Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, janvier 25 2020

Visites du site par les internautes (Année 2019)

Notre dernière information sur le sujet date du 20 Mai 2019.

Toujours les mêmes questions :QUI SONT NOS VISITEURS ET QUELS SONT LES SUJETS QUI LES INTÉRESSENT ?

  • Pour les temps récents, nous avons des pointes de fréquentation de 36 visites pour le Vendredi 24 Janvier 2020, avec des minis de 7 visites pour le Vendredi 27 Décembre 2019. La moyenne des visites s’établit à 15 visites par jour.
  • Pour une période de 9 mois, d’Avril 2019 à Décembre 2019, nous avons eu 3.330 visites.

Il faut admettre que cela est fort honorable comme résultat pour faire connaître notre petit village lorrain.

Nos visiteurs les plus proches, vous vous en doutez, sont situés en France et tout particulièrement à Ogéviller, Bénaménil, Lunéville, Buriville, St Clément, Baccarat, Blâmont, Nancy, Strasbourg , Metz...

Pour notre hexagone, nous allons du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest :

  • Nord : Hauts de France
  • Sud : PACA, Occitanie, Auvergne-Rhône Alpes
  • Est : Alsace, Grand Est
  • Ouest : Bretagne
  • Centre Val de Loire, Ile de France

Nos visiteurs lointains nous viennent de :

  • USA - Chicago (Illinois) ←--visiteur fréquent
  • Asbhurn (Virginie)
  • CHINE - Putian ( Fujan Sheng), Beijing, Euzhou, Zhengzou (Henan)
  • CORÉE du Sud
  • INDE
  • CANADA - Québec
  • AFRIQUE du Sud
  • CONGO BRAZZAVILLE
  • CÔTE D’ IVOIRE - Abidjan
  • ROUMANIE - Brâile
  • MALTE -Luqa
  • BELGIQUE - Brussels,Sterrebeek
  • SUISSE - St Léonard,Lausanne (Vaud)
  • ALLEMAGNE
  • ESPAGNE - Catalunya
  • PAYS BAS - Rotterdam

Les centres d’intérêt sont toujours aussi variés :

  • Les monuments- l’église, les cloches, les blockhaus
  • L’histoire- la guerre 14-18, la 2éme guerre mondiale, morts déportés
  • La vie du village- l’école , les personnages
  • Les transports- les trains, les tramways, les tacots
  • Le patois lorrain
  • Les services
  • Les inscriptions sur les linteaux de portes
  • Pèlerinages- vocations religieuses- la JAC
  • Les maires, instituteurs, curés
  • Les maisons nouvelles
  • Les élections municipales ←---très demandé en ce moment !!!
  • Photos anciennes- Vues du village
  • L’école- photos scolaires
  • Un quartier du village

Notre modeste site continue à faire connaître au monde entier notre petit village avec ses personnages, son histoire, ses monuments….De nouvelles maisons y sont construites et il reste encore des terrains à bâtir et des maisons à vendre.Nous pouvons nous attendre à une progression démographique.Rappelons que l’enquête pour la nouvelle carte communale qui s’est déroulée du 28 Février au 1er Avril 2019 avait annoncé comme objectif affiché par la municipalité le chiffre de 300 habitants pour l’année 2030.

C’est dans 10 ans : Nous y serons bientôt….

De toutes façons, nous disons bienvenue à nos visiteurs en souhaitant pouvoir toujours leur présenter des thèmes qui les intéressent.

Bien cordialement,

Jean SPAITE Janvier 2020

vendredi, janvier 24 2020

75 ème anniversaire de la libération du Camp d'Auschwitz

Le jeudi 23 Janvier 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron, s’est retrouvé à Jérusalem pour y célébrer avec de nombreux chefs d’Etat le 75 ème anniversaire de la libération du camp d’extermination d’AUSCHWITZ.

Notre petit village a le triste privilège de compter trois de ses habitants morts en déportation - Vous pouvez en apprendre plus sur eux en lisant nos articles :

Il s'agit de :

  • René HENRY né le 29/11/1914 à Fréménil, mort en 1944 à Auschwitz à l’âge de 30 ans, après avoir séjourné à Dachau.
  • Marcel BUSSELOT né le 8/12/1920 à Fréménil, mort en 1945 à Auschwitz à l’âge de 25 ans, après avoir séjourné à Dachau.
  • André DELONNOY né le 13/5/1926 à Forbach?, mort en 1945 à Augsburg-Haunstetten à l’âge de 19 ans, après avoir séjourné à Dachau.

Rendons hommage à ces trois fréménilois morts dans les camps de déportation où ils ont enduré des souffrances hors du commun.

Il était de notre devoir d’avoir une pensée émue pour ces trois innocents morts loin de leur Pays , la France.

Jean SPAITE Janvier 2020

jeudi, janvier 16 2020

Fibre à Fréménil : Ca avance dans les communes alentour

Nous vous relations dans un article de Juin 2019 que les travaux concernant la fibre avaient commencé à Fréménil.

Six mois plus tard, on a l'impression que tout le village est fibré : les petites armoires en place sur les poteaux électriques semblent être connectées entre elles. En revanche, je ne suis pas sûr que notre installation au niveau de la commune soit connectée à l'infrastructure principale. Si quelqu'un sait, qu'il n'hésite pas à intervenir en commentaire...

