Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - religion

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, mai 23 2018

La basilique de Saint Nicolas de Port

Basilique_Saint_Nicolas_de_Port.jpgL'Est Républicain du 23/03/2018, sous le titre :  "Saint Nicolas de Port, la basilique dans Le Pèlerin", nous signale la parution d'un dossier spécial consacré à 12 lieux exceptionnels situés en France pour comprendre l'art sacré, sous la forme d'un numéro hors série du "Pèlerin".

Parmi ces différents lieux, nous trouvons en bonne place la basilique de Saint Nicolas de Port dédiée au Saint Patron des Lorrains. Elle mérite d'être connue par les habitants de la province.

Ce numéro hors série du "Pèlerin" donne une meilleure connaissance de l'édifice religieux qui, ne l'oublions pas, a bénéficié d'une donation importante permettant la rénovation du célèbre monument depuis les USA grâce à Madame Camille COUE-FRIEDMAN.

Le gros avantage de ce dossier est de présenter de belles photos illustrant des textes sur l'historique de la construction de la basilique, son architecture et ses spécificités. Soulignons la publication d'un plan en 3 dimensions du bâtiment religieux permettant une découverte précise de l'édifice.

Si vous voulez parfaire votre connaissance de la basilique de Saint Nicolas et posséder ce dossier de référence dans votre bibliothèque prenez contact avec votre libraire ou découvrez-le en ligne : Librairie le Pèlerin

Le Pèlerin - Bayard Presse TSA 7008 - 59714  LILLE Cedex 9
12 lieux exceptionnels pour comprendre l'Art Sacré
Prix 7,95 Euros (Port offert)
Format 210x271 - 100 pages.

Pour information, voici les 12 lieux à découvrir dans ce numéro hors-série édité par " Le Pèlerin" :

  • L'oratoire de Théodulphe   à GERMIGNY des Près
  • L'église St Philibert     de TOURNUS
  • L'abbaye cistercienne     de THORONNET
  • L'église St Urbain        de TROYES
  • La basilique St Nicolas   de St NICOLAS de Port
  • L'église St Pierre        d' ASSIER
  • Le monastère des Récollets à SAORGE
  • La basilique de Fourvière  à LYON
  • L'église ND de toute grâce au plateau d'ASSY
  • La Grande mosquée                de PARIS 
  • La cathédrale orthodoxe   de NICE
  • Le temple                 de MONTBELIARD
  • La synagogue              de CAVAILLON 

Jean  SPAITE   Mai 2018

dimanche, mai 6 2018

Le voeu de la Paroisse

Dans le cadre des "incroyables histoires de la Meurthe et Moselle", l'Est Républicain du Dimanche 29 Avril 2018 nous rapporte un événement qui se déroule il y a100 ans à DIEULOUARD (54) ancien site de SCARPONE.

A cette époque, c'est l'abbé Gustave CLANCHÉ qui est le curé du lieu depuis le 15 Août 1908.

L'église de style gothique est dédiée à Saint Sébastien.

Eglise_Dieulouard.jpg

La commune de DIEULOUARD, 2.397 habitants en 1906, située sur la rive gauche de la Moselle, entre NANCY au Sud à 24 Km. et PONT à MOUSSON au Nord à 7 Km., se trouve à proximité du front pendant la guerre 1914-1918. Les batailles qui s'y déroulent, occasionnant des tragédies, se traduisent par une angoisse pour le prêtre Gustave CLANCHÉ qui fait un vœu en promettant de construire un monument en l'honneur de la Vierge si DIEULOUARD est épargnée pendant la guerre.

Dans la nuit du 17 au 18 Février 1918, la commune se trouve la cible d'une attaque aérienne allemande et l'église du lieu reçoit deux torpilles à ailettes, calibre 240 pesant 130 Kg. chacune, qui tombent sur l'édifice en traversant la voûte et, MIRACULEUSEMENT n'éclatent pas. Il aurait suffi qu'une seule bombe éclate pour faire exploser l'église.

