FFI.png OUI, pendant la deuxième guerre mondiale, dans notre petit village, il y a eu un groupe de résistants qui relevait du Secteur 416.  Il est temps de le rappeler.  Ce groupe était composé de :

  •  Julien   MALGRAS responsable du groupe
  • Paulette BENOIT  qui assurait la réception et la transmission des plis et des messages
  • Pierre   ADAM
  • René     HENRY
  • Nicolas  DENIS
  • André    CARMENTRE
  • Gaston   CARMENTRE
  • Docteur Laurian I.SEGALL, contact avec les membres de l'organisation de résistance, diffusion des nouvelles et recueil des renseignements du secteur opérationnel.

Les années passent, et même si des cérémonies relatives à la fin des hostilités, de la libération du pays ont eu lieu, il faut constater que rien n'a été fait concernant le souvenir du groupe local de résistants. Afin de rafraîchir les mémoires, rappelons un épisode de cette époque (1)

Le 27 Août 1944, un bombardier US, type forteresse volante, passant au-dessus d'OGEVILLER avec un moteur en flamme, s'écrase à la lisière de la forêt de MONDON. L'équipage a eu le temps de sauter en parachute. Recueillis par des résistants (Secteur 416), les survivants sont dirigés vers une filière d'évacuation. Un membre de l'équipage, blessé aux jambes, est dans un premier temps caché chez Julien MALGRAS à FREMENIL, puis transporté par Gaston CARMENTRE sur une charrette de foin tiré par un mulet jusqu'à BENAMENIL où il sera soigné par le Docteur SEGALL, lui-même résistant. Julien MALGRAS, les jours suivants, utilisera le même stratagème de cachette dans une voiture de foin pour ramener le blessé dans le grenier de sa ferme. L'aviateur blessé transitera dans une autre cachette, le tas de paille du grenier de René HENRY, autre résistant de FREMENIL, avant d'être évacué quelques jours plus tard vers la Liberté par une filière.

Les témoins de ce récit sont : Gaston CARMENTRE de MANONVILLER, Julien MALGRAS   de FREMENIL

L'évocation de cet épisode fait partie de l'histoire de la résistance locale.  OUI, ces soldats de l'ombre méritent d'être sauvés de l'oubli. Ne pourrait-on pas envisager la réalisation d'une plaque souvenir rappellant leurs noms, comme c'est le cas dans d'autres communes ?  Formulons le souhait d'une prochaine concrétisation.

Jean SPAITE     Juin 2015

(1) Voir aussi notre article de 2009 sur "La résistance à FREMENIL" ainsi que, plus récemment "En mémoire des résistants de Fréménil"

Lien : Fondation de la Résistance