Fréménil, un village lorrain

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, mai 5 2020

C'est vous qui le dites... (Mai 2020)

Le mois d’Avril a été marqué par un événement majeur qui a sensibilisé les sondages :
LE CONFINEMENT dû à l’épidémie de coronavirus.
Nous avons retenu     20 Votes.

Enfin, c’est vous qui le dites…

  • Regardez-vous davantage la télévision depuis l’entrée en vigueur du confinement ?
    OUI: 48%  NON: 51%  Sans opinion: 1%          2604 votes   ER du 1/4/2020
  • Pensez-vous que les téléconsultations sont aussi efficaces qu’une consultation physique chez votre médecin ?
    OUI: 15%  NON: 80%  Sans opinion: 5%           2627 votes   ER du 2/4/2020
  • Êtes-vous favorable à un report des examens à l’automne ?
    OUI: 58%  NON: 26%  Sans avis: 16%               1968 votes   ER du 4/4/2020
  • Êtes-vous choqué par la polémique sur les masques détournés qui a opposé la Bourgogne-Franche-Comté au Grand Est ?
    OUI: 69%  NON: 21%  Sans opinion: 10%          1808 votes   ER du 6/4/2020
  • Constatez-vous un certain relâchement dans le respect du confinement ?
    OUI: 78%  NON: 18%  Sans opinion: 4%             4069 votes  ER du 7/4/2020
  • Seriez-vous prêt à porter un masque au quotidien à la fin du confinement ?
    OUI: 73%  NON: 24%  Sans opinion: 3%              5023 votes  ER du 8/4/2020
  • Utilisez-vous l’attestation dérogatoire numérique disponible depuis lundi ?
    OUI: 23%  NON: 75%  Sans opinion: 2%              3732 votes  ER du 9/4/2020
  • Avez-vous constaté une hausse des prix des fruits et des légumes ?
    OUI: 76%  NON: 15%  Sans avis: 9%                    2856 votes  ER du 10/4/2020
  • Pensez-vous que l’objectif de reconstruire Notre Dame de Paris en cinq ans soit encore réalisable ?
    OUI: 13%  NON: 77%  Sans avis: 10%                  2981 votes  ER du 16/4/2020
  • Êtes-vous favorable à la reprise de l’activité des entreprises avant le 11 mai ?
    OUI: 48%  NON: 43%  Sans avis: 8%                    3055 votes  ER du 18/4/2020
  • Selon vous, interdire la vente d’alcool à emporter limitera-t-il le nombre de violences intrafamiliales ?
    OUI: 40%  NON: 55%  Sans avis: 5%                    2500 votes  ER du 19/4/2020
  • Comprenez-vous l’annulation des cérémonies commémoratives du 8 Mai ?
    OUI: 90%  NON: 8%  Sans avis: 2%                       2747 votes  ER du 20/4/2020
  • Coronavirus : croyez-vous à un retour à la normale avant la fin de l’été ?
    OUI: 16%  NON: 81%  Sans opinion: 3%                3600 votes  ER du 21/4/2020
  • Reprise des cours : avez-vous été convaincus par les annonces de Jean-Michel Blanquer ?
    OUI: 14%  NON: 75%  Sans opinion: 11%               2617 votes  ER du 23/4/2020
  • Approuvez-vous la baisse des plus hauts salaires chez PSA ?
    OUI: 88%  NON: 7%  Sans avis: 6%                        2655 votes  ER du 24/4/2020
  • Approuvez-vous le port du masque obligatoire dans les transports en commun ?
    OUI: 93%  NON: 5%  Sans avis: 2%                         3055 votes  ER du 25/4/2020
  • Reprendrez-vous les transports en commun après le 11 Mai ?
    OUI: 19%  NON: 71%  Sans avis 10%                       2919 votes  ER du 26/4/2020
  • Faut-il limiter les déplacements d’une région à l’autre à la fin du confinement ?
    OUI: 54%  NON: 40%  Sans avis: 6%                          2754 votes  ER du 27/4/2020
  • Faut-il repousser la rentrée scolaire à Septembre, comme en Italie ?
    OUI: 73%  NON: 21%  Sans avis: 6%                          3264 votes  ER du 28/4/2020
  • Avez-vous été convaincu par le plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe ?
    OUI: 28%  NON: 64%  Sans avis: 8%                           4342 votes  ER du 30/4/2020
ENFIN,   C’EST VOUS QUI LE DITES …

Jean SPAITE  Mai  2020

dimanche, mai 3 2020

Ils sont entrés dans la carrière... eux !

Pour les habitants du village, “ La Carrière “ reste comme dénomination de la grande Carrière située à l’Est du cimetière.

Elle a été comblée en partie et progressivement jusqu’en janvier 2000 après achat par la commune en 1998.

Pendant la première guerre mondiale, elle a vu l’édification en 1916 par l’armée du blockhaus EST prévu pour la défense du village.

Cette grande carrière a été utilisée après le conflit pour fournir les sables et graviers nécessaires à la reconstruction des villages voisins de Blémerey, Reillon, Vého grâce au service du “petit tacot “ en voie de 0,60 rescapé lui aussi de la guerre. (voir notre article “Les carrières” du 3/3/2013 )

L’exploitation en temps que carrière à matériaux pour la reconstruction après la guerre a été réalisée par l’entreprise France-Lanord et Bichaton de Nancy, et nous avions mentionné que son chef de travaux était Mr BOUDINI. Toutefois,après des recherches notamment dans le cadre de la liste nominative des habitants de la commune de Fréménil au recensement de 1921, donc 3 ans après la fin des hostilités et en pleine période de reconstruction, nous pouvons préciser que le chef de chantier était Mr Joseph BODINI ( et non BOUDINI ) né en 1878 à St Jean (Italie) .

Lui, sa famille et ses ouvriers et leur famille vivaient dans un baraquement situé à la Carrière, catalogué en 1921 de maison N° 64 ( était-ce une baraque Adrian ?)

Dans ce recensement, à la Carrière on trouve la famille BODINI :

  • BODINI Joseph né en 1878 à St Jean (Italie)chef de ménage Chef de chantier Bichaton
  • HUMBERT Marie née en 1885 à Metz son épouse
  • BODINI Pauline née en 1909 à Hettange-Grande sa fille
  • BODINI Alfred né en 1912 “ son fils
  • BODINI Louis né en 1916 “ son fils

ainsi que la famille ROSSI :

  • ROSSI Pierre né en 1859 à Rivoltella (Italie )chef de ménage Mécanicien Bichaton
  • ROSSI Marie née en 1866 à Chateaucourt son épouse
  • ABEL Hélène née en 1907 à Beaumont-Bernard sa nièce Couturière
On trouve également dans la “Rue de l’Abreuvoir” (actuellement Rue de la Prairie)cataloguée en 1921 de maison N° 71 (soit maison Madeleine HOURDIAU- Marie JACQUES), la famille BEAUCOURT :
  • BEAUCOURT Jules Emile né en 1887 à Maxéville chef de ménage Mécanicien Bichaton
  • BEAUCOURT Lucie née en 1883 à Paris son épouse

Ainsi donc, parodiant une phrase de notre hymne national, nous pouvons avancer que ces travailleurs de l’entreprise BICHATON “Sont entrés dans la Carrière…” pour assurer la reconstruction après la guerre 14-18.

On peut noter que nous trouvons Messieurs ROSSI Pierre et BEAUCOURT Jules Emile comme Mécaniciens . Ce sont donc eux qui assuraient la conduite des petites locomotives Decauville voie de 0,60 desservant les chantiers. N’oublions pas qu’à l’époque le travail à la carrière s’effectuait à la pioche, à la pelle, et au crible, ce grand tamis incliné qui permettait d’obtenir du sable , avec ensuite le chargement dans les petits wagonnets.

Saluons ces personnages qui ont oeuvré pour la reconstruction du pays et qui ont fait partie des habitants de notre village, tout en espérant que des consultants du présent site retrouvent trace de leurs ancêtres.

Nous avons exploré le recensement de 1926, donc 5 ans après.

Il n’y a plus de trace de l’équipe du chantier France-Lanord et Bichaton à cette date.

Par contre nous avons trouvé le ménage BOURGAUD Auguste vannier et son épouse OTT Marie, accompagné de ses 3 fils ainsi que d’une belle-soeur et une nièce. Catalogué en 1926 de maison N° 69 à la Carrière, nous pensons que l’on se trouve plutôt en face d’une famille de vannier en stationnement dans sa roulotte à l’occasion du recensement.

Ainsi va la vie… et une page d’histoire de notre village.

Souhaitons une remise en état de l’emplacement de “ la grande Carrière”, sans oublier la mise en valeur du blockhaus EST particulièrement oublié. Nous en parlons dans nos articles :

Jean SPAITE Mai 2020

jeudi, avril 23 2020

Pour les amoureux des trains (Avril 2020 : Le tramway de La Schlucht)

Notre ami Daniel ROBERT de Reclonville a été le premier à nous adresser un étonnant album-photos intitulé “Avant 1914, le France GÉRARDMER - Allemagne MUNSTER“

TramwaySchluchtInauguration.jpg, avr. 2020

Afin d’en faire profiter nos visiteurs-internautes et surtout “pour les amoureux des trains” qui sont éloignés de notre région lorraine, mais toujours intéressés par les tramways, nous publions cette série de 43 cartes postales dont nous avions donné un aperçu le 24 Janvier 2016 sous le titre “ Le tramway de la Schlucht” en 6 cartes postales.

