACQUEY qui oeuvre de main de maître pour changer la zinguerie puis l’évacuation de l’ancienne couverture en tuiles suivie d’une mise en place impeccable d’une couverture neuve du plus bel effet. Saluons le travail de Mr JACQUEY  qui se révèle un maître d’oeuvre de talent.

 Une toiture neuve, voilà qui contribue à l’embellissement du village.


La toiture de l’église.

A propos de toiture, parlons de celle de l’église toute proche.

Par le compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 8 Décembre 2017, nous avons appris que les travaux de couverture et de zinguerie de l’édifice communal font l’objet d’un devis d’un montant de 6631 Euros HT présenté par l’entreprise FM Rénovation de MAIXE.  Comme cela fait cher, on attend …

Et la toiture est aux prises avec les éléments climatiques !!!

Puisque les finances de la commune sont particulièrement réduites, n’y aurait-il pas une solution intermédiaire, à savoir: nettoyage de la toiture (mousse) , suivit du changement de tuiles défectueuses (10, 20, 30 ??). 

 Et puis faire un appel d’offre avec plusieurs entreprises ( 3 ?) .

 Le candidat le mieux disant pourrait réaliser ces travaux qui se font attendre , avec comme preuve les dégâts au plafond de la nef de l’église.  


Centenaire de la guerre 1914-1918.

Les cérémonies du 11 Novembre 2018 marquant la fin des commémorations de la première guerre mondiale  se sont déroulées dans notre commune devant le monument aux morts (Voir notre article du 18 Novembre 2018). 

On peut retenir du Centenaire , la mise en place de la petite pancarte devant le blockhaus Ouest.  Contribution modeste en regard du sacrifice de nos aînés pendant les quatre années de cette terrible guerre.

Cette réalisation sera-t-elle complétée par une silhouette d’un poilu mise en oeuvre par les artistes-peintres du Club de peinture local ? 

C’est ce que nous espérons .

C’est mis en route !

Le blockhaus Est reste encore dans l’oubli.  Il suffirait d’une heure de  travail avec Tractopelle ou Manitou  pour débuter les travaux d’accès .

Et pourquoi pas l’intervention d’un Camp Scout...

Mais tout cela implique le concours des bonnes volontés.  

Une denrée rare par les temps qui courent…


Accès PMR et conduit de fumée.

Savez-vous que depuis le 8 Avril 2016, le premier magistrat de la commune nous avait annoncé , mètre à l’appui, la mise en conformité de l’accès PMR (Personnes à Mobilité Restreinte)  de l’église.

Le temps passe sans voir la moindre réalisation de ce projet.

L’église est un établissement ouvert au public et la commune doit en assurer le libre accès notamment pour les fauteuils roulants pour handicapés…


Il est vrai que la mise en place d’un tampon pour conduit de fumée est attendue depuis 3 ans .  Et pourtant la dépense de ce tampon est vraiment minime: de l’ordre de 10 Euros !!!

Nous avons en mémoire le concert de la Chorale de Blâmont le Samedi 16 Décembre 2017. Prestation remarquable mais , comme il faisait froid ce jour-là , les radiateurs électriques ont été mis à contribution pour obtenir une chaleur convenable (Voir notre article du 19 Décembre 2017) . Regrettons qu’une partie des calories s’est envolée à l’extérieur par l’absence du tampon pour fermer le   conduit de fumée.


Souhaitons une prochaine remise en conformité.



Jean  SPAITE   Novembre 2018 

dimanche, novembre 18 2018

Cérémonie du 11 novembre 2018

11Novembre2018_03.jpg

Le centième anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale  1914-1918 a été célébré à FREMENIL devant le monument aux morts près du cimetière communal en présence d’un groupe d’habitants, avec la chorale paroissiale, sous la présidence de Monsieur Patrick LOUIS-CASTET maire de la commune. Nous noterons aussi la présence remarquée de dix sapeurs-pompiers sous le commandement de l’adjudant-chef Eric MALGRAS du Centre d’intervention de LUNÉVILLE.

11Novembre2018_01.jpg

Monsieur le maire, après les discours de présentation a déposé une gerbe au pied du monument aux morts puis, accompagné de deux jeunes garçons du lieu, ils sont allés fleurir les tombes de deux soldats qui reposent au cimetière. Il s’agit du sergent Vital TROMBERT tué à FREMENIL le 15 Juillet 1915 et d’Emile JOUBERT tué également à FREMENIL le 6 Juillet 1915.