Le vœu du curé CLANCHÉ est exaucé.

Dés le lendemain, suivant son engagement, il s'emploie à recueillir les fonds pour réaliser la chapelle monument aux morts Notre Dame des Airs qui domine DIEULOUARD depuis la falaise située au Nord de la commune.

Chapelle_Notre_Dame_des_Airs_Dieulouard.jpg

Les voyageurs empruntant la ligne SNCF NANCY-METZ peuvent voir et saluer la Vierge qui a miraculeusement sauvé l'église du lieu il y a 100 ans.

La statue haute de 3 mètres est un signal pour toute la belle vallée de la Moselle.

Depuis 2016, les torpilles allemandes rendues inoffensives ont été classées en ex-voto et sont conservées dans l'église fixées à 2 piliers de la  nef.

Torpille_eglise_Dieulouard.jpg

Ainsi la chapelle Notre Dame des Airs est le monument aux morts de DIEULOUARD.

Nous ne pouvons que faire un rapprochement avec NOTRE commune FREMENIL, pourtant toute proche du front de Lorraine pendant la guerre 1914-1918 (3 Km. à vol d'oiseau) qui a eu le rôle de 1er village à l'arrière de ce front dont la population restée sur place accueillait les poilus avec générosité, soignant les blessés, abritant les hommes comme le matériel; et dans cette position dangereuse, malgré les bombardements a été relativement préservée.

Le 17 Mars 1918, la paroisse émet le vœu d'élever un calvaire devant le cimetière local si le village est épargné par une fin des hostilités. Ce vœu est exaucé le 11 Novembre de la même année et le calvaire deviendra le monument aux morts de la commune.

Fremenil_Monument_aux_Morts_02.jpgFremenil_Monument_aux_Morts_01.jpg

Ayons une pensée reconnaissante pour ces victimes qui ont donné leur vie pour la Patrie.

Le monument aux morts local constitue un rappel durable de ces tragiques événements. Il mérite le respect.

COMPLEMENT :

Nous avons maintes fois évoqué la présence sur notre commune de deux monuments datant de la guerre 1914-1918, à savoir les blockhaus EST et OUEST.

Ces édifices historiques demandent une mise en valeur précisément au moment du centenaire du premier conflit mondiale que l'on célèbre par ailleurs avec force festivités.  

ICI, on oublie ...  

Le blockhaus OUEST a eu droit à un petit panneau rappelant son existence, mais oubliant une rénovation réalisable pourtant avec un peu de bonne volonté.

A l'EST, l'ouvrage bétonné sombre dans le plus grand oubli, sous une végétation abondante, l'apport déplorable de déchets les plus divers, et...sans réaction de la part des vivants d'aujourd'hui !!  Il mérite d'être sauvé de l'abandon.

Les Poilus, nos aînés, qui de leurs mains, il y a un siècle, ont construits ces ouvrages, appellent "AU SECOURS"...

Et si des bénévoles répondaient à leur appel ?

Des scouts par exemple, ou des jeunes s'attelant à un chantier d'été ?

Pourquoi pas...

Formulons le VOEU, et attendons le MIRACLE...

Jean  SPAITE  Mai 2018

mercredi, mai 2 2018

Au temps des Terrettes

CrecelleSous le titre "Les bruands renouent avec la tradition", l'Est Républicain du 05/04/2018 nous rapporte qu'à BENNEY (54), les jours précédents Pâques les cloches de l'église étant parties à ROME ont été remplacées par "les bruands" autre nom des crécelles. La tradition est ainsi respectée avec fidélité. Rendons hommage aux gens de BENNEY, petits et grands, qui perpétuent cette coutume pascale.

On ne peut que regretter que chez nous, "les terrettes se sont tues" depuis 2011.  