Nous pouvons formuler la même remarque terminale qu’il y a 4 ans, à savoir notre regret qu’un tel équipement ferroviaire touristique n’ai pas été reconstruit pour le plus grand bénéfice de notre région Alsace-Lorraine.

Hélas, nous ne sommes pas en Suisse…

TramwaySchluchtHotelAltenberg.jpg, avr. 2020

Nous avons encore beaucoup à apprendre de nos ancêtres du XIXe siècle.

Jean SPAITE Avril 2020

Pour accéder à l'album de cartes postales du Tramway de la Schlucht, cliquez sur l'image : 

vendredi, avril 10 2020

Les cadets du rail de Nancy

L’histoire des Cadets du Rail de Nancy débute en 1960.

Cadets du rail - Nancy - Tract.jpg, avr. 2020

Le mouvement des Cadets du Rail avait pour objectif de regrouper les jeunes d’âge scolaire qui s’intéressent au chemin de fer sous la forme d’un service pédagogique.

Faire connaître la grande entreprise SNCF avec ses trains, ses locomotives, ses voies ferrées, ses postes d’aiguillages et la grande organisation d’un tel ensemble pour présenter un moyen de transport moderne et sécurisé au service d’une nation.

Le 15 Décembre 1960, la section des Cadets du Rail de Nancy a été officiellement baptisée “Charles Etienne COLLIGNON” sous les patronages de la SNCF, de l’hebdomadaire La Vie du Rail et en présence des représentants de la municipalité de Nancy.

Cadets du rail - Nancy - Image05.jpg, avr. 2020

Qui donc était Charles Etienne COLLIGNON ?

Charles Etienne COLLIGNON , lorrain natif de Metz (1802-1885) .

Après ses études à l’école Polytechnique, on le retrouve Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées, chargé de la réalisation du secteur de Nancy de la ligne de chemin de fer de Paris à Strasbourg, inaugurée en 1852.

De 1960 à 1968, la section de Nancy a compté jusqu’à 30 inscrits agés de 8 à 18 ans. Les réunions au local de la gare NANCY-St GEORGES avoisinaient en moyenne 12 cadets présents.

Ils montraient un intérêt certain pour les visites en extérieur comportant notamment un trajet gratuit par le train.

Les réunions avaient lieu les premiers jeudis après-midi de chaque mois pendant la période scolaire.

Cadets du rail - Nancy - Image26.jpg, avr. 2020

Activités :

Parmi les activités au local St Georges, on trouvait le modélisme sur une maquette de grandes dimensions qui avait été fournie par La Vie Du Rail sous la direction d’un moniteur spécialisé. Les séances de cinéma- films ferroviaires - étaient assurés par la Section Central du Cinéma SNCF. Il y avait à disposition une bibliothèque ferroviaire avec revues et collections de La Vie Du Rail. En alternance on trouvait des conférences ferroviaires avec des conseils en photographie, philatélie et collection de cartes postales. Il y avait même l’exercice de la préparation de voyage par la lecture du CHAIX-horaires.

Cadets du rail - Nancy - Image20.jpg, avr. 2020

Ainsi pendant plusieurs années, les jeunes amis du chemin de fer du secteur de Nancy avaient un point de rencontre gratuit pour assurer leur passion.

N’oublions pas de rappeler que chacun des Cadets bénéficiait du service gratuit du bulletin LOCO-JUNIOR édité par La Vie Du Rail très apprécié par les destinataires.

Cadets du rail - Nancy - Loco Junior.jpg, avr. 2020

Les visites d’intérêt ferroviaire étaient très demandées.:

A Nancy :

  • gare de Nancy-Ville (l’organisation, l’ensemble, les billets, les renseignements, les bagages)
  • le poste électrique N° 1 (poste d’aiguillages, les itinéraires )
  • la Centrale Sous-Station
  • le PCR quai Claude le lorrain - poste de régulation sécurisé
  • Nancy-Heillecourt = le dépôt (les locos diesel)
  • Blainville =le bâtiment voyageurs , le triage, le poste de débranchement, le dépôt.
  • Lunéville = la gare
  • Neufchâteau = la gare
Cadets du rail - Nancy - Image28.jpg, avr. 2020
Cadets du rail - Nancy - Image39.jpg, avr. 2020
La vie économique du pays servie par un moyen de transport efficace était découvert par la visite des Clients du Rail : les usines, les entrepôts, les laboratoires.
  • L’UCL l’Union des Coopérateurs de Lorraine à Nancy
  • L’Est Républicain(Rédaction, photographie, typographie, rotatives, expéditions) à Nancy
  • Etablissements NORDON-Fruhenzols-Diebold (chaudronnerie métallique) à Nancy
  • Les Brasseries de CHAMPIGNEULLES (bière, soda ) à Champigneulles
  • La mine de sel de VARANGÉVILLE St NICOLAS (sel de déneigement- descente à la mine) à Varangéville
  • LUNEVILLE CIMT - LORRAINE ex Ets Lorraine De Dietrich (les wagons) à Lunéville
  • Fonderies de PONT à MOUSSON (tuyauterie fonte- fonderie centrifugeuse) à Pont à Mousson
  • Les Aciéries de NEUVES-MAISONS (fer à béton ) à Neuves-Maisons
  • Les Aciéries de POMPEY à Pompey
  • Les Grands Moulins VILGRAIN (meunerie ) à Nancy
  • La Cie Générale Électrique ( moteurs électriques) à Nancy
  • Les Cartonneries de La Rochette CENPA à Laneuveville devant Nancy

Après avoir évoqué les réunions au local de Nancy-St Georges, les visites d’intérêt ferroviaires et des clients du rail , parlons des CADETS.

Les Cadets du Rail : Qui étaient-ils ?

L'existence de la section de Nancy des Cadets du Rail a été connue au sein de l’Entreprise Nationale et a suscité en local un intérêt immédiat chez les parents cheminots qui ont vu là un service profitable à leurs jeunes enfants. Mais la publicité créée par les articles dans la presse régionale a provoqué un mouvement identique chez les parents extérieurs à l’entreprise. Le fils de l’épicier comme le fils du pharmacien qui aimaient déjà les trains se sont retrouvés pour découvrir plus encore tout ce qui concernait le chemin de fer.

Cadets du rail - Nancy - Image40.jpg, avr. 2020

Que sont-ils devenus ?

Plus de 60 ans après la création de la section de Nancy, les nouvelles des anciens Cadets sont plutôt “clairsemées” ...

Les Cadets ont suivis des chemins professionnels très divers.

Certes un petit nombre a fait carrière dans la Grande Maison SNCF. Tous ont été marqués par la “culture ferroviaire” de l’entreprise et de son rôle combien important dans la nation que ce soit dans l’économie , les transports, les techniques, la priorité à la sécurité qui fait du chemin de fer un équipement efficace et moderne.

Même si ces 60 années écoulées ont été teintées fortement par l’utilisation de l’automobile, les Cadets sont pour la majorité restés fidèles en tant que voyageurs au chemin de fer. C’est déjà un résultat pour leur petit parcours en tant que Cadets du rail à la section Charles Etienne COLLIGNON.

Concernant la section de Nancy, au point de vue métiers, pour ceux qui sont entrés à la SNCF, on trouve plusieurs conducteurs de locomotives diesel, autorails et conducteurs de locomotives électriques. Ils font partie des “roulants”. Nous avons également des chefs de gare, des responsables d’agence transport, des techniciens de bureau d’études et des spécialistes au service commercial de vente de titres de transport et un ingénieur Arts et Métiers spécialisé dans les transports.

En dehors de la grande maison, on retrouve au moins 2 docteurs en médecine, plusieurs responsable d’agences bancaires ainsi que des cadres d’entreprises de travaux publics.

Plus étonnant, on a signalé il y a quelques années qu’un Cadet du rail était devenu prêtre : ainsi la voie ferrée l’aurait conduit à la voie pastorale.

Nous pouvons regretter de ne pas avoir une liste plus fournie des Cadets du rail qui, au fil des ans, ont eu des destinées diverses. Nous espérons qu’ils ont gardé un bon souvenir de ces visites d’établissements ferroviaires, gares, ateliers, dépôts ainsi que des usines et entreprises clientes du rail oeuvrant pour l’économie de notre pays.

Nous avons l’agréable surprise de découvrir dans des revues ferroviaires, dans des forums spécialisés sur internet des signatures de textes, de photographies sur les trains par d’anciens Cadets devenus grands et qui ont gardé la fibre ferroviaire. Ils affichent avec fierté une connaissance reconnue, fruit d’années de recherches.

