Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, mars 19 2017

Le facteur et les cartes postales

Timbre_facteur_1950.jpg C'est au siècle dernier que les cartes-postales ont connu leur plein d'activité.

La carte-postale est inventée en Autriche en 1865 sous la forme d'un carton léger adressé sans enveloppe avec une partie réduite réservée à la correspondance. Elle connaît un succès lors des guerres de 1870 et surtout 1914-1918. Ce système de correspondance offre un avantage énorme de contrôle des écrits par le service militaire de la Censure, familièrement dénommé "l'Anastasie" pendant les périodes de conflit. En période de paix, l'âge d'or de la carte-postale peut se situer entre 1900 et 1920. Elle présente un recto illustré par une photographie ou un dessin et un verso partagé entre un espace correspondance et la partie réservée à l'adresse du destinataire et à l'affranchissement. Le recto illustré a permis la connaissance des monuments et des sites tant de notre France que des pays étrangers. La carte-postale se révèle un vecteur efficace du tourisme.

Pendant la période de guerre des cartes-postales dépourvues d'illustration photographique ont été éditées par l'Administration des Postes. Ainsi seul le courrier y trouvait place, la photographie qui éventuellement pouvait constituer un renseignement local était exclue.

Si de nos jours la carte-postale, fortement concurrencée par les moyens modernes de transmission de message est moins utilisée qu'au siècle dernier, elle n'en a pas moins conservé son caractère de communication limité mais concret :" Tout va bien, beau soleil".

La liberté d'expression, puisque le message n'est pas caché par une enveloppe, permet une lecture facile.

Au siècle dernier, notre village était desservi par un brave facteur "Le Popaul". Pour desservir nos villages, la tâche n'était pas facile pour les fonctionnaires de la Poste étrangers au canton : Il  fallait connaître les noms et adresses exactes des destinataires; et l'absence de numérotation des domiciles se révélait une difficulté pour la distribution. Fort heureusement le Popaul connaissait tout le monde dans tous les villages desservis. Et il ajoutait à son rôle de facteur celui d'annonceur du contenu du message :

"Bonjour Alice, vous avez une carte-postale de la Marcelle. Tout va bien. Elle vient vous voir pour Dimanche. Allez, bonne journée!"

Et la bonne grand'mère n'avait pas besoin de chausser ses lunettes pour lire le courrier. Avec le Popaul elle savait tout et tout de suite.

La carte-postale avait rempli son office... mais pas dans la discrétion!!!    Sacré Popaul va!


Jean  SPAITE    Mars 2017

mardi, janvier 17 2017

Tapage nocturne au village !...

vacarme.jpgComme nous avons plaisir à vous rapporter sur notre site des pages d'histoire ou d'actualité qui nous font découvrir la vie de notre village sous un jour souriant.

Comme nous avons de la peine à vous rapporter des comportements qui, par leurs sans-gêne, bafouent totalement le sens civique.

Cela s'est passé la nuit du Samedi 14 au Dimanche 15 Janvier. Il y avait une réunion festive à la salle polyvalente. Quoi de plus normal qu'elle soit animée jusqu'à 22 heures. Mais la musique barbare et martelée de BOUM, BOUM incessants a duré jusqu'à 3 Heures du matin. Tout le quartier du centre du village a eu droit à cette déferlante de décibels, ponctuée par un rythme soutenu, se traduisant par une mauvaise nuit pour les habitants du voisinage.

Rappelons que le règlement relatif à ces "séances musicales" prévoit le retour au silence à 22 Heures. Il y a même une intensité de bruits à ne pas dépasser.

Il serait bon de faire respecter ces consignes par l'autorité. Le "garde-champêtre" doit officier à cette occasion. Ce qui n'a pas été le cas en l’occurrence. Hélas, ce n'est pas la première fois.

Dans les comptes-rendu des réunions du conseil municipal, on trouve le rappel de l'arrêté préfectoral du 26/12/1996 relatif aux travaux de bricolage ou de jardinage (tondeuses, perceuses, raboteuses, scies mécaniques, etc..) donnant les horaires et les jours à observer. [voir les informations des 18/4/2014, 6/6/2014, 27/4/2015, 15/6/2015]. On retrouve même dans le compte-rendu du 22/7/2011 une information relative aux bruits, cris et dégradations, comportements fautifs des enfants au-delà de 22 Heures...