Toutefois, la lecture de l'Est Républicain, dans son édition du 9 Janvier 2020, nous apprend qu'une réunion a eu lieu à Thiébauménil le 7 Janvier dernier pour informer les habitants du secteur de la disponibilité de la fibre à compter du 17 février 2020 sur les communes de Thiébauménil, Marainviller, Bénaménil et Manonviller. On nous confirme que c'est la Société Losange qui est le maître d'oeuvre sous le contrôle de la région Grand-Est. Losange assure la construction du réseau fibré sur 3500 communes de la région. Fréménil en fait bien sûr partie. Comme je vous le disais dans mon précédent billet, vous serez libre, une fois notre commune connectée de faire appel à n'importe lequel des FAI qui ont votre confiance (Orange, Bouygues, Free, SFR ...) pour peu qu'il ait obtenu l'agrément de Losange.

En attendant, vous pouvez toujours tester votre éligibilité à la fibre à l'adresse www.losange-fibre.fr

Donc, patience, ça va venir...

Alain Spaite

lundi, janvier 13 2020

Notre patois lorrain (26ème partie)

Patois_Lorrain.gif, janv. 2015

Encore une petite récolte de patois de chez nous grappillé ça et là, voici quelques mots et expressions entendus récemment :

Puisqu’on vous dit que le patois lorrain est toujours vivant !!!...

  • REGARDE VOIR ( prononciation lorraine : wouare ), ECOUTE VOIR (écoute) , MONTRE VOIR, MONTE VOIR ICI , RETROUVE VOIR
    Expressions lorraines courantes. Ponctuation linguistique
  • CA SENT LE GRILL’ ( ça sent le grillé ), CA SENT LE BRULL’ ( ça sent le brûlé )
    Expressions lorraines très courantes.
  • FAUME N.F. La femme
  • FLOT N.M. Le noeud d’un ruban, d’un lacet d’une chaussure.
  • RASTACOUERE ( rastacouère, rastaquouère ) N.M. Personnage étranger ou plutôt étrange , peu commun, d’un certain âge. Expression :”Un vieux rastacouère “
  • MI ( mi ) Pronom Moi.
  • MELLI-MELLO ( ou melli-mella )Un mélange inextricable.
  • MAMICHE N.F. ( mâmiche ) Une vieille grand’mère.
  • RAPIEUTER Verbe Se réunir , rappliquer.
    Expression: “ C’est sûr, dès qui y a quéque chose à manger, tout le monde rapieute !!! )
  • RECHIGNIER Verbe Pleurer sans cesse
    Expression : “Le gosse-la y rechigne tout le temps !!
Jean SPAITE Janvier 2020

dimanche, janvier 12 2020

C'est vous qui le dites... (Janvier 2020)

Pour le mois de Décembre 2020 , nous avons retenu 16 votes.

  • Impôts: la redevance télé doit-elle être calculée en fonction du nombre d’occupants d’un foyer ?
    OUI: 33% NON: 61% Sans avis: 6% 2290 votes ER du 1/12/2019
  • Envisagez-vous de faire grève jeudi 5 Décembre ?
    OUI: 32% NON: 61% Sans opinion: 7% 2490 votes ER du 4/12/2019
  • La France en fait-elle assez pour lutter contre la fraude fiscale ?
    OUI: 8% NON: 87 % Sans opinion: 5% 1984 votes ER du 5/12/2019
  • Etes-vous favorable aux monnaies virtuelles ?
    OUI: 5% NON: 92% Sans opinion: 3% 2055 votes ER du 6/12/2019
  • Réforme des retraites: soutenez-vous le mouvement ?
    OUI: 52% NON: 43% Sans avis : 5% 2884 votes ER du 7/12/2019
  • Achats de Noël: privilégierez-vous les produits lorrains ou franc-comtois ?
    OUI: 43% NON: 39% Sans avis: 18% 895 votes ER du 9/12/2019
  • Internet : faut-il protéger les enfants influenceurs ?
    OUI: 82% NON: 9% Sans opinion: 9% 1116 votes ER du 10/12/2019
  • Grève: craignez-vous des retards dans la livraison des cadeaux achetés sur Internet ?
    OUI: 40% NON: 42% Sans opinion: 18% 1442 votes ER du 11/12/2019
  • Faut-il attendre 2040 pour interdire les sacs plastiques à usage unique ?
    OUI: 9% NON: 86% Sans avis: 5% 1993 votes ER du 12/12/2019
  • La France doit-elle , comme d’autres pays d’Europe, instaurer le 112 comme numéro d’urgence unique ?
    OUI: 82% NON: 12% Sans opinion: 6% 1644 votes ER du 13/12/2019
  • Réforme des retraites: pensez-vous que le gouvernement va finir par faire des concessions ?
    OUI: 47% NON: 47% Sans avis: 6% 2227 votes ER du 19/12/2019
  • Les records de chaleur en ce mois de Décembre vous inquiètent-ils ?
    OUI: 53% NON: 43% Sans avis: 3% 2210 votes ER du 20/12/2019
  • Faut-il revaloriser l’indemnisation des maires de petites communes ?
    OUI: 49% NON: 43% Sans avis: 8% 1929 votes ER du 21/12/2019
  • Etes-vous inquiets par les records de température de cette fin d’année ?
    OUI: 51% NON: 45% Sans opinion: 4% 502 votes ER du 26/12/2019
  • Cagnottes en ligne: seriez-vous prêt à donner aux grévistes ?
    OUI: 17% NON: 80% Sans avis: 4% 2419 votes ER du 28/12/2019
  • Faites-vous confiance aux sites de vente en ligne ?
    OUI: 29% NON: 64% Sans avis: 7% 1580 votes ER du 31/12/2019

ENFIN, c’est vous qui le dites…

Jean SPAITE Janvier 2020

dimanche, janvier 5 2020

Les cheminots pendant la première guerre mondiale

PROLOGUE

Nous avons eu l’occasion de vous rapporter sur notre site “ la vie de personnages de nos villages “ dont voici quelque extraits :

La majorité des personnes évoquées faisaient partie du monde rural local.

