On vient de marquer le centenaire de la fin de la guerre 14-18.

Un discours, une marseillaise, et un vin d’honneur pour clôturer l’histoire !

Et maintenant, REPOS ?...

ILS sont venus des quatre coins de l’hexagone, même on a , dans notre village ,accueillit un soldat venu de la lointaine Nouvelle Calédonie, là-bas, dans le Pacifique.

Avec leur accent, ILS ont parlé de leur province, de leur village des Alpes, du Béarn ou de la Franche-Comté.

Avec leur courage, ILS ont affronté l’ennemi sur le front tout proche, à VEHO, à LEINTREY.

ILS ont laissé leur sang sur le champ de bataille et sont depuis couchés au cimetière de REILLON.

Les survivants de cette sanglante épopée sont aujourd’hui tous morts…..

Sur notre territoire ILS ont construits deux ouvrages en béton armé : les blockhaus Ouest et Est, avec même du sable et du gravier de chez nous.

Ces deux ouvrages font partie de notre Patrimoine local.

Très souvent, nous déplorons sur notre site l’état d’abandon de ces vestiges stratégiques.

Tout au plus le blockhaus Ouest a eu droit à une petite pancarte d’identification.

A l’Est, c’est en état de sinistre regrettable.

L’ouvrage encore visible en Avril 2017 (voir notre article “Sauvons le blockhaus EST” du Jeudi 1er Juin 2017, avec photos) a subi sans réaction des dépôts inappropriés. Les derniers en date concerne des dizaines de souches d’arbres.Et la nature bien vivante cache cette scène d’un décor végétal.

Comme ON ne voit plus l’ouvrage sinistré, ON se retranche derrière une conclusion: “ON ne peut plus rien pour lui !!!” Alors n’en parlons plus…

A l’époque où l’on parle de retourner une deuxième fois sur la lune, à l’époque où dans notre village on voit évoluer des engins à forte possibilité : Tractopelle, Manitou, etc… ON pourrait avec un peu de bonne volonté procéder à une remise à niveau dudit ouvrage.

En mémoire des Poilus...qui sont venus ici construire ces fortifications.

De grâce, ne tournons pas la page d’histoire des Poilus.

L’ingratitude et l’oubli ne doivent pas être la marque de ce XXI e siècle.

Pensons au jugement des générations futures sur l’héritage que notre siècle leur laissera.

L’Histoire s’écrit aujourd’hui pour être lue demain.

PS: Et SI une personne influente: un député, un sénateur, un ministre, un de nos élus régionaux ou locaux, avait l’occasion de lire cet article…

Et SI elle décidait de sauver le blockhaus de FREMENIL, le travail bétonné des Poilus de 14…..

Alors là, le MIRACLE aurait lieu !

Espérons.

Jean SPAITE Août 2019