Il s'avère nécessaire d'obliger dorénavant les locataires de la salle polyvalente pour une "réunion musicale" notamment à respecter l'environnement sonore des habitants sous peine de sanction. C'est l'application même du sens civique qui est le même pour tous.  Le respect des uns par les autres est essentiel pour bien vivre ensemble.  

Jean  SPAITE   Janvier 2017

Crédit photographique : Le pictogramme "zone bruyante" provient de la collection Ecopicto (A 9,80 €, ça ne vaut pas le coup de s'en priver !!!)

mardi, décembre 27 2016

Beaux villages lorrains

logodesbvla.jpeg"Beaux Villages lorrains" est une association de petites communes fières de leur patrimoine.

Son objectif ? Attirer les touristes.

Voici l'entrée en matière d'un article ayant pour titre "Ils sont beaux nos villages" paru dans l'Est Républicain du Dimanche 11 Décembre 2016.

Animée par Jean-Pierre COUTEAU, maire de VILLEY St ETIENNE, l'association se veut de valoriser l'identité architecturale des communes de moins de 2.000 habitants dont le bâti, privé et public local, à condition d'être rénové, peut attirer les visiteurs, voire les touristes et tout le moins de futurs habitants.

En se référant à notre patrimoine local, nous pouvons revendiquer des points dignes d’intérêt :

  • Notre église qui recèle des richesses du XVIIIe Siècle, chaire sculptée exceptionnelle, maître-autel et tableau de St Pierre es Liens (qui mérite d'être mis en valeur) classé Monument Historique.
  • Une série de linteaux de portes peu commune.
  • La présence de deux blockhaus de la première guerre mondiale (qui méritent une rénovation).
  • La réalisation récente d'une fresque murale peinte, inattendue dans un village.
  • N'oublions pas la magnifique fontaine restaurée en face de l'église ainsi que les vieux puits qui bénéficient d'une décoration florale, et ajoutons pour les pêcheurs l'existence de deux cours d'eau poissonneux : la Vezouze et la Verdurette.


Certes, pour répondre aux critères de l'Association "Beaux Villages lorrains", il faudrait que les réseaux (électricité, téléphone) soient enfouis,et, pour que la commune soit digne du titre "Beaux Villages lorrains", qu'elle dispose de sentiers découvertes, mais cela est du domaine du possible réalisable.

Autre critère indispensable d'après l'Association et pour l'instant inexistant : un point de restauration pour accueillir les hôtes. Et l'on retrouve ce café-auberge du village qui a existé jusqu'en 1972 (Café ROUSSEL,HEFTER,BENOIT,VISINE, suivi du Petit Zinc 1983-1987) qui manque encore aujourd'hui et qui est revendiqué par l'Association avec juste raison.

Voilà de quoi réfléchir pour éviter l'écueil de la désertification ou du village dortoir mais aussi rénover l'habitat existant dans le respect du patrimoine rural.

Et si notre village de FREMENIL pouvait un jour rejoindre les cinq villages pionniers du label, tous meurthe et mosellans :
VILLE s/ YRON (Pays Haut), ROZELIEURES (Lunévillois), VAUDEMONT (Saintois), BRULEY et VILLEY St ETIENNE (Toulois)...

Aux dernières nouvelles l'Association "Beaux Villages lorrains" s"agrandit en accueillant de nouveaux villages des Vosges, de la Meuse et de la Moselle.

Jean  SPAITE    Décembre 2016

Sources : le site de l'association "Beaux Villages lorrains"

Une souscription pour restaurer l'église ?...

Eglise2014_01.jpgLa lecture de l'Est Républicain nous apporte des sujets de réflexion inattendus et pourtant transposables à la vie de notre village.