Voyons maintenant d’autres personnages de cette époque si douloureuse : La vie des cheminots pendant la guerre 14-18.

UNE PAGE D’HISTOIRE, UNE PAGE DE VIE

Dans le cadre de l’histoire d’une part, puisque le récit qui va suivre se situe largement pendant la première guerre mondiale, mais aussi dans le cadre du chemin de fer, puisque nous verrons ce monde bien particulier des cheminots mobilisés sur place au service de la nation en guerre. En 1914, l’Entreprise ferroviaire doit faire face à l’énorme besoin de transport de l’armée : hommes, matériels, munitions, convois sanitaires et de ravitaillement.

Pour assurer ce service, le personnel ferroviaire est “mobilisé sur place” suivant la formule officielle : les mécaniciens et chauffeurs, les personnels des dépôts et des ateliers, les aiguilleurs, les personnels des gares, tout un monde qui va assurer la bonne marche de la grande entreprise ferroviaire nationale formée par les Compagnies de l’époque. Soulignons que ce n’est qu’en 1938 que sera créée la SNCF qui sera l’unique exploitant national.

Et rappelons qu’en 1914, le Nord comme l’Est de la France où vont se dérouler les combats, le mode de traction des trains était la vapeur,impliquant de lourdes locomotives chauffées au charbon et demandant un approvisionnement en eau pour produire la vapeur.

Rappelons également que la ligne Paris-Strasbourg a été mise en service en 1852 et a vu un maillage de lignes ferroviaires s’étoffer sur l’ensemble du territoire dans un but de desservir le reste du pays mais, après l’épisode regrettable de la guerre de 1870 se traduisant par la perte de l’Alsace Lorraine, de créer une desserte stratégique pour l’heure de la revanche, laquelle a sonné en 1914.

Voici maintenant une page d’histoire, une page de vie d’un cheminot à l’époque de la guerre 1914-1918.

En 1914, Paul PIERSON (1885-1974) était chauffeur au dépôt de CONFLANS-JARNY (54) à la Cie des Chemins de fer de l’Est. Il avait débuté à ce dépôt en 1903, affecté à la préparation de la mise à feu des locomotives, au nettoyage des machines et l’entretien des boîtes à fumées qui noircissaient généreusement le jeune opérateur, avait été son premier emploi. Ses parents cultivateurs avaient vu d’un mauvais oeil ce métier de cheminot éloigné de l’agriculture. Et pourtant, dès qu’il le pouvait, Paul Pierson à chaque repos de son travail de cheminot, allait courageusement participer aux travaux des champs pour aider sa famille.

En 1914, il était déjà un chauffeur roulant, marié et père de deux filles.

Dès la déclaration de la guerre, le dépôt de CONFLANS-JARNY est évacué et Paul Pierson se retrouve affecté au dépôt de TROYES (10). Pendant toute la durée de la guerre il va être employé à la traction des trains militaires chargés de ravitailler en hommes et en matériels les troupes du front de la Marne. C’était des trains de munitions, du ravitaillement en vivres, des permissionnaires, des blessés, des troupes fraîches, mais aussi des trains d’évacuation des civils habitant les zones avancées. Il faisait équipe avec un mécanicien qui, comme lui, venait de CONFLANS-JARNY et qui n’était autre que son beau-frère Paul PERNOT. C’était “ l’équipe des deux Paul”

Depuis le dépôt de TROYES, ils partaient pour un périple de huit jours d’affilées et parfois 15 jours de durée en double équipe, les menant dans les zones de REIMS, CHÂLONS s/Marne , Ste MENEHOULD, VERDUN, et souvent dans des lieux fort avancés sur le front puisque le convoi essuyait le feu de l’ennemi. Leur locomotive approvisionnée en charbon était accouplée à un wagon qui servait de logement pour la double équipe. Là aussi il fallait prévoir le ravitaillement des hommes. Quand le tandem mécanicien-chauffeur était en service, l’équipe de remplacement se reposait dans le wagon-logement. Il n’y avait pas d’heures pour pouvoir assurer les convois et on roulait jour et nuit. Le plus important était l’approvisionnement en eau et charbon de la locomotive.

La conduite des trains au plus fort de cette guerre était extrêmement dangereuse car les convois étaient particulièrement vulnérables. En plein jour, la locomotive se signalait par son panache de fumée, et en période de nuit la recharge du feu dans le foyer était très visible par l’ennemi déclenchant des tirs d’artillerie destructeurs.

La fin de la guerre a été accueillie avec soulagement et a permis à Paul PIERSON de retrouver la Lorraine. Passé mécanicien en titre, il a été affecté au dépôt de PAGNY s/ Moselle et pendant de longues années il a assuré la desserte voyageur omnibus du parcours PAGNY s/ Moselle, ONVILLE,THIAUCOURT la paix revenue.

