Regent_Ecole.jpg

Sous le titre "Maires, Instituteurs, Curés", nous avions publié la liste des enseignants de notre village depuis l'année 1697. Nos recherches dans les archives nous permettent de compléter le relevé initial. En voici le résultat:

  • 1697    - Laurent   MATHIEU         Recteur d'école
  • 1703    - Sébastien MICHEL          Régent d'école
  • 1707    - Laurent   GRAS            Régent d'école de la paroisse
  • 1717    - Joseph    BADENAT         Régent d'école à Manonviller
  • 1725    - Joseph    ENEL
  • 1728    - Antoine   LAMBERT
  • 1744    - Louis     MASSON          Maître d'école
  • 1745    - Louis     MASSON          Régent d'école de la paroisse
  • 1748    -           BONTEMPS
  • 1762    -           MONNET
  • 1763    - F.        LEONNET         Régent d'école de la paroisse
  • 1765-1775 - François  MAIRE           Régent d'école de la paroisse
  • 1777-1780 - Jean-François EUSTACHE    Régent d'école de la paroisse
  • 1785-1787 - Jean-Claude   LAMBERT     Régent d'école de la paroisse
  • 1787    -               ROCH        (nommé en 1787)
  • 1787-1789 - Jean-Pierre   RENAUX      Régent d'école de la paroisse
  • An VII-1798-1799- Gabriel JAMBOIS
  • 1811    - Hubert        BARTHELEMY  (père de Jean BARTHELEMY prêtre)
  • 1818    - Joseph André  MANONVILLER Instituteur (sa fille Marie-Madeleine MANONVILLER a été la marraine de la cloche moyenne en 1845)
  • 1861    -            CORNIBE
  • 1868    - Joseph     RIVET
  • 1886    - Aristide   RENAULD        (auteur de la monographie de Fréménil 1888)
  • 1905    - Joseph     KRETZ
  • 1912    - Paul       BALLAND        (tué à la guerre 14-18 le 19/09/1914)
  • 1914-1915 - Sergent    LECLERC        Instituteur militaire
  • 1919    - Emile      SUSSET
  • 1929    - Pierre     SUSSET
  • 1937    - Roger      GEORGE
  • 1940    - Mlle Léa   NINCK
  • 1942    - Mlle Yvette DALOZ
  • 1945    - Mlle Léa   NINCK
  • 1946    - René       EURY
  • 1947    - Lucien     CLAUDE
  • 1963    Fermeture de l'école

Classe_Photo_1956.jpg


Questions - Réponses

  • Amis lecteurs, vous remarquez que certaines nominations dans le poste de Régent, Instituteur, ou Maître d'école sont indiquées avec deux dates. La réponse est que le fruit de nos recherches provient de divers documents avec quelques fois des dates différentes.
  • Nous constatons que les premiers enseignants de nos écoles locales relèvent des paroisses avaient pour nom: régent d'école. Si "Charlemagne a inventé l'école" donc vers l'an 800, l'éxécution de cette décision a dû prendre un certain temps pour être effective dans toutes les communes. Notre liste remonte jusqu'en 1697, en respectant la fonction indiquée sur les documents: Recteur, Régent, Maître, Instituteur. Mais avant cette date, y avait-il des "mait' d'école" ? C'est possible et peut-être avez-vous la réponse avec leurs noms ?
  • Notons que Louis MASSON est relevé comme maître d'école en 1744, et régent d'école de la paroisse en 1745. Y a-t-il eu une mutation entre le laïc et la paroisse ?
  • Avant la mise en place de "l'état civil" en 1792, l'enregistrement des baptèmes, mariages, sépultures, relevaient du "registre paroissial" ; ce travail d'écriture était réalisé par le curé du lieu. Notons que dans ces années lointaines une forte majorité de la population figurait au "registre de catholicité". C'est l'ordonnance de Villers-Cotteret de 1539 qui rendait obligatoire la tenue de ce document. Depuis le décret de l'Assemblée Nationale du 20 Septembre 1792, la tenue des registres est retirée aux curés et remise aux maires. Ce passage de charge correspond à la création d'une nouvelle fonction: "secrétaire de mairie" assurée la plupart du temps par l'instituteur du lieu  car l'élu et ses adjoints se révélaient souvent incompétents pour remplir cette mission. Avec les années qui passent, avec les guerres et leurs bouleversements, beaucoup de documents ont disparus rendant à certaines périodes les recherches de renseignements infructueuses.

 Notre liste de Régents d'école et Instituteurs est peut-être incomplète. N'hésitez pas à nous contacter pour ajouter des renseignements éventuellement manquants pour combler les lacunes.

Conclusion

Avec cette incursion dans le passé, avec le relevé des Régents et Instituteurs de notre village, nous avons une meilleure connaissance de ces personnages qui se sont dévoués pour transmettre leur savoir. Ayons une pensée respectueuse à leur adresse.



Jean SPAITE   Août 2014

Crédit photographiques : La première image qui illustre cet article est une reproduction d'ouvrage ancien qu'on retrouve en plusieurs endroits sur le Web... il m'est donc difficile d'en attribuer la paternité à leur auteur initial. Qu'il m'en excuse ou se fasse connaître. La seconde photo montre la classe unique de Fréménil en 1956, avec son instituteur, Lucien CLAUDE.