Dans notre commune, on relève la présence de trois calvaires.

Le plus ancien, c'est "la Croix près de l'Eglise" qui date de 1705. C'est au cimetière actuel que l'on trouve les deux autres calvaires, à savoir "la Croix devant le Cimetière" qui est aussi le monument aux morts de la commune érigé en 1918,comme suite au voeu pieu de la paroisse de Fréménil, et "la Croix du Cimetière" proprement dit qui, située contre le mur Nord de la nécropole, présente une haute stature de pierre datant de la construction de la-dite nécropole en 1887.

Nous avons eu l'occasion de vous informer dans un précédent article de la rénovation complète de l'entrée de l'église ( voir les Nouvelles de Novembre 2015 : "Le portail de notre église vient de faire l'objet de travaux"). A quelques mètres du portail remis à neuf, se dresse le calvaire près de l'église dont la façade est dirigée vers la rue qui passe à ses pieds.
Eglise2014_03.jpg
Le monument est encastré dans le mur soutenant l'ancien cimetière qui entourait l'église jusqu'en 1887, date de l'ouverture du nouveau lieu de repos situé sur la route d'Ogéviller.  La partie basse encastrée qui constitue le socle de 1,05 m. de hauteur présente un cadre en grès gris dont les inscriptions portent des traces de martelage rendant la lecture impossible. La révolution a-t-elle marquée son passage ? (voir l'article "Notre église").

Le socle-même de ce monument est surmonté d'un fût de section carrée d'une hauteur de 2,00 m. dont la partie inférieure est ornée d'une Piéta sculptée en haut-relief de 0,80 m. de haut. La partie supérieure du fût vertical est ornée d'une palmette renversée sculptée sur chaque face. Un croisillon en croix latine de 1,20 m. de haut coiffe le fût vertical. Caché depuis si longtemps, on découvre aujourd'hui un motif circulaire au centre du croisillon. L'ensemble (fût + croix latine) mesure une hauteur de 3,20 m..La hauteur totale en comprenant le socle s'élève à 4,25 m. Sur le fût on relève les inscriptions "[R]equiescant in Pace-Amen-1705" (Traduction: Qu'ils reposent en Paix - Ainsi soit-il-1705). Des réparations cimentées apparaissent en plusieurs endroits traduisant des impacts, voire des brisures, conséquences des guerres.
Croix_Fremenil_Schema.jpg
L'ensemble, usé par les intempéries, recouvert d'une couche de mousse bien accrochée à la pierre, a nécessité un brossage long et énergique. Une attention toute spéciale a été accordée à la statue de la Piéta nous présentant la Sainte Vierge Marie soutenant son fils Jésus Christ. Rappelons que les "Vierges de Pitié" associées à une croix sont rares en Meurthe-et-Moselle, et la Piéta de Fréménil est l'unique exemple du canton de Blâmont. Raison éminente pour en assurer la préservation.

La remise en état du calvaire de Fréménil mérite d'être soulignée et doit inviter à poursuivre la rénovation du bâtiment cultuel tout proche qui attend de nombreuses interventions à venir.


Jean SPAITE   Avril 2016

Complément :

Eglise_Calvaire_1608_1.jpgEglise_Calvaire_1608_2.jpg

Nous avions réalisé le texte ci-avant en Avril 2016 au terme du travail conséquent de rénovation du socle et du fût du calvaire et comportant notamment la fixation d'une ferrure neuve reliant le fût au socle en assurant ainsi la sécurité du monument. Ce travail s'est déroulé en Mars 2016. Il restait à effectuer le travail de remise en état de la croix latine reposant sur le fût. L'exécution de cette étape finale nécessitait donc un travail en hauteur avec l'aide d'une grande échelle.

A ce jour, à notre grand regret, soit depuis cinq mois d'attente, cette phase terminale n'a pas eu lieu.

Espérons en une réalisation prochaine pour parfaire la rénovation de ce monument qui relève du patrimoine local.

Jean SPAITE   Août  2016