L’histoire des Cadets du Rail de Nancy débute en 1960.

Cadets du rail - Nancy - Tract.jpg, avr. 2020

Le mouvement des Cadets du Rail avait pour objectif de regrouper les jeunes d’âge scolaire qui s’intéressent au chemin de fer sous la forme d’un service pédagogique.

Faire connaître la grande entreprise SNCF avec ses trains, ses locomotives, ses voies ferrées, ses postes d’aiguillages et la grande organisation d’un tel ensemble pour présenter un moyen de transport moderne et sécurisé au service d’une nation.

Le 15 Décembre 1960, la section des Cadets du Rail de Nancy a été officiellement baptisée “Charles Etienne COLLIGNON” sous les patronages de la SNCF, de l’hebdomadaire La Vie du Rail et en présence des représentants de la municipalité de Nancy.

Cadets du rail - Nancy - Image05.jpg, avr. 2020

Qui donc était Charles Etienne COLLIGNON ?

Charles Etienne COLLIGNON , lorrain natif de Metz (1802-1885) .

Après ses études à l’école Polytechnique, on le retrouve Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées, chargé de la réalisation du secteur de Nancy de la ligne de chemin de fer de Paris à Strasbourg, inaugurée en 1852.

De 1960 à 1968, la section de Nancy a compté jusqu’à 30 inscrits agés de 8 à 18 ans. Les réunions au local de la gare NANCY-St GEORGES avoisinaient en moyenne 12 cadets présents.

Ils montraient un intérêt certain pour les visites en extérieur comportant notamment un trajet gratuit par le train.

Les réunions avaient lieu les premiers jeudis après-midi de chaque mois pendant la période scolaire.

Cadets du rail - Nancy - Image26.jpg, avr. 2020

Activités :

Parmi les activités au local St Georges, on trouvait le modélisme sur une maquette de grandes dimensions qui avait été fournie par La Vie Du Rail sous la direction d’un moniteur spécialisé. Les séances de cinéma- films ferroviaires - étaient assurés par la Section Central du Cinéma SNCF. Il y avait à disposition une bibliothèque ferroviaire avec revues et collections de La Vie Du Rail. En alternance on trouvait des conférences ferroviaires avec des conseils en photographie, philatélie et collection de cartes postales. Il y avait même l’exercice de la préparation de voyage par la lecture du CHAIX-horaires.

Cadets du rail - Nancy - Image20.jpg, avr. 2020

Ainsi pendant plusieurs années, les jeunes amis du chemin de fer du secteur de Nancy avaient un point de rencontre gratuit pour assurer leur passion.

N’oublions pas de rappeler que chacun des Cadets bénéficiait du service gratuit du bulletin LOCO-JUNIOR édité par La Vie Du Rail très apprécié par les destinataires.

Cadets du rail - Nancy - Loco Junior.jpg, avr. 2020

Les visites d’intérêt ferroviaire étaient très demandées.:

A Nancy :

  • gare de Nancy-Ville (l’organisation, l’ensemble, les billets, les renseignements, les bagages)
  • le poste électrique N° 1 (poste d’aiguillages, les itinéraires )
  • la Centrale Sous-Station
  • le PCR quai Claude le lorrain - poste de régulation sécurisé
  • Nancy-Heillecourt = le dépôt (les locos diesel)
  • Blainville =le bâtiment voyageurs , le triage, le poste de débranchement, le dépôt.
  • Lunéville = la gare
  • Neufchâteau = la gare
Cadets du rail - Nancy - Image28.jpg, avr. 2020
Cadets du rail - Nancy - Image39.jpg, avr. 2020
La vie économique du pays servie par un moyen de transport efficace était découvert par la visite des Clients du Rail : les usines, les entrepôts, les laboratoires.
  • L’UCL l’Union des Coopérateurs de Lorraine à Nancy
  • L’Est Républicain(Rédaction, photographie, typographie, rotatives, expéditions) à Nancy
  • Etablissements NORDON-Fruhenzols-Diebold (chaudronnerie métallique) à Nancy
  • Les Brasseries de CHAMPIGNEULLES (bière, soda ) à Champigneulles
  • La mine de sel de VARANGÉVILLE St NICOLAS (sel de déneigement- descente à la mine) à Varangéville
  • LUNEVILLE CIMT - LORRAINE ex Ets Lorraine De Dietrich (les wagons) à Lunéville
  • Fonderies de PONT à MOUSSON (tuyauterie fonte- fonderie centrifugeuse) à Pont à Mousson
  • Les Aciéries de NEUVES-MAISONS (fer à béton ) à Neuves-Maisons
  • Les Aciéries de POMPEY à Pompey
  • Les Grands Moulins VILGRAIN (meunerie ) à Nancy
  • La Cie Générale Électrique ( moteurs électriques) à Nancy
  • Les Cartonneries de La Rochette CENPA à Laneuveville devant Nancy