Il en est de même lors d’expositions philatéliques où les timbres d’inspiration ferroviaire sont présentés avec amour par d’anciens Cadets ; on les retrouve aussi dans les expositions photos dans leur thème favori, quand ce n’est pas parmi les collectionneurs de livres classés chez les bouquinistes spécialisés.

Nombreux sont-ils aussi les anciens Cadets qui œuvrent au sein des chemins de fer touristiques ou historiques. A leur façon, ils sont devenus des Cheminots à part entière.

Nous terminerons par cette conclusion :

La création des Cadets du Rail se révèle comme une expérience positive.

Elle a permis d’approfondir la connaissance d’un grande entreprise nationale qui a un rôle primordial dans le système économique français.

Il faut retenir son action pédagogique vis à vis des jeunes ainsi que la formation d’une pépinière potentielle de recrutement pour la SNCF d’un nombre d’éléments qui sont déjà marqué par l’esprit ferroviaire.

Cet “ esprit maison “ souvent envié, s’est toujours révélé précieux et digne des générations qui ont précédé.

A plus d’un demi siècle après le rappel de cette époque des Cadets du Rail de Nancy, la majorité des acteurs de ces événements ont quitté la vie active et sont devenus retraités . Tous ont gardé une forme d’amour durable pour les trains.

Par discrétion, nous ne publions pas les noms des anciens Cadets, mais il serait souhaitable , si ils ont l’occasion de découvrir le présent texte sur internet, de se signaler pour une conversation ferroviaire !

Ils seront les bienvenus.

Jean SPAITE Avril 2020

Crédit photographiques : Jean Spaite (sauf une photo Est Républicain)

Si vous souhaitez consultez l'album photos des Cadets du Rail, cliquez sur l'image suivante :

Cadets du rail - Nancy -Album Photos

mardi, avril 7 2020

Pour les amoureux des trains (Avril 2020)

LES PETITES LIGNES - SAUVETAGE

Dans le cadre des sondages titrés “C’est vous qui le dites..“, l’Est Républicain en date du Dimanche 1er Mars 2020 nous rapporte le questionnaire suivant :

  • La SNCF doit-elle continuer à entretenir les petites lignes ferroviaires ?
    OUI: 87% NON: 10% Sans opinion: 3% sur 2329 votes “

Et c'est vous qui le dites !!Voilà un sondage éloquent dont doit tenir compte les autorités décisionnelles.

Dans un article précédent daté du Jeudi 27 Février 2020, le quotidien régional nous informe que la Région Grand Est engage 530 millions d’Euros sur les petites lignes.

Le premier Comité Interministériel aux Ruralités s’est tenu à Girancourt (88) le Jeudi 20 Février 2020 aboutissant à un protocole d’accord signé entre l’Etat, SNCF Réseau et la Région Grand Est concernant la délégation de gestion du réseau ferroviaire régional.

Il s’agit d’expérimenter une méthode de prise en charge des travaux selon laquelle certaines petites lignes ferroviaires seront assurées par SNCF Réseau dans son réseau dit “structurant” (catégorie I) .

D’autres lignes continueront de faire l’objet de cofinancements entre l’Etat, la Région et SNCF Réseau (catégorie II).

Enfin d’autres petites lignes seront prises en gestion par la Région sur une base volontaire selon les modalités ouvertes à l’article 172 de la Loi d’Orientation des Mobilités (catégorie III).

“Le réseau ferroviaire assurant les mobilités du quotidien souffre d’un sous-financement chronique qui a conduit à sa fragilisation . La Région Grand Est ne peut se résoudre à cet abandon” peut-on lire en substance dans un communiqué de presse. Quel bel aveu !!

Le Vice-Président de la Région Grand Est en charge des transports David VALENCE déclare à propos des petites lignes :

“On pense que ces lignes ont un vrai potentiel si on les exploite différemment“

Voilà une importante déclaration à mettre en acte rapidement.

Le Gouvernement préconise le choix de “trains légers“ moins coûteux à l’achat et à l’entretien. Cette intention n’est pas sans rappeler l’autorail FNC sorti en 1946 ainsi que l’autorail A2E datant de 1990.

N’hésitons pas à regarder nos voisins helvètes qui, dans un pays pourtant accidenté au point de vue géographie physique, assurent une desserte fine du territoire à la satisfaction de la clientèle qui reste fidèle au transport ferroviaire avec un matériel moderne, confortable et surtout adapté.

Ces réalisations apportent la preuve que l’on peut exploiter économiquement les petites lignes mais la politique des transports mise en oeuvre en hexagone par les instances gouvernementales successives s’est résolument orienté sur le “tout par la route” quel qu’en soit le prix : infrastructure, sécurité, pollution.

On ne peut que regretter l’abandon des infrastructures relevant des lignes ferroviaires secondaires: ponts, viaducs, tunnels et même des gares ces bâtiments abritant les clients des trains remplacés le plus souvent par un simple poteau avec pancarte “ arrêt de bus”...

“Le ferroviaire, c’est l’avenir de mobilités durables“ rappelle Jean-Pierre FARANDOU Président de la SNCF qui, pour montrer son attachement et sa foi en la grande entreprise proclame “parler cheminot en première langue“, lui qui a gravi les étapes d’une carrière ferroviaire passant par Chef de gare à RODEZ pour aboutir à la Direction de l’entreprise.

Dans notre région Grand Est, nous attendons beaucoup d’une reprise de service ferroviaire sur la ligne EPINAL-SAINT DIÉ,ainsi que d’une amélioration notoire sur la ligne EPINAL-NANCY. Tout près de nous , la voie ferrée entre PONT St VINCENT-MIRECOURT-VITTEL mérite un sauvetage particulièrement attendu par la clientèle contrainte depuis un temps trop long d’utiliser la route avec ses dangers, ses temps de trajet très supérieurs.

Rappelons que le transport ferroviaire évite la surcharge du trafic routier.

Il serait grand temps d’en tenir compte par les instances décisionnelles.

Le pays attend le SAUVETAGE DE NOS PETITES LIGNES par une remise en état des infrastructures ferroviaires, une exploitation rationnelle avec des horaires en accord avec la demande, respect des correspondances notamment, coordination entre les grandes et les petites lignes, ainsi que la pratique du paiement du parcours auprès de l’agent de conduite, sans oublier le “matériel léger” évoqué récemment par le gouvernement.

La politique des transports est à ce prix, et le pays dans son ensemble attend une réponse rapide.

Jean SPAITE Avril 2020

dimanche, avril 5 2020

C'est vous qui le dites... (Avril 2020)

Le mois de Mars a été marqué par deux événements majeurs qui ont sensibilisé les sondages : Les élections municipales et l’épidémie de Coronavirus.

Nous avons retenu 19 votes.

  • La SNCF doit-elle continuer à entretenir les petites lignes ferroviaires ?
    OUI: 87% NON: 10% Sans opinion: 3% 2329 votes ER du 1/3/2020
  • Municipales: l’écologie sera-t-elle déterminante sur votre vote ?
    OUI: 28% NON: 67% Sans opinion: 5% 2323 votes ER du 3/3/2020
  • Coronavirus: évitez-vous désormais de serrer la main ou de faire la bise à vos collègues de travail ?
    OUI: 51% NON: 44% Sans opinion: 6% 2744 votes ER du 4/3/2020
  • Coronavirus: commencez-vous à faire des stocks de denrées alimentaires ?
    OUI: 10% NON: 88% Sans opinion: 2% 2906 votes ER du 5/3/2020
  • Coronavirus: approuvez-vous la délivrance des masques chirurgicaux sur ordonnance ?
    OUI: 55% NON: 39% Sans opinion: 6% 2417 votes ER du 6/3/2020
  • Coronavirus: êtes-vous inquiets à l’idée de vous rendre dans des lieux publics ?
    OUI: 42% NON: 55% Sans opinion: 3% 2296 votes ER du 10/3/2020
  • Coronavirus: irez-vous quand même voter aux élections municipales ?
    OUI: 70% NON: 25% Sans opinion: 5% 3172 votes ER du 11/3/2020
  • Les forces de l’ordre font-elles un usage excessif de la force ?
    OUI: 48% NON: 47% Sans opinion: 5% 2645 votes ER du 12/3/2020
  • Orientation scolaire: faut-il revoir le modèle français ?
    OUI: 82% NON: 8% Sans avis: 10% 1815 votes ER du 13/3/2020
  • Face à la progression de l’épidémie de coronavirus, faut-il maintenir le second tour des élections municipales ?
    OUI: 21% NON: 73% Sans opinion: 6% 3196 votes ER du 17/3/2020
  • Coronavirus: approuvez-vous le renforcement des mesures ?
    OUI: 89% NON: 9% Sans opinion: 3% 3335 votes ER du 18/3/2020
  • Coronavirus: vous êtes-vous précipité à faire vos courses ?
    OUI: 12% NON: 88% 3587 votes ER du 19/3/2020
  • Coronavirus: considérez-vous que les gens respectent suffisamment les mesures de distanciation ?
    OUI: 16% NON: 80% Sans avis: 4% 3823 votes ER du 20/3/2020
  • Coronavirus: êtes-vous favorable à l’instauration d’un couvre-feu ?
    OUI: 82% NON: 15% Sans avis: 3% 3723 votes ER du 22/3/2020
  • Coronavirus: l'État doit-il engager une mobilisation générale pour fabriquer des masques ?
    OUI: 91% NON: 5% Sans avis: 4% 2875 votes ER du 23/3/2020
  • Avez-vous été confronté aux nouvelles formes d’escroquerie constatées depuis l’apparition du Covid-19 ?
    OUI: 9% NON: 89% Sans avis: 2% 2300 votes ER du 25/3/2020
  • Êtes-vous prêt à accepter un durcissement des mesures de confinement ?
    OUI: 79% NON: 18% Sans opinion: 3% 3464 votes ER du 26/3/2020
  • Coronavirus: êtes-vous favorable à une politique de dépistage de masse ?
    OUI: 85% NON: 11% Sans opinion: 4% 3582 votes ER du 27/3/2020
  • Pensez-vous que le confinement va être prolongé au-delà du 15 Avril ?
    OUI: 93% NON: 4% Sans avis : 3% 3612 votes ER du 29/3/2020

