Nous avons retrouvé dans nos archives une vieille photo datant de la période de la première guerre mondiale nous montrant les communiants, communiantes et renouvelantes dont la cérémonie a eu lieu à Fréménil le 30 Avril 1916.

Il y a douze participants : 3 garçons et 9 filles.

La photographie a été prise devant la maison de Georges DURAND ( 1891-1964), le sonneur de cloches de la paroisse, soit au n° 11 de la Grande Rue.

Communion 1916.jpg, sept. 2020

On peut supposer que pendant cette guerre, l'église Saint Pierre aux liens était rendue indisponible de par les dégâts causés par les bombardements et que la cérémonie de communion solennelle venait de se dérouler dans la maison de Mlle MENGIN située au n° 8 de la Grande Rue (disposition qui a été prise plus tard en 1944- 2ème guerre mondiale- grâce à l’initiative généreuse de Mlle MENGIN (1857-1948) )

Avec l’aide précieuse de Madeleine HOURDIAU (1898-1996) “la mémoire du village”, nous avions pu, au siècle dernier, reconstituer la liste nominative des participants.

Communion 1916 - trombinoscope.jpg, sept. 2020

Nous relevons la mention de “évacuée” pour Alice et Ida BURTIN de Drouville (54370) . Ces deux jeunes filles avaient dû quitter leur petit village de Drouville pour se réfugier à l’abri à Fréménil.

La qualité du tirage sépia qui se trouve altéré par les ans nous permet néanmoins de retrouver les garçons en habit sombre, et brassard blanc au bras gauche, mais les filles en robe blanche de communiante sont malheureusement moins visibles.

En arrière-plan, nous voyons la maison de Georges DURAND dans son aspect de l’époque, qui a été sensiblement modifiée aujourd’hui.

Ancienne maison G.Durand 2020.jpg, sept. 2020

A cette période de guerre, où notre village se trouvait à 5 Km du front, nous relevons que le curé de la paroisse Fréménil-Domjevin était Joseph Dominique Léon MEYER (1872-1925) qui assura son service cultuel local de 1907 à 1925. Etait-ce lui qui a officialisé la cérémonie de communion ou un aumônier militaire desservant le lieu ?

Et malgré cette proximité du front, le village vivait, la 1ère communion avait été célébrée.

La pratique religieuse restait fidèle .

C’était en 1916, il y a plus d'un siècle…

Nous venons de tourner une page d’histoire du village en vous présentant des parents, des grands parents, des arrière grands parents !!!

Jean SPAITE Septembre 2020