11Novembre2018_02.jpg

Après ce geste symbolique honorant la mémoire des soldats tombés sur notre territoire au cours de cette terrible guerre, Monsieur le maire a fait l’appel aux morts au champ d’honneur suivi par le chant de la Marseillaise interprétée par la chorale paroissiale.

Un vin d’honneur à la mairie a réunit les participants dans une ambiance conviviale.   


Jean SPAITE Novembre 2018

lundi, octobre 15 2018

Le pont de la Banvoire (Suite) - Octobre 2018

Pont_Abanvoire_181006_1.jpg

Nous avons eu l'occasion de signaler sur notre site le mauvais état du pont de la Banvoire (Ruisseau de la Verdurette- Ruisseau d'Alhan) par nos articles ci-après :

Le tout récent arrêté municipal N° 006-2018 en date du 13 Septembre 2018 informe la population que toute circulation est désormais interdite sur l'ouvrage. La dépose des plaques métalliques de circulation temporaire, permettant le passage des convois agricoles pour la saison de fenaison, est maintenant effective et une barrière officielle matérialise cette interdiction totale de passage sur cet ouvrage. On retrouve actuellement, hélas, la grosse ouverture de la chaussée avec la découverte des préfabriqués métalliques en arceaux posés vers 1970, donnant lieu de visualiser l'écoulement du ruisseau tout proche.

Attirons l'attention de la population sur l'article 2 du-dit arrêté municipal : 

"La circulation et le passage sur le pont d'Alhan est totalement interdite à tous les véhicules à moteur, ainsi qu'aux vélos et aux piétons".  

Voilà qui va poser problème dans l'immédiat aux pêcheurs et aux promeneurs qui risquent d'être verbalisés, la gendarmerie ayant reçu ampliation de l'arrêté municipal.

Quoiqu'il en soit, la situation actuelle ne doit pas rester sans solution qu'il faut rechercher auprès des instances officielles (Député, Sénateur, Conseiller Départemental, Communauté de Communes).

Devant le mauvais état du pont de la Banvoire, qui fait partie de notre Patrimoine local, on ne doit pas se limiter à constater: "Quel désastre !". Il faut réparer le plus tôt possible, il faut agir en pensant à la prochaine période hivernale qui risque d'aggraver les choses.

Jean  SPAITE  Octobre 2018

Pont_Abanvoire_181006_2.jpg

jeudi, octobre 4 2018

Sondages et patrimoine

JourneesPatrimoine.jpgSur notre site, vous connaissez notre rubrique "C'est vous qui le dites" reprenant les sondages publiés par le quotidien régional L'Est Républicain.

Dans son numéro du 17 Septembre 2018 il nous présente un article relatif aux Journées du Patrimoine : 

"Allez-vous profiter des journées du patrimoine pour découvrir des joyaux de Meurthe et Moselle ?"

La question posée aux lecteurs de l'édition Nancy et agglomération sur le site internet a donné comme résultat :

Sur 682 réponses : OUI 31%, NON 63%, Ne se prononcent pas 6%. 

Le texte illustré d'une photographie d'un groupe de "découvreurs du patrimoine" devant une église de notre région nous rappelle notre propre article publié le 21 Septembre 2018 sur notre site avec pour titre "Journée du patrimoine à Fréménil".

Ainsi donc un maximum de personnes, 63%, ne semble pas intéressé par les journées du patrimoine, par la connaissance des richesses artistiques, architecturales, historiques qui "dorment" ici, tout près de nous.

Il serait grand temps de mettre en valeur, de faire connaître, de découvrir ces joyaux qui existent dans notre pays. 

Reconnaissons que, chez nous, dans notre commune, pour la première fois, le Dimanche 16 Septembre 2018, un petit groupe de visiteurs informés s'est présenté pour admirer les richesses classées "Monument Historique" dans notre église.  

Belle leçon de découverte dont il convient de tenir compte justement par une méritée mise en valeur, tant de l'édifice que de son contenu précieux et pourtant négligé !!!

Curieusement, l'article de l'Est Républicain du 17 Septembre 2018 poursuit par une nouvelle question : "Connaissez-vous le salaire ou plus exactement le montant des indemnités de votre maire ?"     En ce qui nous concerne, en local, nous avons déjà apporté une réponse à cette question: Voir notre article " La Municipalité, comment ça marche ?" du 3 Avril 2018;   

Jean SPAITE  Octobre  2018

Crédit photographique: Est-Républicain du 17/09/2018 - Photo Patrice SAUCOURT

vendredi, septembre 21 2018

Journée du patrimoine à Fréménil

JEP2018

Le Samedi 15 Septembre et le Dimanche 16 Septembre 2018 ont été déclarées par le gouvernement "Journées du Patrimoine". A ce titre, beaucoup de monuments, établissements ont ouvert leurs portes pour montrer au public les richesses architecturales, artistiques, culturelles, historiques de notre pays. Cette rencontre annuelle est appréciée par les habitants qui n'hésitent pas à faire le déplacement pour admirer des oeuvres d'art trop souvent discrètes.

