Enseigne_Tacot_03.jpg

Il est descendu de sa belle bicyclette comme un cavalier quittant sa monture. Il s'est arrêté-là et, étonné, il a contemplé le décor :

"Ben mince alors, depuis le temps que je passe par ici, j'avais jamais vu ça !! Ben, ça me parle à moi cette loco, depuis le temps que j'en entend parler par le Papy!!"

Et de s'en aller à des confidences, le cyclotouriste au maillot coloré :

"Oui, il m'arrive plusieurs fois dans l'année de faire le trajet Lunéville jusqu'au Donon, soit 60 bornes; Je passe par ici par votre village, la route est plus tranquille que par la grand'route à côté. Je connais le décor, les maisons et même des gens qui me saluent, mais je n'avais jamais vu la Loco du Tacot".

Je m'empresse de rassurer le cycliste Lunévillois en lui précisant que l'enseigne du Tacot qu'il admire, a été récemment mise en place depuis le Mardi 29 Mai 2018.  Et nous voilà à présent à parler du Tacot, le défunt LBB qui desservait autrefois le village, et lui, d'évoquer son grand père de 95 ans qui habite toujours à Lunéville et qui admirait, dans le temps, la locomotive du Tacot à la gare de la rue Rivolet pendant ses manœuvres. Et cela, que de fois ne l'a t-il pas raconté à ses enfants et à ses petits enfants. A son retour de son périple cycliste, il va s'empresser de raconter à son Papy qu'il a vu la LOCO du TACOT !!  

Quand la LOCO du TACOT vous parle...  

C'était un groupe de femmes avec un homme.

Ensemble, elles avaient parcouru le village et s'étaient arrêtées devant l'enseigne de la Loco du Tacot.

Enseigne_Tacot_04.jpg

Et de questionner sur cette enseigne et sur le Tacot qu'elles n'avaient pas connu. Quand on vous dit qu'il y a des touristes qui viennent dans notre village.  Ce groupe de visiteurs était motivé par les portes de granges dont il fallait conserver les linteaux cintrés et surtout ne pas les détruire pour en faire des portes de garage sans style.  Ces personnes venant de Nancy ont regretté de ne pas pouvoir visiter l'église qui a le privilège de posséder une chaire à prêcher du XVIII ème siècle classée MH, car le monument religieux, comme souvent dans les villages, n'est pas ouvert pour raison de sécurité.

Ces personnes de formation universitaire ont ajouté que les enseignes étaient nombreuses en Alsace (ce que nous savions déjà !) et qu'on pourrait envisager d'en réaliser ici en Lorraine (pourquoi pas !) avec des sujets divers : 

  • des panniers qui rappellent la vannerie
  • des animaux : cheval, vache, chien, chat.
  • des pots de confitures, chers à nos Mamys gourmandes !!

Le seul homme qui accompagnait ces dames a regretté l'absence d'une auberge lorraine dans notre village où les touristes pourraient s'arrêter.

J'ai promis d'en parler sur le net...  Voilà qui est fait.

Cela pourrait donner des idées pour rendre notre village plus attractif encore.

 Jean  SPAITE  Juillet  2018