Notre fidèle ami historien régional René LOUBETTE habitant Bénaménil, nous a fait parvenir une énigmatique photographie en date du 19 Avril 1915 à Fréménil.

Sur cette photo, 6 personnages :

020_001.jpg

Le texte au verso :

Fréménil le 19 Avril 1915      Chère belle soeur

Je vous envoi ma photo . J’espère qu’elle vous fera plaisir et que malgré la guerre je n’ai pas trop maigri. Je ne sais qu’est-ce que fait Pierre. Il y a très longtemps que je n’ai pas eu de ses nouvelles. J’espère qu’il est toujours en bonne santé.

Mil baisers en attendant de nous revoir tous en coeur.

S P

020_002.jpg

Bien des questions et pas encore de réponse pour cette photo-mystère :

Première question : LES PERSONNAGES

L’auteur de l’écrit est présent sur la photographie, mais lequel est-ce ?

Il signe S P . Quel est son nom ?

Les personnages ont entre 20 ans et 30 ans, ce qui, en la présente année 2018 nous amène à des personnes qui seraient âgées de 123 à 133 ans. Il y a peu de chance de retrouver ces ancêtres encore vivants !!

En revanche leurs enfants, petits enfants, donc leurs descendants, s’ils ont l’occasion de voir cette photo, pourront peut-être reconnaître leurs parents…

Nous avons examiné la photographie pour essayer de déceler sur le col des vareuses ou sur les képis le numéro de leur régiment. En vain, le cliché est trop flou pour pouvoir découvrir ce détail.

En consultant nos archives, nous pouvons avancer qu’en  1914- 1915- 1916, donc comprenant la période Avril 1915, nous avons les noms de certains régiments stationnés à Fréménil, à savoir :

  • 14éme Dragons de Saint Etienne
  • 19éme Dragons de Castres
  • 28éme Dragons de Dijon
  • 10éme d’Infanterie d’Auxonne
  • 75éme d’Infanterie de Romans
  • 27éme d’Infanterie de Dijon
  • 1ére Cycliste de Limoges
  • 15éme Chasseurs à Cheval de Vienne
  • 11éme Hussards de Tarascon
  • 7éme Chasseurs alpins de Draguignan
  • 138éme d’Infanterie de Bruyères
  • 139éme d’Infanterie d’Epinal
  • 348éme d’Infanterie de Saint Dié
  • 257éme d’Infanterie de Lyon
  • 221éme d’Infanterie de Langres
  • 138éme d’Infanterie de Lyon
  • 217éme d’Infanterie de Gap
  • 335éme d’Infanterie d’Angers
  • 333éme d’Infanterie de Belley
  • 8éme d’Artillerie de Lunéville
  • 34éme d’Artillerie de Lyon
  • 37éme Territorial d’Auxerre
  • 11éme Territorial d’Auxerre
  • 168éme d’Infanterie de Toul
  • 4éme Génie de Grenoble
  • 10éme Génie de Grenoble
  • 14éme d’Artillerie de Tarbes
  • 21éme d’Artillerie d’Angoulême
  • 167éme d’Infanterie de Toul
  • 85éme Territorial de Cosme
  • 16éme Chasseurs à pied de Lille
  • 8éme Chasseurs à pied d’Amiens

Liste non limitative.

Les soldats de la photographie, et plus particulièrement l’auteur du message d’Avril 1915, étaient-ils originaires de St Etienne, Romans, Lyon, Angers ou Tarbes par exemple ?

C’est une des questions de la photo-mystère.

Deuxième question :  LE LIEU EXACT

La photographie n’offre que peu d’indices concernant le lieu exact où a été pris ce cliché “historique”.  

D’après le fond de décor, nous sommes devant un mur à pierres apparentes sans crépi. Ce n’est donc pas un mur de façade avant côté Rue; mais cela nous oriente vers un mur de partie arrière. Comme il apparaît ensoleillé, nous pouvons avancer qu’il s’agit d’un des murs arrières situés au Sud de la Grande Rue numéros impairs . Autrement dit, côté jardin.  

Et encore: après 103 ans, les murs des maisons ont subi des changements, voire des démolitions !!!     

Quelle maison existante à cette époque pourrait le mieux répondre à la question du lieu exact où a été prise la photographie ?

Une photographie pleine de mystère, vous en conviendrez.

A moins qu’un de nos internautes, ne reprenne l’enquête et nous fasse connaître ses découvertes.

C’est ce que nous souhaitons.

Et grand merci à René LOUBETTE qui nous a fait parvenir ce document d’histoire.

Jean  SPAITE  Décembre 2018