Ses derniers trains relevaient du dépôt de METZ-FRESCATY. Il a pris sa retraite en 1935.

Paul_Pierson.jpg, juil. 2007

Paul PIERSON (1885-1974) à WAVILLE (54890) au lieu-dit "Bauland"

En arrière plan, le viaduc de 60m de débouché en 6 arches de 10m d'ouverture normale, chacune franchissant la rivière "Le Rupt de Mad" sur la droite et la RN52 bis au centre de la photo. Passage de la ligne 12, Nancy-Longuyon, sur laquelle Paul Pierson a souvent circulé.

EN GUISE DE CONCLUSION :

Réflexion sur le chemin de fer et les CHEMINOTS en guerre.

Nous venons d’évoquer une page méconnue de l’histoire de la première guerre mondiale. Elle a été écrite par ces modestes Cheminots qui ont assuré avec bravoure les transports indispensables dans des conditions dangereuses au service de l’Armée, au service de la Nation.

Beaucoup de ces hommes jeunes mobilisés ont perdu la vie et reposent dans les cimetières militaires.

Ne les oublions pas : Ayons une pensée pour toutes ces victimes de la première guerre mondiale.

Jean SPAITE Janvier 2020

samedi, janvier 4 2020

Une souscription pour l'église ?

Une fois de plus, l’Est Républicain du 29/12/2019 nous rapporte le partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour les travaux de réfection d’une église. Vous pouvez consulter cet article (réservé aux abonnés)  en cliquant sur ce lien (Valable pendant 30 jours)

En l'occurrence il s’agit de la réfection de l’église Saint Rémy de XEUILLEY (54) qui, après une première souscription il y a deux ans relevant des travaux de remise en état de la toiture de l’édifice, concerne aujourd’hui les travaux de la réfection de l’intérieur de l’église.Soulignons le commentaire éclairé de Mr Michel VICQ, délégué départemental de la Fondation du Patrimoine (*) qui à cette occasion a rappelé judicieusement l’importance de conserver en état le patrimoine communal pour les générations futures.

signature-de-la-convention-eglise-xeuilley.jpg, janv. 2020

Depuis, ON ATTEND...une réponse à une promesse électorale de Mars 2014.

La solution peut venir de la Fondation du Patrimoine…

A condition de passer à l’action.

(* ) Fondation du Patrimoine, Délégation Régionale de Lorraine
62 Rue de Metz 54000 NANCY
Tel. 03.83.46.86.35.

Jean SPAITE Janvier 2020

mercredi, janvier 1 2020

Voeux 2020

Chers amis lecteurs,

Alors que nous venons de passer le seuil de la Nouvelle Année, toute l'équipe du site Fremenil.com (En fait, mon père, Jean SPAITE et moi-même...) tenions à vous souhaiter à tous et à toutes une bonne année 2020. Qu'elle vous apporte beaucoup de joie et vous conserve en bonne santé.

Concernant notre petit blog local, le bilan 2019 est de 59 articles publiés au fil de l'année, 6 de plus qu'en 2018, soit une moyenne de 5 articles par mois, portant sur des sujets très divers, locaux, régionaux ou sur des thèmes comme le transport... Nous essaierons de poursuivre ce rythme au cours des prochains mois.

Encore une fois, meilleurs voeux et bonne lecture,

Alain et Jean SPAITE Janvier 2020

lundi, décembre 16 2019

Saint Nicolas, le patron des Lorrains

Saint NICOLAS est le Patron des Lorrains.

Son jour de fête est le 6 Décembre de chaque année, et c’est dans la nuit du 5 au 6 Décembre que le Patron des écoliers vient dans chaque maison apporter des cadeaux aux petits lorrains …. s’ils se sont montrés sages !!!

Par le passé, nous vous avons présenté la fête de Saint Nicolas en la magnifique basilique qui lui est consacrée dans la bonne ville de Saint Nicolas du Port, où une cérémonie religieuse se déroule tous les ans. Voir notre article “ St Nicolas “ du 1er Décembre 2016. 

 Vous pouvez retrouver une vidéo sonore de cet événement rassemblant des milliers de Lorrains où le joyeux cantique est chanté à pleins poumons:

Saint Nicolas, ton crédit d’âge en âge
A fait pleuvoir tes bienfaits souverains
Viens couvre encore de ton doux patronage
Tes vieux amis les enfants des Lorrains.

Pour cette année, nous nous devons de marquer la Saint Nicolas en présentant deux vidéos :

Une première , par une comptine chantée par les enfants :

O grand Saint Nicolas patron des écoliers
Apportez-moi des pommes dans mon petit panier
Je serai toujours sage comme un petit mouton
Je dirai des prières pour avoir des bonbons

Venez, venez Saint Nicolas (Bis)
Venez, venez Saint Nicolas et tralala !

La seconde:   une vidéo du défilé de Saint Nicolas à Nancy sur la place Stanislas, avec la remise des clés de la ville au Saint Patron par le maire de Nancy lui-même.

Ces deux documents apportent le témoignage de la fidèle tradition de la Lorraine envers le saint patron qui fait partie de notre patrimoine.

Bonne Saint Nicolas à tous, petits et grands, et pour nos amis internautes qui, des quatre coins du monde, viennent visiter notre site.