ENFIN, c’est vous qui le dites…

Jean SPAITE Avril 2020

mercredi, avril 1 2020

De tout un peu... (Avril 2020)

CORONAVIRUS

Depuis le Mardi 17 Mars 2020, notre pays est CONFINÉ comme suite à l’épidémie du COVID 19 qui sévit sur la planète et tout particulièrement en France.

Le mot d’ordre est impératif : RESTEZ CHEZ VOUS.

Bonne raison pour visiter notre site fremenil.com et découvrir (peut-être redécouvrir) des sujets d’un intérêt certain.

La Résurrection d’un autorail De Dion du Tacot

L’article relatif à l’autorail De Dion est paru le 29 Mars 2020.

Pour ceux qui ont connu cet autorail JM3, il est bon de rappeler qu’en local il a été dénommé tout de suite “la motrice du tacot“ tout simplement par une déformation de l’appellation “automotrice”, puisque le nom autorail n’était pas utilisé à cette époque et qu’il circulait sur la voie ferrée du tacot LBB à la satisfaction de tous les clients.

L’élection du maire

Nous avons rendu compte du résultat du scrutin du Dimanche 15 Mars 2020 qui, pour notre village, s’est limité à un tour, en rendant définitif les noms des 11 élus de la nouvelle municipalité.

Il reste à concrétiser le changement d’élus par l’élection d’un nouveau maire, qui devait normalement avoir lieu à la fin de semaine suivante.

L’épidémie de COVID 19 imposant une interdiction de rassemblement pour raison sanitaire, l’élection du nouveau maire a été reportée avec le maintien provisoire de l’équipe sortante.

Le premier ministre Edouard PHILIPPE a précisé que : “Les équipes sortantes concernées voient donc leur mandat prolongé jusqu’à mi-mai au moins. Elles géreront les affaires courantes.“

C’est donc au 15 Mai que l’élection du nouveau maire de la commune aura lieu (foi de CORONAVIRUS !!!  et qu’il gérera en “bon père de famille“, pour un nouveau mandat de 6 années, les affaires communales.

Rappelons que parmi les nombreux projets à mener, il y a la rénovation de l’église dont la toiture laisse passer l’eau de pluie !!! Et ça, ce n’est vraiment pas bien pour un bâtiment communal qui abrite du mobilier classé Monument Historique, à voir notamment avec la Fondation du Patrimoine et déjà signalé de nombreuses fois à l’équipe sortante.

Problème sérieux qu’il faut traiter sérieusement.

Alors , au travail !!! …

Les commerces

Nous avons eu l’occasion d’évoquer les commerces qui assurent la desserte de notre village :

L’Est Républicain du 7/3/2020 nous rappelle d’ailleurs le service de ce dernier commerce “Graines d’essentiel” (Tél. 06.27.41.35.94) dont notre village bénéficie depuis un certain temps et qui est apprécié par ses clients qui ne sont pas contraints de faire des kilomètres en voiture pour aller au chef lieu d’arrondissement.

Même remarque concernant “L’Einvilloise” (Tél. 03.83.89.55.40) dont le camion magasin visite également notre village pour présenter viandes, volailles, plats cuisinés, épicerie de première nécessité, légumes, fruits, pains.

La période de CONFINEMENT qui nous est imposée actuellement trouve une solution de ravitaillement par ces différents services dont vous pouvez bénéficier en prenant contact par téléphone.

Rappelons le mot d’ordre impératif : RESTEZ CHEZ VOUS !

Mais ne vous laissez pas mourir de faim !!!

Jean SPAITE Avril 2020

lundi, mars 30 2020

La treille et l'espalier

Avec un titre pareil, on s’attend à découvrir une fable, peut-être même une poésie.

Il s’agit simplement de rappeler sur les murs de nos maisons villageoises la présence des treilles de vigne arborant des grappes de raisin succulent, mais aussi des poiriers taillés en espalier produisant des fruits qui font honneur au propriétaire de la maison.

Cela, c’était dans le temps, car de nos jours, ces ornements fruitiers ont disparu pour la plupart.

treille_facade.jpg, mar. 2020

Le collectionneur de cartes postales anciennes, à l’examen de vues de nos villages, découvrira facilement ces deux objets qui décoraient les façades des maisons tout en procurant un dessert apprécié au moment de la récolte.

On peut dire qu’ils ont accompagnés le parcours de vie de l’habitant puisque l’un comme l’autre ont été planté avec soins, ont demandé un certain temps avant de produire des fruits à l’habitant des lieux, lequel était si fier de montrer son raisin délicieux ou sa belle poire fondante qu’il cueillait lui-même.

Les années passant, cette récolte fruitière a été exécutée par ses enfants, plus agiles que lui sur l’échelle, puis la vigne tout comme le poirier sont parvenus à ses héritiers après le départ du planteur…

Les rénovations des façades des maisons de manouvriers, tout comme celles des laboureurs plus aisés, les transformations mêmes des constructions des siècles anciens, ont conduit à la suppression de la treille de vigne. Le poirier séculaire a rendu orphelin le mur dont l’état méritait un crépissage…

J’ai pourtant gardé un morceau du fût de l’arbre fruitier en projetant un jour d’en faire une sculpture pour ne pas oublier le poirier centenaire…

Ainsi voilà la fin de la fable de “ La Treille et de l’Espalier” .

Jean SPAITE Mars 2020

dimanche, mars 29 2020

Pour les amoureux des trains (Mars 2020)

La résurrection d’un autorail DE DION - BOUTON du Tacot !

La nouvelle peut surprendre et pourtant c’est bel et bien la vérité .

Nous sommes à deux pas de la belle ville d’Angers, plus exactement à Saint Jean de Linières où l’Association des Amis du Petit Anjou (AAPA) possède des ateliers abritant un matériel ferroviaire moteur et roulant qui se révèle important, faisant l’objet d’un entretien suivi, mais également de rénovation voire de reconstruction. Le but est de faire reconnaître au public un chemin de fer départemental qui a desservi le pays angevin jusqu’en 1948.

Depuis un certain temps, l’AAPA possédait des vestiges d’un autorail De Dion type JM3 datant de 1930 qui avait roulé sur la ligne LBB dont nous avons souvent parlé sur le présent site. Il s’agissait d’un bloc-moteur complet et de son train de roulement ainsi que du châssis et des roues de sa remorque. L’équipe de bénévoles compétents du Petit Anjou a décidé de s’atteler à la résurrection complète de  l’autorail .

Petit Anjou - Chassis De Dion Bouton.jpg, mar. 2020

Petit Anjou - Moteur De Dion JM3.jpg, mar. 2020

L’examen des vestiges a permis de découvrir une inscription indiquant que l’engin était destiné au réseau de Meurthe et Moselle. 

D’après les relevés des commandes du Constructeur De Dion-Bouton, nous retrouvons la trace de 2 autorails  JM3 construits en 1930 sous les numéros 70 et 71, livrés à la Cie des Chemins de fer de l’Aube ( CDA ) réseau de Meurthe et Moselle , à la date de Juillet 1930 et faisant l’objet de la commande CF N° 1227.  Ces 2 engins ont fait à l’époque l’objet de la numérotation d’exploitation : LBB3 et LBB4.

C’est donc un de ces 2 engins qui va “renaître de ses cendres” ou plus exactement de son état de ferraille auquel il était voué depuis des années.

Autorail_De_Dion_Bouton_JM1.jpg, oct. 2013

Un projet qui se traduit par un gros travail qui est loin de rebuter les amoureux des trains. Bel exemple !!...

Saluons l’équipe du Petit Anjou qui se révèle talentueuse et courageuse, en témoigne tout le travail déjà réalisé pour remettre en état un matériel conséquent dont la rénovation fait l’admiration lors des expositions et des portes ouvertes.

Voilà de quoi motiver les Amis des Trains pour faire une visite sur place, contribuer à la vie de l’Association, et puis voir l’autorail De Dion qui a circulé sur la ligne LBB, désormais en pleine reconstruction. 

