Un jour, une histoire.

C’est sous cette rubrique que l’Est Républicain du Samedi 5 Octobre 2019 page 32 nous rapporte un texte d’une pleine page avec pour titre :“Michel VOGT, un tempérament du rail”.

Comme il est peu fréquent de trouver un article dans la presse quotidienne défendant le chemin de fer alors qu’il n’est pas rare d’évoquer les trains en retard, nous nous faisons un devoir de faire un écho de cette présentation.

Le Verdunois Michel VOGT est un ardent défenseur du chemin de fer et a réussi notamment le maintien d’un aller-retour le week-end de Verdun à Nancy face à une menace de suppression.

Notre région Lorraine est desservie par la ligne à grande vitesse TGV Est avec un arrêt en pleine campagne à Louvigny dont le seul accès est routier, alors qu’une gare ferroviaire située à VANDIÈRES était prévue et a même fait l’objet de travaux provisoires d’un montant de 24 M Euros.

Cette gare d’interconnexion offrant l’avantage d’un rabattement facile des trains venant de Luxembourg, Thionville, Metz, Nancy, Lunéville,St Dié, Epinal, Toul, Bar le Duc, Verdun, Conflans Jarny,Longwy, autant de trafic qui ne viendrait pas s’engluer sur des routes et autoroutes déjà saturées.

PlanInterconnexionVandiere01.jpg, oct. 2019

Le Rail joue-là son rôle de transport respectueux de l’énergie, sécuritaire et non polluant tout en libérant le réseau routier surchargé.

Sur ce sujet, Michel VOGT a obtenu un entretien important avec Mr Jean ROTTNER,Président de la Région pour lui remettre une pétition , en marge de 227 motions de communes et d’intercommunalités favorables à la mise en place définitive de la gare TGV à VANDIÈRES.

Souhaitons que la voix de la raison soit enfin entendue et que la réalisation de cette gare soit enfin concrétisée.

En plus de cet important dossier de la gare de VANDIÈRES, Michel VOGT travaille au devenir de la ligne Nancy-Belfort avec son raccordement sur MEROUX gare TGV BELFORT-MONTBELIARD, sans oublier la ligne NANCY-Mirecourt-Vittel-Contrexéville -MERREY dont la partie PONT St VINCENT- VITTEL est aujourd’hui hors service en longue attente de travaux de rénovation.

Il est curieux de constater qu’en notre XXIe siècle, en raison d’absence du financement suivi de travaux d’entretien, on en est conduit à réduire la vitesse des trains (V40 ), puis devant l’évasion consécutive de la clientèle, on en arrive à fermer la ligne. Le voyageur-usager reprenant alors sa voiture personnelle avec une relative liberté mais aussi avec les dangers de la route, route qu’il doit partager avec les nombreux poids lourds par tous les temps, et qui coûte cher à entretenir au contribuable.

Mais nous ne sommes pas hélas en un monde raisonnable !!!...

Cette absence de politique d’aménagement des territoires est à l’origine des déserts ruraux.

Notre pays consacre beaucoup d’efforts et de financements pour la route , et si peu pour le rail.

Espérons en une réalisation prochaine des travaux de rénovation de la ligne 14 entre PONT St VINCENT et VITTEL et en une reprise logique de sa desserte au service de l’économie régionale.

Nous souhaitons à Michel VOGT la réussite de son remarquable travail de défense du chemin de fer au bénéfice de l’ensemble de nos concitoyens.

Jean SPAITE Octobre 2019