Jean SPAITE   Décembre 2019 

vendredi, décembre 13 2019

C'est vous qui le dites... (Décembre 2019)

Pour le mois de Novembre 2019, nous avons avons retenu 11 votes :

  • Seriez-vous prêts à louer votre électroménager plutôt que de l’acheter ?
    OUI: 8% NON: 88% Sans avis: 3% 1477 votes ER du 3/11/2019
  • Transports : pour recruter des jeunes conducteurs, faut-il abaisser l’âge du permis “D” à 18 ans ?
    OUI: 15% NON: 84% Sans opinion: 1% 252 votes ER du 5/11/2019
  • Croyez-vous à un duel Macron-Le Pen en 2022 ?
    OUI: 68% NON: 25% Sans opinion: 7% 2285 votes ER du 7/11/2019
  • Chute du mur de Berlin : est-ce un événement qui a changé le cours de l’Histoire ?
    OUI: 78% NON: 17% Sans avis: 5% 1486 votes ER du 10/11/2019
  • 11 Novembre: plus d’un siècle après, est-il toujours aussi important de commémorer l’Armistice de 1918 ?
    OUI: 84% NON: 13% Sans opinion: 3% 2155 votes ER du 12/11/2019
  • Un an après, gardez-vous une image positive du mouvement des gilets jaunes ?
    OUI: 45% NON: 52% Sans opinion: 3% 2633 votes ER du 14/11/2019
  • Pensez-vous que le mouvement des gilets jaunes doit se poursuivre ?
    OUI: 37% NON: 61% Sans avis: 2% 2427 votes ER du 19/11/2019
  • Avez-vous du mal à trouver un médecin référent ?
    OUI: 39% NON: 56% Sans opinion: 5% 1408 votes ER du 23/11/2019
  • Paiement : faut-il supprimer les tickets de caisse pour les achats de moins de 10 euros ?
    OUI: 38% NON: 57% Sans opinion; 5% 1756 votes ER du 25/11/2019
  • Réforme des retraites : croyez-vous que la mobilisation du 5 Décembre puisse encore changer la donne ?
    OUI: 36% NON: 61% Sans avis; 4% 2273 votes ER du 26/11/2019
  • Les mesures annoncées pour lutter contre les violences faites aux femmes vous ont-elles convaincu ?
    OUI: 20% NON: 62% Sans avis: 18% 1432 votes ER du 27/11/2019
ENFIN, c’est vous qui le dites…..

Jean SPAITE Décembre 2019

lundi, décembre 2 2019

Notre patois lorrain (25ème partie)

Patois_Lorrain.gif, janv. 2015

Nous glanons toujours des mots, des expressions de notre patois lorrain qui a grand besoin de ne pas rester oublié.  Voici les fruits de notre dernière récolte :

  • RECASER  (recasé)              verbe    --->  Se remettre en couple, se remarier.
    “ Le gros Germain s’est recasé avec la petite Juliette”
  • FOUILLER                             verbe     --->  Bêcher. “C’est le moment de fouiller son jardin”
  • TOURNANTS                 Nom pluriel    ---> Tourments, soucis.
    “ Le gamin-là, il lui cause que des tournants”
  • TOUILLER                                 verbe    ---> Remuer avec une cuillère
  • Un TORCHON de PLANCHER   Nom   ---> Une serpillère
  • ZÔNÉ                            adjectif   ---> “L’est pas un peu zôné le gosse-là ?”
    “N’est-il pas un peu fou le gamin-là ?”
  • Une TOZÉE                 Nom féminin   ---> Une correction sévère- Une bonne gifle.
  • Le TRINGELT               Nom masculin   ---> Le pourboire
  • ENQUEUGNÉ             adjectif    ---> Sale, malpropre , encombré
  • Un BROUILLARD à  COUPER au COUTEAU  ---> Un brouillard épais.
    Expression lorraine , mais commune à bien des régions.

Jean  SPAITE   Novembre 2019

jeudi, novembre 14 2019

C'est vous qui le dites... (Novembre 2019)

Pour le mois d’Octobre nous avons retenu 13 Votes :

  • Comprenez-vous l’immense hommage populaire rendu à Jacques Chirac ?
    OUI: 59% NON: 36% Sans opinion: 5% 243 votes ER du 1/10/2019
  • Doliprane, Aspirine, Advil...l’accès à ces médicaments est-il trop facile ?
    OUI: 48% NON: 45% Sans opinion: 7% 1608 votes ER du 5/10/2019
  • Meurtre d’un ado devant son collège: faut-il renforcer la sécurité aux abords des établissements scolaires ?
    OUI: 68% NON: 26% Sans avis: 6% 1289 votes ER du 6/10/2019
  • Soutenez-vous l’action des agriculteurs qui veulent sensibiliser le public à leur détresse ?
    OUI: 70% NON: 26% Sans avis: 4% 2994 votes ER du 10/10/2019
  • Faut-il interdire les véhicules au diesel dans les villes ?
    OUI: 18% NON: 79% Sans avis; 3% 2215 votes ER du 16/10/2019
  • Comprenez-vous la colère et le désarroi des pompiers ?
    OUI: 90% NON: 8% Sans opinion: 2% 2111 votes ER du 17/10/2019
  • Trouvez-vous normal que les radars puissent désormais flasher les conducteurs sans assurance ?
    OUI: 88% NON: 10% Sans avis: 2% 2493 votes ER du 18/10/2019
  • Faut-il appliquer le principe de précaution et interdire la cigarette électronique ?
    OUI: 61% NON: 27% Sans avis: 1% 1727 votes ER du 19/10/2019
  • SNCF: Pensez-vous que la grève est illégale ?
    OUI: 56% NON: 39% Sans avis: 5% 1973 votes ER du 21/10/2019
  • Grippe: faut-il, selon vous, se faire vacciner ?
    OUI: 53% NON: 39% Sans avis: 8% 1913 votes ER du 22/10/2019
  • Energies: croyez-vous à la rentabilité du solaire et de l’éolien ?
    OUI: 36% NON: 58% Sans opinion: 6% 1796 votes ER du 24/10/2019
  • Faut-il allonger le mandat du président de la République à six ans comme le propose François Hollande ?
    OUI: 20% NON: 75% Sans opinion: 5% 2220 votes ER du 25/10/2019
  • Le passage à l’heure d’hiver a-t-il des répercussions sur votre vie quotidienne ?
    OUI: 53% NON: 44% Sans opinion: 3% 1723 votes ER du 28/10/2019

