Yves Adam - E.R du 16.06.06
La petite église de Fréménil était comble vendredi 16 juin 2006 à 14h30 pour les obséques de Yves ADAM. Tout le village avait voulu rendre un dernier hommage à son ancien maire décédé quelques jours plus tôt à l'hôpital de Lunéville, à l'âge de 82 ans. On notait parmi l'assistance la présence de Monsieur Claude Bourra, Conseiller Général ainsi que de 3 portes drapeaux représentant les associations militaires.
  • Né le 27 janvier 1924 à Fréménil, Yves Adam a passé toute sa jeunesse au village. Engagé dans la 2e DB au côté du Maréchal de Lattre, il participe à la campagne d'Allemagne en 1944-45. En 1950, il épouse Denise Zehren. De cette union sont nés cinq enfants : Jocelyne, Marie-Josée, Catherine, Philippe et Didier (qui habite toujours au village). La famille s'est agrandie de 14 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants.
  • Yves Adam fût pendant des années entrepreneur de broderie perlée, assurant le dépôt à Fréménil pour la maison Nehlig et Gouillard et la distribution du travail sur la région de la Vezouze jusqu'en 1972. Après le déclin de cette activité, Yves termina sa carrière professionnelle comme magasinier chez Trailor, à Lunéville, et pût enfin goûter aux joies de la retraite en 1982.
  • Il fût pendant 30 ans, le maire infatigable et dévoué de notre petit village. Réélu systématiquement à chaque consultation municipale, il était aussi président du Syndicat des Eaux de Manonviller-Ogéviller. La photo çi-dessous le montre en compagnie de ses trois successeurs : P.Thierry et M.Neige, lors d'une remise de médaille en 1996.
  • Il aimait jouer aux cartes et fréquentait assidûment le club du temps libre, il ne détestait pas le jardinage mais ce qu'il affectionnait entre tout, c'était ses longues promenades dans les bois de Fréménil. Il connaissait chaque parcelle, chaque coin à champignons ou à muguet. Il n'était pas rare de le rencontrer arpentant la forêt de Mondon, s'aidant parfois les dernières années de sa canne.
  • Retiré à la maison de retraite de Gerbévillers, il s'intéressait encore à la vie de sa commune et lisait avec application l'Est Républicain. Victime il y a quelques mois d'une mauvaise chute ayant nécessité une intervention chirurgicale, il ne s'en était jamais totalement remis. C'est donc à Lunéville qu'il s'est éteint après une vie bien remplie.
A sa famille, à ses amis et particulièrement à Philippe et Catherine, mes amis, la rédaction de Fremenil.com présente toutes ses condoléances et toute sa sympathie.

Alain SPAITE