Depuis de nombreuses décennies , la rénovation de notre église St Pierre es Liens est évoquée, même dans le tract des promesses à l'occasion des dernières élections municipales de Mars 2014. Il reste encore beaucoup à faire pour honorer cette "profession de foi". Le quotidien régional nous fait part de l'exemple de la commune de XEUILLEY face au même problème en y apportant sa solution :

Fondation du Patrimoine.
Lancement et souscription publique pour la restauration de l'église (toiture et intérieur de l'édifice). Le conseil donne son accord pour cette opération de mécénat populaire, en considérant que les dons perçus par la fondation du patrimoine effectués par les particuliers et entreprises donnent lieu à des déductions fiscales et que les fonds recueillis seront reversés à la commune, déduction faite des frais de gestion.
L'Est Républicain du 17/12/2016

Et si notre commune pouvait faire de même en local ?  De nombreuses communes , plus petites que XEUILLEY, n'hésitent pas à faire appel à cette efficace solution que constitue la participation effective de la Fondation du Patrimoine dans la rénovation d'église des communes concernées par ce délicat problème. D'ailleurs, la lecture du journal du 18/12/2016 nous permet d'ajouter à la longue liste des communes , grandes et petites, qui bénéficient de l'aide généreuse de la Fondation du Patrimoine la commune de ROSIERES aux Salines pour la rénovation des façades de l'église St Pierre en 2017.


La lecture du journal est utile.

La réalisation des projets doit suivre.

Jean  SPAITE   Décembre 2016

dimanche, décembre 4 2016

Les maisons fleuries

Elles font des envieux les maisons de nos cousins d'Alsace.

Que de fois, quand nous franchissons "la ligne bleue des Vosges" pour redescendre dans la belle province toute proche, nous sommes en admiration devant les maisons au style si particulier, avec des façades bien entretenues et une floraison qui fait notre ravissement.  Un air musical nous parvient aux oreilles :

Que notre Alsace est belle
Avec ses frais vallons
L'été mûri chez elle
Blé, vignes et houblon.

Si au cours d'une excursion nous allons plus à l'Est, traversant le Rhin, nous parvenons chez nos cousins germains de Forêt Noire et nous voyons que, par delà les terribles guerres qui ont meurtri les demeures et les hommes, le pays nous présente là aussi des maisons peintes et fleuries du plus bel aspect. Si nous poursuivons notre périple à l'Est vers l’Autriche le constat est identique : Ils ont de belles maisons accueillantes et fleuries. Quel régal pour les yeux.

Et nous, en Lorraine, sommes-nous à la traîne ? En retard par rapport à tous ces exemples ?

Nous aussi nous avons connu des guerres, nous aussi nous avons des maisons présentables, mais quelle timidité par rapport à nos voisins. Certes le traditionnel tas de fumier des fermes lorraines du siècle dernier a disparu du décor de nos villages. C'est heureux. Nous avons des individualités qui cultivent l'art du pot de fleurs, du massif coloré par toutes les floraisons, nous avons des équipes de bénévoles qui se dévouent chaque saison pour relever le défi : Avoir un beau village. Mais il convient d'avouer : il reste beaucoup à faire.

Nous constatons que certaines maisons ont besoin "d'un coup de peinture sur la façade, sur les portes et fenêtres". D'aucuns pourront prétendre "qu'ils ont autre chose à faire!". Essayons de les persuader que vivre dans un beau décor apporte une part de bonheur. D'autres invoqueront "leur grand âge pour renoncer à faire quoique ce soit !" Peut-être qu'un acte de bénévolat, tout au moins dans la présentation essentielle, pourrait apporter une solution. L’entraide peut se révéler positive pour essayer d'atteindre un visage agréable, accueillant de notre village.

Et par dessus tout ça, si on ajoutait des fleurs...on obtiendrait des maisons fleuries... un village où il fait bon vivre.

Qu'en pensez-vous ?


Jean  SPAITE    Décembre 2016

Voici quelques belles façades rénovées vues au cours d'une promenade dans les rues du village :

MaisonRenovees01.jpg

MaisonRenovees02.jpg

MaisonRenovees03.jpg

MaisonRenovees04.jpg

- page 2 de 19 -