ENFIN, c’est vous qui le dites…

Jean SPAITE Novembre 2019

mercredi, novembre 13 2019

Graines d'essentiel

“Graines d’essentiel“ , telle est l’enseigne de l’épicerie itinérante qui dessert le Lunévillois depuis le Versailles lorrain jusqu’aux ruines du vieux château qui domine la cité blamontoise.

De quoi desservir les nombreux villages qui sont dépourvu de commerce en local.

L'épicerie Itinérante est basée à REILLON ( 54450 ) et c’est Laeticia CARCIOFI qui dirige sa petite entreprise, boutique Bohême Est Responsable, établie dans le cadre de l'Économie Sociale et Solidaire.

Laeticia vous propose des produits locaux Bio en majorité et sans emballage superflu. Elle s'approvisionne aussi à la Fromagerie de la Meix (SARL) 2bis Grande Rue à REILLON pour vous offrir différents fromages ainsi que des yaourts fabriqués sur place.

Pour en savoir plus et notamment arrêter un rendez-vous dans votre village, contactez Laeticia CARCIOFI à REILLON Tel. 06.27.41.35.94. Il y a même une page Internet, hélas sur Facebook... mais il semble qu'un "vrai" site, qui n'oblige pas à s'inscrire sur l'aspirateur de vie privée qu'est Facebook soit en voie de création : http://www.grainesdessentiel.fr

Soulignons cette initiative commerciale qui mérite d’être connue et soutenue.

La clientèle existe.

Jean SPAITE Novembre 2019

mercredi, novembre 6 2019

De tout un peu... (Novembre 2019)

Du pain bio en habit d'Halloween :

Dans notre récent article “Un beau village… et son auberge“ , nous avions évoqué les producteurs des environs.

Pour le pain, nous citions le GAEC des Grands Prés à VÉHO où Lorène RENARD produit dans sa boulangerie paysanne un pain apprécié par ses fidèles clients.

Pour la Toussaint, Lorène RENARD a décoré ses boules d’un dessin à la farine d’une chauve-souris ou d’une araignée, bien comestible évidemment.

Félicitons la boulangère talentueuse pour son initiative.

La clientèle a bien aimé! L’est Républicain édition Lunéville en a fait écho le 2/11/2019.

Des élus au travail :

C’est à LEBEUVILLE (54740), village de 175 habitants, que l’Est Républicain, édition Lunéville du 4/11/2019 nous transporte avec une photographie du groupe d’élus et de bénévoles qui ont mis la main à la pâte . En l'occurrence le nettoyage d’automne du village a été réalisé par le maire, ses conseillers et des bénévoles pour effectuer ce travail d’une matinée, de 8H30 à midi.

Bel exemple à souligner et… à imiter, surtout à une époque où les crédits sont limités.

Les teinturières de Blémerey :

Tout près de chez nous, à BLEMEREY, Delphine DELAVALLADE et Sibille BOTTARO ont créé leur atelier de teinture dans l’ancien préau de l’école du village.

En se réappropriant le savoir- faire des anciens, les deux teinturières ont établi leur “Atelier Alternative Couleurs” ayant comme base l’utilisation des fleurs, des feuilles, de l’écorce, des racines, du bois de coeur des végétaux pour obtenir des teintes “vibrantes, vivantes”, de chaudes couleurs appréciées des couturiers.

Cette initiative artistique aux références très nature mérite d’être connue.

Jean SPAITE Novembre 2019

dimanche, novembre 3 2019

Le blockhaus Ouest a retrouvé sa pancarte historique

Nous vous avions informés (article du 17 Octobre 2017) de l’installation d’un poteau support d’une pancarte signalant le blockhaus OUEST ouvrage latéral au CD19 A.

Cette innovation a été complétée par l’installation sur le montant du poteau support d’une plaquette imprimée donnant l’historique de l’ouvrage.

Les nombreux visiteurs des vestiges de la première guerre mondiale appréciaient les renseignements fournis.

Début Octobre 2019 nous avons constaté la disparition regrettable de cette plaquette.

Nous ne pouvions pas laisser l’espace vacant.

BlockhausOuest1910.jpg, oct. 2019

Fort heureusement, une nouvelle plaquette vient d’être reproduite et installée sur son support pour la satisfaction des visiteurs de l’ouvrage fortifié, en conservant fidèlement le souvenir des Poilus de 14-18 .

