vacarme.jpgComme nous avons plaisir à vous rapporter sur notre site des pages d'histoire ou d'actualité qui nous font découvrir la vie de notre village sous un jour souriant.

Comme nous avons de la peine à vous rapporter des comportements qui, par leurs sans-gêne, bafouent totalement le sens civique.

Cela s'est passé la nuit du Samedi 14 au Dimanche 15 Janvier. Il y avait une réunion festive à la salle polyvalente. Quoi de plus normal qu'elle soit animée jusqu'à 22 heures. Mais la musique barbare et martelée de BOUM, BOUM incessants a duré jusqu'à 3 Heures du matin. Tout le quartier du centre du village a eu droit à cette déferlante de décibels, ponctuée par un rythme soutenu, se traduisant par une mauvaise nuit pour les habitants du voisinage.

Rappelons que le règlement relatif à ces "séances musicales" prévoit le retour au silence à 22 Heures. Il y a même une intensité de bruits à ne pas dépasser.

Il serait bon de faire respecter ces consignes par l'autorité. Le "garde-champêtre" doit officier à cette occasion. Ce qui n'a pas été le cas en l’occurrence. Hélas, ce n'est pas la première fois.

Dans les comptes-rendu des réunions du conseil municipal, on trouve le rappel de l'arrêté préfectoral du 26/12/1996 relatif aux travaux de bricolage ou de jardinage (tondeuses, perceuses, raboteuses, scies mécaniques, etc..) donnant les horaires et les jours à observer. [voir les informations des 18/4/2014, 6/6/2014, 27/4/2015, 15/6/2015]. On retrouve même dans le compte-rendu du 22/7/2011 une information relative aux bruits, cris et dégradations, comportements fautifs des enfants au-delà de 22 Heures...

Il s'avère nécessaire d'obliger dorénavant les locataires de la salle polyvalente pour une "réunion musicale" notamment à respecter l'environnement sonore des habitants sous peine de sanction. C'est l'application même du sens civique qui est le même pour tous.  Le respect des uns par les autres est essentiel pour bien vivre ensemble.  

Jean  SPAITE   Janvier 2017

Crédit photographique : Le pictogramme "zone bruyante" provient de la collection Ecopicto (A 9,80 €, ça ne vaut pas le coup de s'en priver !!!)