Saluons Messieurs Michel HAROUY et Michel RACLIN  fondateurs de l’AAPA

Contacts  Ateliers: La Gare, Route de Bouchemaine, 79070 St Jean de Linières

                              Tél: 02.41.39.75.51    et    06.75.72.43.71

                               Email  :  contact@petit-anjou.fr

                               Internet  :  www.petit-anjou.fr    

Jean SPAITE   Mars  2020

Crédits photographiques : Revue Voie Etroite No.288 &398

mardi, mars 17 2020

Elections municipales 2020 - Résultats

Voici les résultats des élections municipales du 15 Mars 2020 qui se sont déroulées dans un climat particulier conséquence de l’épidémie de coronavirus qui sévit en Asie, en Europe , créant une crise internationale.


Si le chiffre des abstentions pour la France est élevé pour l’ensemble du pays, nous avons l'avantage  de noter une participation relativement importante de 84% pour notre commune qui relève des communes de moins de 1000 habitants.


Ces résultats permettent d’annoncer qu’il n’y aura pas de second tour. Il restera en interne, dans le groupe des récents élus, de désigner la personne remplissant le rôle du Maire pour le nouveau mandat de 6 années...  Lourde responsabilité.


Elections municipales du 15 Mars 2020


FREMENIL

11 Sièges  - 220 Habitants

Maire sortant : P. Louis-Castet

CC de Vezouze en Piémont

Inscrits :    175 Votants:  147 Participation:  84%

Exprimés: 146       Blancs : 1 Nuls :    0

Pas de second tour.


11 Candidats Élus :

Liste I

Francis CROUZIER    99 voix (53 ans)     Informaticien  

Virginie  MARCEL 97   “ * (40 “ )       Rédactrice territoriale      

Nicole    MILBACH 87   “ * (54 “ )       Aide soignante

Adrien   CROUZIER 86   “ (22 “ )       Technicien des eaux

Didier    ADAM     85 “ (60   “ ) Retraité

Nicolas  LEDIG     85 “ (37  “ ) Commercial

Laurent  ISSELé     84 “ (47  “ ) Chauffeur routier

André   DOIZENET 78   “ (55 “  ) Métallier

Liste II

Kurt MILMINE        78 “ (35 “ )     Chef de culture en association

Gérald NEIGE     76 “ (41  “ ) Psychothérapeute

Pascal NEIGE 74 “ * (36  “ ) Responsable agence bancaire   

        

9 Candidats Non-Élus :

Liste I

Elodie MALGRAS     72 voix (25 ans) Adjointe territoriale d’animation

Sylvie  FLEURICHAMP 66   “ (73 “  ) Retraitée

Pierre    DISCOURS 63   “ (38 “ )      Responsable d’agence

Liste II

Florent   BRUNETTE 64 “         (48 “ ) Formateur transport logistique

Jacky    FLEURY 62   “ * (58 “ )   Artisan publicitaire

Patrick LOUIS-CASTET 62   “ * (72 “ ) Retraité

Raphaël  HANZO 61   “ (38 “ )    Chargé d’affaires

Yvon       RAMOS 58   “ * ( 78 “ )    Retraité

Steve     SOIGNOT 50   “ ( 23 “ )    Mérandier 

[  * conseiller sortant   ]


Nous félicitons les élus et leur souhaitons beaucoup de succès dans leurs nouvelles missions.


Jean  SPAITE   Mars 2020

samedi, mars 7 2020

Bénaménil : Une nouvelle maison médicale au service du Lunévillois

Sous le titre “Les commerces et les services à Fréménil” en Juin 2017, nous avions évoqué les commerces qui desservent régulièrement nos habitants ainsi que les médecins proches (en cas de besoin !) à Bénaménil et St Clément, de même que la présence de la pharmacie de Bénaménil.

Dans cette sympathique commune de près de 600 habitants, la construction d’une maison médicale est en cours et doit être opérationnelle en Septembre de cette année 2020 .

C’est à l’initiative du Docteur Sophie LARUELLE que toute une partie du Lunévillois va bénéficier de cet équipement.

Benamenil - maison medicale 200217.jpg, mar. 2020

Le Docteur Laruelle, installée à Bénaménil depuis 2012, actuellement le seul médecin généraliste de la commune, entend réunir dans le nouveau bâtiment de 742 m2 :

  • une pharmacie (celle existante sur la commune y emménagera )
  • un médecin généraliste ( Dr Laruelle ) puis un second généraliste en remplacement ou de façon permanente
  • une sage-femme
  • un ostéopathe
  • un orthopédiste
  • deux kinésithérapeutes

Le Dr Laruelle nouvellement diplômée en médecine du sommeil voudrait développer ce domaine. Elle souhaite joindre à son équipe un orthophoniste.

La nouvelle maison médicale devrait accueillir une ou des infirmières libérales pour travailler en binôme avec les médecins.

La réalisation de ce projet médical a pu être concrétisé grâce à l'accord de Mr Christophe LANNELONGUE Directeur général de l’ARS et l’action efficace de Mr le Député Thibaut BAZIN.

Saluons cette belle initiative. La maison médicale de Bénaménil , indispensable équipement sanitaire qui répond à une demande d’une clientèle potentielle de l’Est lunévillois.

Notre petit village tout proche va bénéficier de ce précieux service.

Jean SPAITE Mars 2020

Crédit photographique : Est Républicain, Edition de Lunéville du 17/1/2020

Elections municipales 2020 : les listes

Nous voici à la veille des élections municipales qui doivent se dérouler les Dimanches 15 Mars (1er tour) et 22 Mars 2020 (2eme tour).

Deux listes sont publiées à la date du Mercredi 4 Mars 2020 présentant un total de 20 candidatures.

Liste N.Milbach : 11 candidats

Liste Milbach.jpg, mar. 2020

  • Nicole MILBACH 54 ans Aide soignante au Centre Hospitalier Lunévillois (conseillère sortante )
  • Sylvie Fleurichamp 73 ans Retraitée
  • Virginie Marcel 40 ans Rédactrice territoriale au Conseil Départemental (conseillère sortante )
  • Elodie Malgras 25 ans Adjointe territoriale d’animation
  • Didier Adam 60 ans Retraité
  • Francis Crouzier 53 ans Informaticien
  • Adrien Crouzier 22 ans Technicien des eaux
  • Pierre Discours 38 ans Responsable d’agence
  • André Doizenet 55 ans Métallier
  • Laurent Isselé 47 ans Chauffeur routier
  • Nicolas Ledig 37 ans Commercial

Liste P.Louis-Castet : 9 candidats

Liste Louis-Castet.jpg, mar. 2020

  • Patrick LOUIS-CASTET 72 ans Retraité (Maire sortant)
  • Jacky Fleury 58 ans Artisan publicitaire (conseiller sortant)
  • Pascal Neige 36 ans Responsable d’agence bancaire (conseiller sortant)
  • Yvon Ramos 79 ans Retraité (conseiller sortant)
  • Florent Brunette 48 ans Formateur
  • Gérald Neige 41 ans Psychothérapeute
  • Raphaël Hanzo 38 ans Chargé de mission
  • Kurt Milmine 35 ans Chef de culture en association d’insertion
  • Steve Soignot 23 ans Merrandier et pompier volontaire

Rappelons que les électeurs inscrits sur la liste communale ont le droit de voter pour la liste de leur choix, mais aussi de rayer la ou les personnes non désirées et éventuellement remplacer par des personnes de son choix que l’on estime capable de remplir cet engagement.

Jean SPAITE Mars 2020

Crédit photographique : les photos des deux têtes de liste proviennent des articles parues dans l'Est Républicain, édition de Lunéville

jeudi, mars 5 2020

Pour les amoureux des trains : Belfort-Delle

La Vie du Rail N° 3768 en date du 21 Février 2020 vient de consacrer 6 pages au cas décevant de la ligne Belfort-Delle avec pour titre :

“Comment rattraper le loupé de Belfort-Delle.
“Un an après, le constat est sans appel : la réouverture de la ligne entre Belfort et Delle,
“à la frontière suisse, est un bide monumental. Afin d’étudier un remède à cette
“situation, les acteurs français et suisses se sont réunis .”

Rappelons brièvement le cas évoqué.

La ligne TGV Rhin-Rhône croise la ligne Belfort-Delle frontiere suisse. A ce croisement ferré, création d’une gare TGV à Meroux baptisée Belfort-Montbéliard qui aura le gros avantage de desservir la clientèle française de Belfort et la clientèle suisse par la ligne Delle-Brienne.

Belle opportunité de réveiller cette ligne Belfort-Delle en sommeil depuis 26 ans à la réouverture le 9 Décembre 2018 et de lui redonner vie par une rénovation complète.

Beau programme pour une desserte d’une grande banlieue belfortaine dont une partie de clientèle est constituée d’habitants de proximité, de scolaires, de navetteurs français travaillant en Suisse, s’ajoutant à la clientèle TGV française et suisse par la gare TGV/TER de Belfort-Montbéliard située à Meroux.