Jean SPAITE Octobre 2019

vendredi, novembre 1 2019

De tout un peu : les microbrasseries

Chaque jour, nous découvrons notre région.

Les brasseries fleurissent dans notre environnement.

Elles produisent un nectar apprécié de tous les temps, mais qui se réduisaient ces dernières décennies à la production industrielle (exemple, la brasserie de Champigneulles ).

A côté de ce géant, des amateurs éclairés et compétents ont créé des microbrasseries qui essaiment petit à petit et proposent une gamme nouvelle du breuvage avec des parfums très différenciés.

Voici une liste des producteurs près de chez nous.

Cette liste n’est pas exhaustive car, au fil des mois, de nouvelles microbrasseries se révèlent au grand jour pour le plaisir de nos palais.

A quand à FREMENIL ?

  • DOMJEVIN (54450) Mr BECKER 68 Grande Rue
    produit la bière “ Bonne Fontaine- La Rusée “
    il est par ailleurs distillateur.
  • OGEVILLER (54450) L’entreprise NOEL NICOLAS- SARAH 43 Rue du Château
    dirigée par Mme Sarah Nicolas ELEOS
  • VERDENAL (54450) Mr Sébastien Albert FRIANG et son épouse Alexandra née SCHIFFMACHER 12 bis Rue du Pont de la Côte
    produisent “La Taverne qui mousse”
  • EINVILLE au jard (54370) Mr Eric MARCHAL 2bis Rue Aristide Briand
    dirige la microbrasserie MARCHAL
  • BLAINVILLE sur l’eau (54360) La microbrasserie “Le Paradis” 1 Rue de la Filature
    dirigée par JACOBI Marjorie
    produit la bière “Le Paradis”

Et maintenant, devant un verre d’une bière bien de chez nous, nous pouvons dire :

A VOTRE SANTÉ...

Jean SPAITE Novembre 2019

jeudi, octobre 31 2019

On aura tout vu

Sous le titre “Contradictions”, nous avons relaté le 16 Juillet 2018 les nombreuses demandes de dons pour sauver les populations des pays de la famine, alors que, dans notre pays, une abondante publicité est faite “pour maigrir“ si vous voulez vivre longtemps !!

Hélas, ce n’est pas le seul paradoxe en ce bas-monde !!

  • Au sujet des contradictions, dans le domaine “Hommes-Femmes”, nous assistons à une prestation différente.
    De tout temps , les humains ont cherché tous les moyens pour “rester jeune longtemps”.
    Les femmes s’en sont toujours bien tirées et surtout ces temps derniers où les produits de beauté et les soins répondent à tous leurs désirs. Oui, les femmes restent jeunes, donnent une présentation de beauté reconnue : elles sont jolies.
  • Qu’en est-il des hommes ?
    Depuis une paire d’années, il existe une “mode des barbus”.
    Pendant un siècle on a proscrit la barbe chez les hommes parce qu’elle vieillissait le personnage.
    De fait, si vous regardez des photos des siècles passés, les barbus étaient majoritaires , et paraissaient tous vieux.
    Nous avons connu le siècle des rasoirs et des lames Gillette avec un visage net, soigné, tout au plus tolérant pour la moustache à l’Italienne.
    Et ces temps derniers nous assistons à une montée en nombre de “ jeunes barbus”, d’un aspect “ vieux avant l’âge” !

Nous sommes en pleine contradiction ! Pour des gens qui veulent toujours rester jeunes !

Enfin , on aura tout vu:

ELLES, restent jeunes et longtemps... Tant mieux.

EUX, ils font vieux...et pour longtemps… Tant pis.

Comme le dit un certain humoriste: ENFIN , c’est vous qui voyez…

Jean SPAITE Octobre 2019

Enfin, la presse en parle !

Sous le titre “Un calvaire et une Pietà de plus de 300 ans“, à la rubrique “Histoire”, l’Est Républicain du Dimanche 27 Octobre 2019, édition de Lunéville, publie un article digne d’intérêt.

D’habitude les lecteurs ont droit au traditionnel méchoui, quand ce n’est pas la chronique des chiens écrasés.

Aujourd’hui, nous avons plaisir à souligner la parution d’une page d’histoire relative à la Pietà sise au pied du calvaire daté de 1705. Ce monument encastré dans le mur soutenant l’ancien cimetière qui entourait l’église jusqu’en 1887 est souvent appelé “ le calvaire de l’église”.

La page d’histoire du quotidien régional évoque l’église abritant le tableau représentant Saint Pierre, patron de la paroisse ainsi que la chaire à prêcher du XVIIIe siècle avec les mobiliers classés monuments historiques.

La visite du village permet de citer la porte monumentale rue de la Prairie endommagée au cours de la première guerre mondiale ainsi que “les blockhaus , vestiges des fortifications militaires de la grande guerre“.

N’hésitons pas à féliciter le journaliste auteur d’un tel écho inattendu qui offre l’occasion de découvrir les richesses historiques de notre église , mais aussi les témoignages architecturaux de notre village qui méritent grandement une mise en valeur.

Jean SPAITE Octobre 2019

mercredi, octobre 30 2019

Bientôt les élections municipales

Les élections municipales ont eu lieu en Mars 2014 (23 et 30 Mars 2014) pour un mandat de six ans.

