Des Nouvelles de La Suzanne.

La belle revue bimestrielle de la FACS (1) "Chemins de Fer Régionaux et Tramways" en son N° 382- Juillet/ Août 2017 nous donne des nouvelles du Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée [CFHVS] (2) à BAR le DUC et tout particulièrement de la "Suzanne".

LaSuzanne.jpg

Cette locomotive à vapeur 031T Corpet nous est montrée en page 21 à l'état d'épave telle qu'elle fut récupérée par le CFHVS chez le ferrailleur VAILLANT à St VALERY s/ SOMME. A la page 22 nous voyons la Suzanne complètement restaurée et prête à circuler sur la voie métrique de 4,200 Km en cours de travaux. Celle qui appartenait au chemin de fer Meusien sous le N° 26 (CM26) après avoir connu les dures épreuves de la 1ère guerre mondiale pour la desserte du front de VERDUN, après avoir connu l'oubli chez le ferrailleur, est ressuscitée maintenant et a même été classée Monument Historique en 2008.  Le travail exemplaire de l'Association du Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée ne s'est pas limité à la résurrection de la locomotive "La Suzanne" mais s'est poursuivi par la récupération et la remise en état d'une rame historique comprenant notamment une voiture salon du Meusien dite "Poincaré" utilisée notamment par la-dite personnalité. En complément, une animation par des bénévoles en costumes d'époque donna une ambiance digne d'intérêt lors des manifestations commémoratives du centenaire de la guerre 14-18. Rendez-vous prévu en 2018 à BAR le DUC où la Suzanne et son train historique vont circuler sur la voie métrique totalement terminée. De belles heures pour les amoureux des trains, mais de belles heures aussi pour les amateurs de l'Histoire.

  (1) FACS >  Fédération des Amis des Chemins de fer Secondaires.
              Gare de l'Est - BP 20292 - 75463 PARIS Cédex 10
              htt :/www.trains-fr.org

  (2) CFHVS > Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée.
                                          55    BAR le DUC

A propos du Tour de France.

Comme rappelé dans notre dernier écho (De tout, un peu), le Tour de France cycliste est l'occasion de voir à la télévision des images formidables de notre beau pays. Si nous découvrons des châteaux, des églises et des monuments les plus divers, notre œil avisé d'amoureux des trains sait découvrir dans le paysage des lignes de chemin de fer, qu'elles soient à grande vitesse ou des lignes classiques de notre réseau national. Ce n'est pas sans tristesse que nous retrouvons des ouvrages d'art abandonnés, des viaducs imposants aux signatures célèbres qui, aujourd'hui hélas, ne voient plus passer de trains pour lesquels ils ont été conçus. Quelques trains touristiques répondent encore "présent", relevant fièrement leur active trace par monts et par vaux. Marque d'espoir, témoignage d'une mémoire industrielle qui ne veut pas s'effacer ?...

N'oublions pas qu'au fil des ans, des Romains à nos jours, l'Histoire de notre pays est vécue par les monuments qui nous restent.

A l'occasion du passage dans notre région de la troisième étape du Tour (MONDORF les BAINS-VITTEL), la vue aérienne de l’aqueduc romain de JOUY aux ARCHES nous parle d'une époque à l'architecture audacieuse en marche vers l'avenir, au même titre que la ligne à grande vitesse PARIS-EST-EUROPEEN qui franchit la vallée de la Moselle à VANDIERES par un ensemble d'ouvrages d'art successifs dont le viaduc de 1.500 mètres à CHAMPEY s/ Moselle au-dessus du cours d'eau, le plus long viaduc de la ligne.

Aqueduc_Jouy_aux_Arches.jpgViaduc_Champey.jpg

Comme quoi l'Histoire s'écrit aussi dans notre paysage. A chacun de savoir la lire...

Jean  SPAITE  Juillet 2017

Crédit photo : L'image de la Suzanne provient du site Verdun-Meuse.fr
La photo de l'aqueduc de Jouy du site tourisme-lorraine.fr
Celle du Viaduc de Champey provient de Wikipedia