Mentionnons en parallèle sur ce même itinéraire franco-suisse une route surchargée et à la sécurité défaillante.

Initialement on se montrait optimiste sur cet équipement transport nouveau.

Que croyez-vous qu’il arriva ???

Les belles automotrices françaises affectées à Belfort-Delle via un arrêt à Meroux sont peu nombreuses et n’assurent pas toujours les correspondances avec les TGV Rhin-Rhône : cadencement improbable. De leur côté les non moins belles automotrices suisses venant de Brienne sont limitées volontairement à Meroux et n’ont pas accès à Belfort alors qu’elles le pourraient techniquement. Des horaires incohérents, des correspondances défaillantes, des parcours limités et des tarifs exagérés ont pour résultat un loupé caractérisé.

En dépit de son trafic surchargé et dangereux, il est plus rapide actuellement d’emprunter la route parallèle sur ce parcours.

Résultat de cette ligne Belfort-Delle: Mauvaise desserte ferroviaire, clientèle inférieure aux prévisions, rentabilité défaillante !!

Comment sortir de ce mauvais pas ?

Des trains sans rupture de charge: les automotrices modernes venant de Suisse doivent assurer la totalité de la partie française avec des Brienne, Delle,gare TGV/TER à Meroux et Belfort. C’est la solution logique, rationnelle qui doit remporter l’adhésion d’une clientèle en attente d’une desserte innovante. Ajoutons à ce remède une publicité efficace pour faire connaître cette liaison ferroviaire nouvelle assortie d’un prix de billet compétitif.

Une réunion franco-suisse avec 5 groupes de travail s’est tenue le 17 Décembre dernier à Delle ayant pour but le lancement de la gouvernance de la ligne transfrontalière Belfort-Delle-Brienne. Donc à l’heure actuelle on cherche la solution au problème.

Formons le vœu de réussite pour ce cas franco-suisse qui n’intéresse pas seulement la clientèle régionale immédiate mais également les voyageurs en correspondance de et vers Epinal moyennant une rénovation de la ligne Nancy- Épinal-Belfort avec une desserte étudiée. La Région Lorraine est particulièrement interessée par une relation ferroviaire rationnelle vers le Sud de la France par la ligne Grande Vitesse Rhin-Rhône.

PS : On nous a signalé que des habitants de Danjoutin (90) se sont opposés au réveil de la ligne Belfort-Delle en déposant une plainte contre la SNCF pour raison de nuisance !!!

C’est curieux de voir comme on se montre si tolérant pour la route voisine…

On aura tout vu…

Jean SPAITE Mars 2020

mercredi, mars 4 2020

C'est vous qui le dites... (Mars 2020)

Pour le mois de Février 2020, nous avons retenu 20 votes.

  • Comprenez-vous que tant de candidats se présentent sans étiquette aux municipales ?
    OUI: 64% NON: 31% Sans avis: 6% 1817 votes ER du 1/2/2020
  • Faut-il durcir la loi et les sanctions contre le démarchage téléphonique ?
    OUI: 97% NON: 2% Sans opinion: 1% 2548 votes ER du 3/2/2020
  • Hygiène : faites-vous confiance à votre boulanger ?
    OUI: 64% NON: 28% Sans opinion: 8% 2173 votes ER du 4/2/2020
  • Congé pour le décès d’un enfant : avez-vous été choqué par le vote initial des députés ?
    OUI: 78% NON: 16% Sans avis: 7% 2362 votes ER du 5/2/2020
  • Pensez-vous, comme l’OCDE, que la politique d’Emmanuel Macron favorise les riches ?
    OUI: 75% NON: 21% Sans avis: 4% 1374 votes ER du 8/2/2020
  • Etes-vous prêt à rouler en voiture électrique ?
    OUI: 24% NON: 72% Sans opinion: 4% 2511 votes ER du 10/2/2020
  • Deuil d’un enfant: en proposant un congé de trois semaines, les élus de la majorité se sortent-ils de ce mauvais pas ?
    OUI: 30% NON: 61% Sans opinion: 9% 2075 votes ER du 13/2/2020
  • Pièces jaunes: avez-vous pris part à la campagne de dons qui se termine ce samedi 15 Février ?
    OUI: 8% NON: 88% Pas encore: 4% 1932 votes ER du 14/2/2020
  • Les bons chiffres du chômage vous laissent-il penser qu’un retour du plein emploi est possible ?
    OUI: 18% NON: 78% Sans avis: 4% 2287 votes ER du 15/2/2020
  • Affaire Griveaux : le candidat LREM à la mairie de Paris a-t-il bien fait de se retirer après la diffusion d’échanges intimes qui lui sont attribués ?
    OUI: 66% NON: 24% Sans avis: 11% 2224 votes ER du 16/2/2020
  • Faut-il lever l’anonymat sur le web ?
    OUI: 62% NON: 31% Sans avis: 7% 1653 votes ER du 17/2/2020
  • Agnès Buzyn quitte le gouvernement en pleine épidémie de Coronavirus : est-ce un bon choix ?
    OUI: 17% NON: 68% Sans opinion: 15% 2461 votes ER du 18/2/2020
  • Réforme des retraites : le débat à l’Assemblée nationale va-t-il être escamoté ?
    OUI: 76% NON: 14% Sans avis: 10% 1772 votes ER du 19/2/2020
  • Doit-on obliger les médecins à s’installer en zone rurale ?
    OUI: 78% NON: 18% Sans avis: 4% 2242 votes ER du 22/2/2020
  • Jouez-vous régulièrement à des jeux de société ?
    OUI: 28% NON: 71% Sans avis: 2% 1586 votes ER du 24/2/2020
  • Coronavirus : craignez-vous que l’épidémie s’étende en France ?
    OUI: 76% NON: 19% Sans opinion: 5% 2650 votes ER du 25/2/2020
  • Payer sa taxe foncière, sa taxe d’habitation ou encore ses amendes chez un buraliste : le dispositif vous intéresse-t-il ?
    OUI: 23% NON: 71% Sans opinion : 7% 2281 votes ER du 26/2/2020
  • Salon de l’Agriculture: la bioéconomie est-elle l’avenir du Grand Est ?
    OUI: 38% NON: 36% Sans opinion : 26% 1144 votes ER du 27/2/2020
  • Coronavirus : faut-il fermer les frontières avec l’Italie ?
    OUI: 60% NON: 34% Sans avis: 6% 2881 votes ER du 28/2/2020
  • Cérémonie des César : Roman Polanski a-t-il eu raison d’annuler sa venue ?
    OUI: 72% NON: 17% Sans avis: 11% 1871 votes ER du 29/2/2020

ENFIN, c’est vous qui le dites….

Jean SPAITE Mars 2020

jeudi, février 27 2020

Pour les amoureux des trains (Février 2020)

POUR LES AMOUREUX DES TRAINS  (Février 2020 )

                              Transports


Ô temps suspend ton vol…


Ils sont nombreux les internautes de France et d’ailleurs venir faire une visite à notre site fremenil.com.  Parmi ceux-ci, il y a les amoureux des trains qui sont toujours en recherche de leur centre d’intérêt : LES TRAINS.


Ces ferrophiles convaincus ne sont pas uniquement les anciens de “la grande maison SNCF“. On compte parmi eux des amateurs avertis des chemins de fer dont le parcours est différent : des épiciers aux médecins en passant par les membres de l’enseignement. Mais TOUS AIMENT LES TRAINS.


Les amoureux des trains fréquentent un site tout particulier, c’est le forum LR Presse, qu'on appelle souvent "LR Forum"


Nous sommes ici avec des mordus des trains et de l’informatique, orfèvres en matière de chemin de fer d’hier, d’aujourd’hui et demain.

On peut y retrouver des personnages connus des spécialistes dont la référence de l’univers du rail nous parle :


  • “Cadetdurail54”  , Alain V., grand connaisseur du rail régional présente des trains pris tout près de Nancy, à Laneuveville devant Nancy et à Jarville notamment, mais ses nouvelles du Moyen Orient ou du Centre Europe nous étonnent toujours. Il se révèle un expert d’histoire du rail.

  • “Woessner” intarissable, Etienne localisé à Strasbourg est une véritable encyclopédie du rail alsacien et lorrain.

  • Ainsi que “Thierry PORCHER” lui aussi strasbourgeois, orfèvre en matière de connaissance du rail et de son univers.

  • “ASSERMITA”, fécond, Guy, Principauté de Salm-Salm, ancien pionnier du Chemin de fer touristique Etival-Senones, se dévoile comme historien précieux des lignes vosgiennes.

  • “CHALINDREY”, intarissable, Eric L., connaisseur infatigable des lignes 4 (Paris-Bâle) et 15 (Toul-Chalindrey), producteur talentueux de beaux clichés. Le grand dépôt de Chalindrey est particulièrement vivant grâce à ce spécialiste.

  • “140C343”, intarissable lui aussi, Denis, localisé à Champagnole (Jura), pour lequel les horaires des trains (Chaix), les types et numéros de locomotives, schémas et profils de lignes, plus une collection infinie de cartes postales, constituent son univers bien à lui. Cet ancien “ roulant de la grande maison” est une véritable bibliothèque ferroviaire.