Voir nos articles :

Il suffirait sans doute d'un peu de bonne volonté pour entraîner la population jeune (qui est ici importante) à renouer avec la tradition.

"Si seulement Les terrettes pouvaient ne plus rester muettes".

Jean SPAITE  Avril 2018  

lundi, novembre 13 2017

Première messe à Fréménil par le Père Clément Calvin YON

cureYon171022.jpgLe Samedi 11 Novembre 2017 une cérémonie religieuse s'est déroulée à Fréménil en l'église St Pierre aux liens, présidée par le nouveau prêtre Clément Calvin YON de la paroisse St François du Blamontois.

Pour notre petite église il s'agissait de la première messe en notre clocher depuis le départ en retraite du Père Claude HUMBERT et avec un cérémonial tout particulier puisqu'il s'agissait également de l'anniversaire de l'armistice de la première guerre mondiale.

L'Association des Anciens Combattants du Secteur du Blamontois avait présenté une délégation d'anciens combattants et médaillés militaires accompagnée de cinq porte-drapeaux.  Ce rappel patriotique a permis d'évoquer avec émotion le sacrifice de la génération qui nous a précédé et à qui nous devons être reconnaissant de pouvoir vivre en Paix aujourd'hui, même s'il a fallu affronter un second conflit mondial pour obtenir enfin une Paix durable. A 11H.11 exactement, les cloches de notre église ont salué ce jour historique dans un concert sonore auquel se sont joints en écho les clochers des alentours. Une belle façon de souligner cette commémoration inscrite dans l'Histoire de Notre France en lettres d'or mais également en lettres du sang des nombreuses victimes de ce conflit.

Rappelons que le Père Clément Calvin YON est né en 1976 à DOUALA au CAMEROUN et a été ordonné prêtre en 2013 à ADZOPE en COTE d'Ivoire. Le nouveau curé chargé du secteur du Blamontois, âgé de 41 ans, poursuit également ses études de droit canonique à l'Université Catholique de STRASBOURG. 

Il a reçu un accueil chaleureux de la part de ses paroissiens fréménilois, même si ce jour-là, le temps était particulièrement pluvieux.

Jean  SPAITE   Novembre 2017

Crédit photographique : Est Républicain du 26 Octobre 2017 - Installation du nouveau curé en l'église de Blâmont.

jeudi, octobre 26 2017

Départ en retraite de l'Abbé Claude Humbert

Cure_Humbert.jpgCuré de BLAMONT depuis 2006, l'Abbé Claude HUMBERT assurait la desserte de notre petite église "Saint Pierre aux liens" de FREMENIL et avait attiré immédiatement la sympathie des paroissiens. Il avait succédé à l'Abbé Charles BAILLY admis à prendre sa retraite et contraint a être hospitalisé.

Claude HUMBERT connaissait bien la région du Blamontois car il était né le 2 Septembre 1947 à BACCARAT. Après être entré dans la vie active à la célèbre cristallerie de BACCARAT, il reçoit l'appel de Dieu et il se dirige vers le sacerdoce.

Ordonné prêtre en 1980 à l'âge de 33 ans, on le retrouve en 1991 curé de JOLIVET à l'âge de 44 ans, en 2006 curé de BLAMONT à l'âge de 59 ans avec la desserte de plus de 20 clochers.

Il restera à BLAMONT jusque fin Octobre 2017, soit pendant 11 années pour prendre sa retraite avec l'accord de ses supérieurs à l'âge de 70 ans pour raison de santé.  Il résidera désormais à DENEUVRE à côté de BACCARAT sa ville natale. Nous lui souhaitons une bonne retraite et surtout une bonne santé.

L'Abbé Claude HUMBERT est remplacé par l'Abbé Clément Calvin YON auquel nous souhaitons la bienvenue.

Jean SPAITE   Octobre 2017

Crédit photographique : La photo de l'Abbé Humbert provient du site "Jolivet, petit village lorrain"

- page 1 de 6