Les prochaines élections auront lieu en Mars 2020 (15 et 22 Mars 2020)

En Mars 2014 deux listes se sont présenté au suffrage des électeurs :

  • la liste “Expérience et mixité” menée par Patrick LOUIS-CASTET qui a obtenu 8 élus.
  • la liste “ Pour une dynamique nouvelle” menée par Eric MALGRAS qui a obtenu 3 élus

C’est donc un conseil municipal de 11 élus qui a oeuvré pendant un mandat de 6 années.

Comme il est de tradition, la campagne électorale de 2014 a fait l’objet d’une présentation sous la forme d’un tract “profession de foi “ que les anciens qualifiaient de “promesses électorales “.

Nous avons retrouvé ce tract et nous vous le présentons à 5 mois des prochaines élections qui engagent l’avenir d’une commune .

Document-PLC-2019.jpg, oct. 2019

Pour compléter ce document, voici le "trombinoscope" des 11 candidats de l'époque dont 8 seront les heureux élus.

                  (7)    (8)     (9)    (10)   

                                                      (11)

  (1)     (2)    (3)    (4)    (5)    (6) 

1 -  Françoise NEUMANN       34 ans     Secrétaire
2 -  Marie-Claire DOIZENET   48 ans      Employée de maison
3 -  Nicole MILLBACH             48 ans      Aide soignante
4 -  Jacky FLEURY                  52 ans     Artisan publicitaire
5 -  Patrick LOUIS-CASTET    60 ans     Retraité- Ancien cadre technique
6 -  Yvon RAMOS                    73 ans     Retraité
7 -  Pascal NEIGE                    40 ans     Responsable d’agence bancaire
8 -  Olivier RAINVILLE             43 ans     Chef d’équipe
9 -  Florent BRUNETTE           42 ans     Conducteur PL- Co-gérant EIRI
10- Fabrice THURIOT              43 ans     Employé commercial
11- Elodie LEFEVRE                37 ans    Conseillère financière

Jean SPAITE Octobre 2019

dimanche, octobre 13 2019

Pour les amoureux des trains (Octobre 2019)

Un jour, une histoire.

C’est sous cette rubrique que l’Est Républicain du Samedi 5 Octobre 2019 page 32 nous rapporte un texte d’une pleine page avec pour titre :“Michel VOGT, un tempérament du rail”.

Comme il est peu fréquent de trouver un article dans la presse quotidienne défendant le chemin de fer alors qu’il n’est pas rare d’évoquer les trains en retard, nous nous faisons un devoir de faire un écho de cette présentation.

Le Verdunois Michel VOGT est un ardent défenseur du chemin de fer et a réussi notamment le maintien d’un aller-retour le week-end de Verdun à Nancy face à une menace de suppression.

Notre région Lorraine est desservie par la ligne à grande vitesse TGV Est avec un arrêt en pleine campagne à Louvigny dont le seul accès est routier, alors qu’une gare ferroviaire située à VANDIÈRES était prévue et a même fait l’objet de travaux provisoires d’un montant de 24 M Euros.

Cette gare d’interconnexion offrant l’avantage d’un rabattement facile des trains venant de Luxembourg, Thionville, Metz, Nancy, Lunéville,St Dié, Epinal, Toul, Bar le Duc, Verdun, Conflans Jarny,Longwy, autant de trafic qui ne viendrait pas s’engluer sur des routes et autoroutes déjà saturées.

PlanInterconnexionVandiere01.jpg, oct. 2019

Le Rail joue-là son rôle de transport respectueux de l’énergie, sécuritaire et non polluant tout en libérant le réseau routier surchargé.

Sur ce sujet, Michel VOGT a obtenu un entretien important avec Mr Jean ROTTNER,Président de la Région pour lui remettre une pétition , en marge de 227 motions de communes et d’intercommunalités favorables à la mise en place définitive de la gare TGV à VANDIÈRES.

Souhaitons que la voix de la raison soit enfin entendue et que la réalisation de cette gare soit enfin concrétisée.

En plus de cet important dossier de la gare de VANDIÈRES, Michel VOGT travaille au devenir de la ligne Nancy-Belfort avec son raccordement sur MEROUX gare TGV BELFORT-MONTBELIARD, sans oublier la ligne NANCY-Mirecourt-Vittel-Contrexéville -MERREY dont la partie PONT St VINCENT- VITTEL est aujourd’hui hors service en longue attente de travaux de rénovation.

Il est curieux de constater qu’en notre XXIe siècle, en raison d’absence du financement suivi de travaux d’entretien, on en est conduit à réduire la vitesse des trains (V40 ), puis devant l’évasion consécutive de la clientèle, on en arrive à fermer la ligne. Le voyageur-usager reprenant alors sa voiture personnelle avec une relative liberté mais aussi avec les dangers de la route, route qu’il doit partager avec les nombreux poids lourds par tous les temps, et qui coûte cher à entretenir au contribuable.

Mais nous ne sommes pas hélas en un monde raisonnable !!!...

Cette absence de politique d’aménagement des territoires est à l’origine des déserts ruraux.

Notre pays consacre beaucoup d’efforts et de financements pour la route , et si peu pour le rail.

Espérons en une réalisation prochaine des travaux de rénovation de la ligne 14 entre PONT St VINCENT et VITTEL et en une reprise logique de sa desserte au service de l’économie régionale.

Nous souhaitons à Michel VOGT la réussite de son remarquable travail de défense du chemin de fer au bénéfice de l’ensemble de nos concitoyens.

Jean SPAITE Octobre 2019

- page 1 de 25