Nous avons retrouvé une photographie datant de plus d’un siècle des obsèques militaires célébrées en l’église de Fréménil le 6 Mars 1918 pour le jeune Capitaine Paul CHAVERIA du 35e Régiment d'Infanterie.

Obseques Capitaine Chaveria.jpg, août 2020

Ce document recèle tout d’abord un intérêt historique relatif à la grande guerre 14-18 . Le capitaine Paul CHAVERIA vient de se faire tuer le 5 Mars 1918, donc la veille, d’une balle de mitrailleuse ennemie à Chazelles s/ Albe sur le front voisin situé à 5 Km. de notre village.

Il avait 24 ans et était appelé à un brillant avenir. Le 35e RI devait être stationné à Fréménil à ce moment là, d’où le lieu de la cérémonie des obsèques militaires. On notera sur le document photo, au moment de la descente de l’escalier de l’église par le cercueil du défunt,les soldats présentant les armes de part et d’autre de l’espace libéré, rendant ainsi honneur à leur jeune officier.

Capitaine Chaveria Saint-Cyr.jpg, août 2020

La fiche militaire du décès est la suivante :

CHAVERIA Paul, né le 16/04/1893 à Nivollet-Montgriffon (01-Ain)

Tué à l’ennemi, mort pour la France le 06/03/1918 à Chazelles s/ Albe au Bois Neutre (54- Meurthe et Moselle)

Bureau de recrutement BELLET (01)

Matricule de recrutement 560

24 ans, 10 mois et 20 jours

Ce texte laconique résume pourtant une jeune vie d’un “ Mort pour la France “...

Nous n’avons pas de précision concernant le lieu d’inhumation : cimetière militaire, caveau familial ? En tout cas, il ne repose pas au cimetière communal de Fréménil.

L’examen de ce précieux document photographique nous permet de relever avec précision l’existence de la maison voisine de l'église St Pierre aux liens, ou plus exactement de la demie-maison, qui a été démolie en 1946 (voir notre article “les maisons aujourd’huidisparues” la maison près de l’église) . Nous pouvons également constater sur ce document de 1918 la présence du vieux cimetière entourant l’église lui aussi disparu.

Le présent article contribue à ne pas oublier cette période tragique de la première guerre mondiale où tant d’hommes,et notamment tant de jeunes hommes, ont laissé leur vie pour que nous vivions en Paix.Ils font partie de notre mémoire collective et méritent le respect.

Jean SPAITE Août 2020

Sources : Les photos et informations de cet article proviennent de l'excellent site "Forum-Pages 14-18"