  • N’oublions pas “PN60”, débordant, Bruno, qui depuis le PN 60 de Brainville sur Meuse a sut nous dévoiler des aspects ferroviaires inattendus de cette célèbre ligne 15 (Toul-Chalindrey).

  • A la rubrique “Hommage aux illustrateurs ferroviaires” nous trouvons “Daniel GUYMARD” intarissable de Strasbourg qui nous présente avec talent ses dessins de locomotives ressuscitant une chaude ambiance de l’époque vapeur criante de vérité.

  • “MORTIMER”, localisé en Lorraine ,précisément dans la Meuse, qui se qualifie de disert, est un véritable historien de Plombières  et le Train des Eaux.

  • “Aurélien PRÉVOT” qui se qualifie de débordant, cet érudit du Rail s’est attaqué avec succès à l’histoire des Chemins de fer français pendant la première guerre mondiale. Un ouvrage précieux qui constitue une bible pour les amateurs avertis.

  • Une mention toute particulière doit être réservée à “ RAILWALKER” qui se qualifie de bavard. Christian est un pasteur britannique mais aussi un amateur averti des réseaux ferrés du Sud de la France. Il parcourt à pied les anciennes plateformes ferroviaires, nous fait revivre par ses photographies merveilleuses  les ponts, les tunnels, les viaducs, ces ouvrages d’art oubliés qui représentent une infrastructure de valeur que les Compagnies et les départements ont financés pour amener le progrès dans les campagnes françaises. Avec une générosité exemplaire, il publie une foule de documents anciens ainsi que des photographies actuelles. A sa manière bien personnelle, il diffuse la bonne parole ferroviaire pour mieux faire connaître un moyen de transport méprisé par certains et qu’il faut réhabiliter

    MERCI pour votre travail remarquable ,“RAILWALKER”.

Comme annoncé ci-avant, ils sont nombreux les internautes qui fréquentent le site ”LR forum”, tellement nombreux que l’on ne peut pas les citer tous, mais  dans cette “ Conférence officielle “ des amoureux des trains, on apprend toute l’Histoire du Rail. La partie humaine, sociale, fait revivre des personnages qui ont marqué cette grande épopée.

Tout récemment, j’ai relevé un texte écrit par l’internaute “OCCITAN”, éloquent, depuis son lointain Aveyron :

Pour la petite histoire, le chef de traction, BONVALOT, qui pilotait une partie de mon stage, proche de la retraite à l’époque, me prenait à témoin, au dépôt de Dijon-Perrigny : “ Tu vois, à la vapeur, il y avait 3 rotondes, c’était une ruche gigantesque, une véritable usine !”...  S’il revenait aujourd’hui...aie,aie,aie !

Personnellement, j’ai bien connu Paul BONVALOT (1917-2007) ce cheminot lorrain, natif de Montreux-Château (90), cette région de Franche-Comté qualifiée par les anciens de la Compagnie de l’Est “ la pépinière de cheminots”. (Avec un pic pour le Département de la Haute Saône, d’où le dicton “Les gens de la Haute Patate, on les trouve partout!”). Le Chef-Mec BONVALOT (chef mécanicien) est parti en retraite en 1972.

Par delà les années qui passent, nous voyons que les internautes n’oublient pas les anciens de la grande maison SNCF dont  l’amour du métier n’était pas un vain mot.

Tous ont écrit la belle histoire du Rail de France qu’on peut lire encore aujourd’hui.

Ô TEMPS ,SUSPEND TON VOL …

Remercions les amoureux des trains qui viennent très souvent visiter notre site: ils sont toujours les Bienvenus.

Jean SPAITE  Février 2020

dimanche, février 23 2020

A propos des élections municipales de Mars 2020

Notre site a rappelé dernièrement ( article du 30 Octobre 2019 ) les prochaines élections municipales qui sont prévues pour les dimanches 15 Mars (1er tour) et 22 Mars 2020 (2e tour)

A l’heure actuelle, aucune candidature ne s’est annoncée.


  • Nous précisons que notre commune faisant partie des “communes de moins de 1000 habitants” , les candidatures sont libres , c’est à dire que tout le monde peut être élu puisque l’on peut voter librement pour la ou les personnes de son choix sous condition d’être inscrit sur la liste des électeurs (trices) de la commune.

  • Bien entendu, comme nous l’avons vu à l’élection municipale de 2014, il peut y avoir présentation d’une ou plusieures listes regroupant des volontaires. Dans ce cas, on peut voter pour la liste de son choix mais on peut aussi rayer la ou les personnes non désirées et éventuellement remplacer par des personnes de son choix que l’on estime capable de remplir cet engagement.

  • Soulignons que le but de l’élection municipale est de constituer un groupe de 11 élus qui choisiront ensuite le meilleur d’entre eux pour remplir la fonction de premier magistrat : le MAIRE.

  • N’oublions surtout pas que le GROUPE de 11 ÉLUS, avec à sa tête le MAIRE, S’ENGAGE à assurer la gestion de la commune en “ BON PÈRE DE FAMILLE”, c’est à dire soucieux du bien être de ses administrés, par la sécurité, les travaux d’entretien des biens communaux et des services, sans oublier la partie financière: ne pas dépenser plus que les recettes le permettent. A ce sujet , même si les temps sont durs, ne pas hésiter à solliciter l’aide des services compétents (parlementaires, département, région ).


  • Il convient de définir un PROGRAMME et de l’entreprendre jusqu’au RÉSULTAT final.

  • BON TRAVAIL D'ÉQUIPE dans L'UNITÉ au service du village et de ses habitants.

  • La mission d’un maire et de son équipe élue, c’est se mettre ENSEMBLE au service de la communauté.

 

Nous rappelons le règlement sur le mode de scrutin pour les municipales dans les communes de moins de 1000 habitants publié le 18 Février 2020 précise :

  • Candidature individuelle ou groupée.

  • Panachage autorisé ( possibilité d’ajouter ou de rayer les noms de candidats )

  • Suffrage comptabilisé par candidat ( même si la candidature est groupée )

1er TOUR ---> Les candidats élus ont la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins un quart des voix des électeurs inscrits.  ( majorité relative ).

2e TOUR  ---> ( pour les sièges restant à pourvoir )

                         Les candidats élus ont obtenu le plus grand nombre de voix 

( majorité relative )

  • Exemple proposé dans une commune de 400 habitants

( élection de 11 conseillers municipaux )

1er TOUR ---> 4 candidats obtiennent plus de 50 % des suffrages (représentant 25% des électeurs inscrits )

Ils sont élus au 1er TOUR .

2e  TOUR  ---> 7 candidats sont élus au 2e Tour à la majorité relative.


Directive de l’information légale et administrative  vie- publique.fr/2020


 

Jean  SPAITE   Février 2020




jeudi, février 6 2020

C'est vous qui le dites... (Février 2020)

Pour le mois de Janvier 2020, nous avons retenu 19 votes.

  • Voeux : Emmanuel Macron vous a-t-il convaincu ?
    OUI: 23% NON: 66% Sans avis: 10% 1794 votes ER du 2/1/2020
  • Participez-vous à l’opération “Mois sans alcool” ?
    OUI: 15% NON: 78% Sans opinion: 7% 1769 votes E R du 4/1/2020
  • Êtes-vous prêt à abandonner votre fidèle bicyclette pour un vélo à assistance électrique ?
    OUI: 36% NON: 51% Sans opinion: 13% 1588 votes ER du 6/1/2020
  • Blocage des raffineries: craignez-vous une pénurie de carburants ?
    OUI: 23% NON: 72% Sans avis: 6% 2094 votes ER du 7/1/2020
  • Arrêts maladie : êtes-vous prêt à demander un arrêt en ligne sans consulter un médecin ?
    OUI: 17% NON: 77% Sans opinion: 6% 1905 votes ER du 9/1/2020
  • Royaume-uni: comprenez-vous la décision d’Harry et Meghan de s’éloigner de la famille royale ?
    OUI: 64% NON: 14% Sans opinion: 22% 1928 votes ER du 11/1/2020
  • Les liens d’intérêt entre hôpitaux et personnels de santé vous préoccupent-ils ?
    OUI: 73% NON: 19% Sans avis: 9% 1339 votes ER du 12/1/2020
  • Le retrait provisoire de l’âge pivot vous paraît-il une mesure suffisante ?
    OUI: 30% NON: 63% Sans avis: 7% 2462 votes ER du 13/1/2020
  • Recyclez-vous systématiquement vos appareils électroniques ?
    OUI: 68% NON: 29% Sans avis: 3% 1680 votes ER du 14/1/2020
  • Violences policières: pensez-vous que la France sombre dans une dérive sécuritaire ?
    OUI: 55% NON: 41% Sans avis: 3% 2707 votes ER du 15/1/2020
  • Manque de moyens dans les hôpitaux: comprenez-vous les 1000 médecins prêts à démissionner ?
    OUI: 82% NON: 16% Sans avis: 2% 2513 votes ER du 16/1/2020
  • Trouvez-vous moral que, pendant leur mandat, des élus vendent leur carnet d’adresses au secteur privé ?
    OUI: 5% NON: 91% Sans opinion: 4% 2125 votes ER du 17/1/2020
  • Assassinat de Grégory Villemin: pensez-vous que l’affaire sera résolue un jour ?
    OUI: 13% NON: 81% Sans opinion: 6% 2049 votes ER du 18/1/2020
  • Baisse annoncée du taux du Livret A: allez-vous envisager des placements plus risqués ?
    OUI: 17% NON: 74% Sans opinion: 9% 2038 votes ER du 21/1/2020
  • Le virus venu de Chine vous inquiète-t-il ?
    OUI: 66% NON: 29% Sans avis: 5% 2127 votes ER du 24/1/2020
  • Mode de chauffage: êtes-vous prêt à payer plus pour polluer moins ?
    OUI: 16% NON: 79% Sans avis: 5% 2218 votes ER du 25/1/2020
  • Coronavirus: la France prend-elle assez de précautions ?
    OUI: 25% NON: 64% Sans avis: 11% 828 votes ER du 27/1/2020
  • Paris: Le projet de Benjamin Griveaux de déplacer la gare de l’Est à la Villette vous semble-t-il une bonne idée ?
    OUI: 6% NON: 84% Sans opinion :10% 2591 votes ER du 29/1/2020
  • Faut-il inscrire les bruits et odeurs de nos campagne au patrimoine national ?
    OUI: 66% NON: 27% Sans avis: 7% 1881 votes ER du 31/1/2020

