jeudi, septembre 16 2021

Pourquoi pas un p'tit marché ?

La boîte aux lettres peut nous réserver des surprises :

Un modeste petit tract publicitaire, bien présenté, et qui annonce :

Le p’tit marché de Reillon, les premiers samedis du mois de 16 H. à 19H.

A partir du 5 Juin: producteurs locaux, épicerie Bio, librairie itinérante, animations.

Et un slogan: Faisons vivre notre territoire !

Rendez-vous le 5 Juin, le 3 Juillet, le 7 Août, le 4 Septembre et le 2 Octobre.

Vous trouverez entre autres : légumes, viandes, produits laitiers, épicerie, œufs, pâtés, fromages de chèvre, vins, miels...

Le petit village de REILLON 82 Hts (recensement. 2018) mérite les plus grandes félicitations pour son “p’tit marché”.

Voilà une initiative à imiter en d’autres lieux.

Pensons tout particulièrement à notre propre village FREMENIL 211 Hts (rec. 2018) et 220 Hts en 2019 qui ne connaît pas (encore) une telle animation.

Nous avons pourtant la présence d’un traiteur : l'Atelier de Cédric qui est à peine connu en tant qu’activité gastronomique dans le village. Une publicité par tracts comme pour REILLON permettrait une meilleure connaissance. Et ce n’est pas rien que d’approvisionner en local plus de 200 bouches !! Voilà une clientèle potentielle à ne pas négliger.

Il est vrai que l’Atelier de Cédric n’est pas situé sur l’artère principale du village la plus "circulée" puisqu’elle s’appelle “la Grande Rue”. Le contact doit être fait par les tracts dans les boîtes aux lettres en proposant des plats (gourmands, bien évidemment) et en indiquant les prix; les commandes suivront par téléphone.

Puisqu’il y a parmi les habitants de nombreuses personnes seules, les plats individuels devraient être proposés avec livraison à domicile pour encaissement immédiat. Voilà une formule qui ne demande qu’à être développée et qui se traduit aussi comme à REILLON par “faisons vivre notre territoire “.

Après avoir évoqué “un p’tit marché” voyons plus grand.

Nous avons déjà cité l’objectif de la municipalité d’atteindre une population de 300 Habitants en 2030 (dans 9 ans) soit 80 Habitants nouveaux. Concrètement, ce sont 8 maisons nouvelles et la venue de 5 à 6 familles dans les maisons existantes du village.

Cette évolution démographique pourrait s’accompagner d’une activité commerciale au milieu du village sous la forme d’une auberge où l’on trouverait des produits essentiellement locaux et du monde rural, pains, épicerie, fromages, miels, bières artisanales, vins, galettes, pizzas, crêpes, gaufres, confitures artisanales… Nous pensons également à une microbrasserie produisant “la bière des Piquants” ; soit dans l’ensemble une création de nombreux emplois.

Pour plus de renseignements, voir les articles “Un beau village et son auberge” du 26/9/2019, et “Les maisons neuves” du 3/4/2021.

Conclusion: A l’exemple du petit village de REILLON, “Faisons vivre notre territoire” , et 2030 c’est bientôt !!!...

Jean SPAITE Septembre 2021

Bénaménil : La nouvelle maison médicale


Notre article du 7 Mars 2020 informait de la construction d’une nouvelle maison médicale à Bénaménil. A l’initiative du Docteur Sophie LARUELLE, généraliste installée dans la commune depuis 2012, ce pôle d’action médicale a programmé de regrouper dans le nouveau bâtiment :

  • 1 Pharmacie
  • 1 Médecin généraliste (Dr Laruelle) puis un second en remplacement ou de façon permanente
  • 1 Sage-femme
  • 1 Ostéopathe
  • 1 Fournisseur de matériel Orthopédique
  • 2 Kinésithérapeutes

Au mois d’Août 2021, la pharmacie est opérationnelle après son déménagement depuis son ancien emplacement.

La grosse croix verte lumineuse signale par son enseigne que la pharmacie est en activité.

Le Docteur Sophie Laruelle maintient son exercice.

Sont également en office les 2 Kinésithérapeutes et la Sage-femme.

Un dentiste serait également en attente.

De part et d’autre du bâtiment de teinte bleu ciel, deux parkings de stationnement des véhicules complètent l’installation facilitant l’accès des visiteurs.

Saluons cette belle opération de création d’une maison médicale qui apporte un équipement sanitaire efficient répondant à une demande de la clientèle potentielle de l’Est lunévillois et plus précisément de la vallée de la Vezouze.

Jean SPAITE Septembre 2021