Timbre_facteur_1950.jpg C'est au siècle dernier que les cartes-postales ont connu leur plein d'activité.

La carte-postale est inventée en Autriche en 1865 sous la forme d'un carton léger adressé sans enveloppe avec une partie réduite réservée à la correspondance. Elle connaît un succès lors des guerres de 1870 et surtout 1914-1918. Ce système de correspondance offre un avantage énorme de contrôle des écrits par le service militaire de la Censure, familièrement dénommé "l'Anastasie" pendant les périodes de conflit. En période de paix, l'âge d'or de la carte-postale peut se situer entre 1900 et 1920. Elle présente un recto illustré par une photographie ou un dessin et un verso partagé entre un espace correspondance et la partie réservée à l'adresse du destinataire et à l'affranchissement. Le recto illustré a permis la connaissance des monuments et des sites tant de notre France que des pays étrangers. La carte-postale se révèle un vecteur efficace du tourisme.

Pendant la période de guerre des cartes-postales dépourvues d'illustration photographique ont été éditées par l'Administration des Postes. Ainsi seul le courrier y trouvait place, la photographie qui éventuellement pouvait constituer un renseignement local était exclue.

Si de nos jours la carte-postale, fortement concurrencée par les moyens modernes de transmission de message est moins utilisée qu'au siècle dernier, elle n'en a pas moins conservé son caractère de communication limité mais concret :" Tout va bien, beau soleil".

La liberté d'expression, puisque le message n'est pas caché par une enveloppe, permet une lecture facile.

Au siècle dernier, notre village était desservi par un brave facteur "Le Popaul". Pour desservir nos villages, la tâche n'était pas facile pour les fonctionnaires de la Poste étrangers au canton : Il  fallait connaître les noms et adresses exactes des destinataires; et l'absence de numérotation des domiciles se révélait une difficulté pour la distribution. Fort heureusement le Popaul connaissait tout le monde dans tous les villages desservis. Et il ajoutait à son rôle de facteur celui d'annonceur du contenu du message :

"Bonjour Alice, vous avez une carte-postale de la Marcelle. Tout va bien. Elle vient vous voir pour Dimanche. Allez, bonne journée!"

Et la bonne grand'mère n'avait pas besoin de chausser ses lunettes pour lire le courrier. Avec le Popaul elle savait tout et tout de suite.

La carte-postale avait rempli son office... mais pas dans la discrétion!!!    Sacré Popaul va!


Jean  SPAITE    Mars 2017