ENFIN, c’est vous qui le dites …

Jean SPAITE Février 2020

mercredi, février 5 2020

Pour les amoureux des trains (Février 2020)

ON AURA TOUT VU !...

Bientôt les élections à Paris comme dans toute la France.

Un candidat à la mairie de Paris dont nous tairons le nom pour ne pas lui faire de publicité, avance un projet étonnant, à savoir supprimer la gare de l’EST en tant que telle accueillant les trains depuis plus d’un siècle et remplacer l’espace voies ferrées et quais par un Central Park domaine boisé plein de verdure et de fleurs !!

La fonction ferroviaire serait déplacée à La Villette où sont disponibles des friches industrielles. C’est faire peu de cas des voyageurs venant de tout l’Est de la France et surtout des banlieusards utilisateurs quotidiens de la gare qui à l’origine se dénommait gare de Strasbourg !

L’avantage de nos gares c'est leur position au milieu des villes pour assurer une desserte facile et efficace. L’auteur du projet ne doit pas être un fidèle abonné du rail.

Le maire de Verdun Samuel HAZARD qualifie cette proposition “ d’absurde et de stupide”; quand au président du Conseil Départemental de la Meuse Claude LEONARD il déclare: “Est-ce qu’on a vraiment besoin de faire des frais pharaoniques ?..”

En tout cas, le candidat à la mairie de Paris a réussi à créer une opposition frontale contre lui. Nous sommes en face d’un programme électorale “détonnant” évalué à 1,5 milliard d’Euros dans une période où les finances du pays sont en réelles difficultés.

Dans notre Région nous rappellerons la fermeture provisoire de la ligne 14 entre Pont St Vincent et Vittel dont les riverains attendent avec impatience la reprise du service espérée en 2022.

ON REPARLE DE VANDIÈRES.

Nous avons relaté le 13 Octobre 2019 le travail remarquable du Verdunois Michel VOGT pour relancer le projet de construction de la gare TGV-TER de Vandières dont 23 Millions d’Euros ont déjà été investi dans les travaux préparatoires relatifs à la future gare.

Mathieu KLEIN président du Conseil Départemental de Meurthe et Moselle en avait parlé en 2017 pour “réclamer Vandières”.

Dernièrement en Novembre 2019 il déclarait avec force: “Je me battrai pour la construction de la gare d’interconnexion”.

A la faveur des prochaines élections municipales dont Mathieu KLEIN a annoncé fermement être candidat à la mairie de Nancy, nous attendons qu’il rappelle avec conviction sa position pour la réalisation de la gare TGV-TER de Vandières dont Nancy serait desservi notamment pour aller sur l’Ouest et le Sud Ouest de l’hexagone en évitant le parcours routier par l'A31 dangereux et occupé largement par les poids lourds.

Jean SPAITE Février 2020

samedi, janvier 25 2020

Visites du site par les internautes (Année 2019)

Notre dernière information sur le sujet date du 20 Mai 2019.

Toujours les mêmes questions :QUI SONT NOS VISITEURS ET QUELS SONT LES SUJETS QUI LES INTÉRESSENT ?

  • Pour les temps récents, nous avons des pointes de fréquentation de 36 visites pour le Vendredi 24 Janvier 2020, avec des minis de 7 visites pour le Vendredi 27 Décembre 2019. La moyenne des visites s’établit à 15 visites par jour.
  • Pour une période de 9 mois, d’Avril 2019 à Décembre 2019, nous avons eu 3.330 visites.

Il faut admettre que cela est fort honorable comme résultat pour faire connaître notre petit village lorrain.

Nos visiteurs les plus proches, vous vous en doutez, sont situés en France et tout particulièrement à Ogéviller, Bénaménil, Lunéville, Buriville, St Clément, Baccarat, Blâmont, Nancy, Strasbourg , Metz...

Pour notre hexagone, nous allons du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest :

  • Nord : Hauts de France
  • Sud : PACA, Occitanie, Auvergne-Rhône Alpes
  • Est : Alsace, Grand Est
  • Ouest : Bretagne
  • Centre Val de Loire, Ile de France

Nos visiteurs lointains nous viennent de :

  • USA - Chicago (Illinois) ←--visiteur fréquent
  • Asbhurn (Virginie)
  • CHINE - Putian ( Fujan Sheng), Beijing, Euzhou, Zhengzou (Henan)
  • CORÉE du Sud
  • INDE
  • CANADA - Québec
  • AFRIQUE du Sud
  • CONGO BRAZZAVILLE
  • CÔTE D’ IVOIRE - Abidjan
  • ROUMANIE - Brâile
  • MALTE -Luqa
  • BELGIQUE - Brussels,Sterrebeek
  • SUISSE - St Léonard,Lausanne (Vaud)
  • ALLEMAGNE
  • ESPAGNE - Catalunya
  • PAYS BAS - Rotterdam

Les centres d’intérêt sont toujours aussi variés :

  • Les monuments- l’église, les cloches, les blockhaus
  • L’histoire- la guerre 14-18, la 2éme guerre mondiale, morts déportés
  • La vie du village- l’école , les personnages
  • Les transports- les trains, les tramways, les tacots
  • Le patois lorrain
  • Les services
  • Les inscriptions sur les linteaux de portes
  • Pèlerinages- vocations religieuses- la JAC
  • Les maires, instituteurs, curés
  • Les maisons nouvelles
  • Les élections municipales ←---très demandé en ce moment !!!
  • Photos anciennes- Vues du village
  • L’école- photos scolaires
  • Un quartier du village

Notre modeste site continue à faire connaître au monde entier notre petit village avec ses personnages, son histoire, ses monuments….De nouvelles maisons y sont construites et il reste encore des terrains à bâtir et des maisons à vendre.Nous pouvons nous attendre à une progression démographique.Rappelons que l’enquête pour la nouvelle carte communale qui s’est déroulée du 28 Février au 1er Avril 2019 avait annoncé comme objectif affiché par la municipalité le chiffre de 300 habitants pour l’année 2030.

C’est dans 10 ans : Nous y serons bientôt….

De toutes façons, nous disons bienvenue à nos visiteurs en souhaitant pouvoir toujours leur présenter des thèmes qui les intéressent.

Bien cordialement,

Jean SPAITE Janvier 2020

vendredi, janvier 24 2020

75 ème anniversaire de la libération du Camp d'Auschwitz

Le jeudi 23 Janvier 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron, s’est retrouvé à Jérusalem pour y célébrer avec de nombreux chefs d’Etat le 75 ème anniversaire de la libération du camp d’extermination d’AUSCHWITZ.

Notre petit village a le triste privilège de compter trois de ses habitants morts en déportation - Vous pouvez en apprendre plus sur eux en lisant nos articles :

Il s'agit de :

  • René HENRY né le 29/11/1914 à Fréménil, mort en 1944 à Auschwitz à l’âge de 30 ans, après avoir séjourné à Dachau.
  • Marcel BUSSELOT né le 8/12/1920 à Fréménil, mort en 1945 à Auschwitz à l’âge de 25 ans, après avoir séjourné à Dachau.
  • André DELONNOY né le 13/5/1926 à Forbach?, mort en 1945 à Augsburg-Haunstetten à l’âge de 19 ans, après avoir séjourné à Dachau.

Rendons hommage à ces trois fréménilois morts dans les camps de déportation où ils ont enduré des souffrances hors du commun.

Il était de notre devoir d’avoir une pensée émue pour ces trois innocents morts loin de leur Pays , la France.

Jean SPAITE Janvier 2020

- page 1 de 26