SURPRISE en notre village, un petit groupe de visiteurs s'est présenté pour visiter NOTRE EGLISE qui abrite des richesses malheureusement ignorées de beaucoup :

  • Le maître-autel en marbre galbé et mouluré surmonté par le retable et le tabernacle.
  • Le retable et le tabernacle du maître-autel, en bois sculpté doré, datant du XVIIIéme siècle sont très remarquables.  Le tabernacle, dont la porte représente l'agneau pascal, est surmonté d'un reposoir à baldaquin en bois sculpté doré de toute beauté.
  • En arrière plan, un tableau représente Saint Pierre patron de la paroisse, montant au ciel. L'encadrement en bois sculpté, doré, est rehaussé de glaces biseautées. Tout ce mobilier du choeur de l'église a été classé au titre de mobilier historique le 23 Septembre 1981.
    Ce tableau d'une richesse exceptionnelle mérite une rénovation indispensable.
  • Deux autels latéraux du même style que le maître-autel, sont surmontés chacun d'une niche accueillant les statues dorées de St Pierre à droite et de la Ste Vierge à gauche.
  • La nef du type "grange" à plafond droit, avec un arrondi sur les murs latéraux.
  • Des fenêtres à plein cintre sont réservées sur les murs latéraux. La nef est éclairée par six vitraux décorés de symboles religieux duent au talent de J. BENOIT peintre-verrier nancéien.
  • La plus belle pièce est sans conteste la merveilleuse chaire du XVIIIème siècle (1770-1790). La caisse à parois en bossage ornées de personnages taillés en plein bois. Les guirlandes sculptées sont d'une remarquable finesse. Le ciel est surmonté par un ange soutenant les tables de la loi et désignant les cieux. Toute une règle de vie est ainsi évoquée: " Qui veut la récompense éternelle doit se conformer à la règle divine".
    La chaire a été classée au titre de mobilier historique le 22 Juillet 1983.
    Regrettons que par suite d'un manque d'entretien, l'ange soutenant les tables de la loi s'est couché sur le pavillon de la chaire. L'ensemble mérite une totale rénovation.
  • Le clocher est l'élément architectural le plus ancien. Tour carrée à trois étages, elle est coiffée d'un toit à quatre pans surmonté d'une belle croix en fer forgé et d'un coq girouette.
    Le troisième étage abrite trois cloches, électrifiées depuis Mai 1965:
  • La  grosse cloche,  date de 1896, baptisée Marie-Elisabeth
  • La moyenne       ,  date de 1845, baptisée Marie-Madeleine
  • La petite        ,  date de 1845, baptisée Marie-Barbe

Remercions la municipalité de LUNEVILLE qui a conseillé aux visiteurs de la Journée du Patrimoine 2018 de venir visiter l'église de FREMENIL et ses richesses.

Nous souhaitons de tout coeur que cette opération soit renouvelée et suivie car, en dépit des réflexions désabusées de certains, du style "Ici, y a rien à voir", notre petit village possède des richesses qu'il faut mettre en valeur et faire connaître.

Il y a bien entendu,

  • Notre église St Pierre aux liens et son mobilier classé, ainsi que le calvaire voisin datant de 1705, mais également,
  • Les restes d'une porte monumentale remarquable, située 4 Rue de la Prairie, datant de la fin du XVIIIéme siècle, sérieusement endommagée par un obus allemand le 5 Novembre 1916.
  • Les nombreux linteaux ouvragés réparti sur l'ensemble du village (16 linteaux dénombrés).
  • Les linteaux cintrés des portes de granges, à préserver durablement.
  • Sans oublier les blockhaus EST et OUEST, vestiges de la guerre 14-18 qui méritent une mise en valeur.

Ajoutons à cela un cadre fleuri grâce au dévouement suivi d'une équipe de bénévoles qui oeuvrent à la conservation du Patrimoine pour le plaisir des habitants d'un village bien fleuri et pour ses visiteurs que nous souhaitons nombreux. 

A l'occasion des Journées du Patrimoine, nous pouvons avancer: "OUI, il y a des choses à voir ICI"

Jean  SPAITE  Septembre 2018

- page 2 de 28 -