Après avoir évoqué les réunions au local de Nancy-St Georges, les visites d’intérêt ferroviaires et des clients du rail , parlons des CADETS.

Les Cadets du Rail : Qui étaient-ils ?

L'existence de la section de Nancy des Cadets du Rail a été connue au sein de l’Entreprise Nationale et a suscité en local un intérêt immédiat chez les parents cheminots qui ont vu là un service profitable à leurs jeunes enfants. Mais la publicité créée par les articles dans la presse régionale a provoqué un mouvement identique chez les parents extérieurs à l’entreprise. Le fils de l’épicier comme le fils du pharmacien qui aimaient déjà les trains se sont retrouvés pour découvrir plus encore tout ce qui concernait le chemin de fer.

Cadets du rail - Nancy - Image40.jpg, avr. 2020

Que sont-ils devenus ?

Plus de 60 ans après la création de la section de Nancy, les nouvelles des anciens Cadets sont plutôt “clairsemées” ...

Les Cadets ont suivis des chemins professionnels très divers.

Certes un petit nombre a fait carrière dans la Grande Maison SNCF. Tous ont été marqués par la “culture ferroviaire” de l’entreprise et de son rôle combien important dans la nation que ce soit dans l’économie , les transports, les techniques, la priorité à la sécurité qui fait du chemin de fer un équipement efficace et moderne.

Même si ces 60 années écoulées ont été teintées fortement par l’utilisation de l’automobile, les Cadets sont pour la majorité restés fidèles en tant que voyageurs au chemin de fer. C’est déjà un résultat pour leur petit parcours en tant que Cadets du rail à la section Charles Etienne COLLIGNON.

Concernant la section de Nancy, au point de vue métiers, pour ceux qui sont entrés à la SNCF, on trouve plusieurs conducteurs de locomotives diesel, autorails et conducteurs de locomotives électriques. Ils font partie des “roulants”. Nous avons également des chefs de gare, des responsables d’agence transport, des techniciens de bureau d’études et des spécialistes au service commercial de vente de titres de transport et un ingénieur Arts et Métiers spécialisé dans les transports.

En dehors de la grande maison, on retrouve au moins 2 docteurs en médecine, plusieurs responsable d’agences bancaires ainsi que des cadres d’entreprises de travaux publics.

Plus étonnant, on a signalé il y a quelques années qu’un Cadet du rail était devenu prêtre : ainsi la voie ferrée l’aurait conduit à la voie pastorale.

Nous pouvons regretter de ne pas avoir une liste plus fournie des Cadets du rail qui, au fil des ans, ont eu des destinées diverses. Nous espérons qu’ils ont gardé un bon souvenir de ces visites d’établissements ferroviaires, gares, ateliers, dépôts ainsi que des usines et entreprises clientes du rail oeuvrant pour l’économie de notre pays.

Nous avons l’agréable surprise de découvrir dans des revues ferroviaires, dans des forums spécialisés sur internet des signatures de textes, de photographies sur les trains par d’anciens Cadets devenus grands et qui ont gardé la fibre ferroviaire. Ils affichent avec fierté une connaissance reconnue, fruit d’années de recherches.

Il en est de même lors d’expositions philatéliques où les timbres d’inspiration ferroviaire sont présentés avec amour par d’anciens Cadets ; on les retrouve aussi dans les expositions photos dans leur thème favori, quand ce n’est pas parmi les collectionneurs de livres classés chez les bouquinistes spécialisés.

Nombreux sont-ils aussi les anciens Cadets qui œuvrent au sein des chemins de fer touristiques ou historiques. A leur façon, ils sont devenus des Cheminots à part entière.

Nous terminerons par cette conclusion :

La création des Cadets du Rail se révèle comme une expérience positive.

Elle a permis d’approfondir la connaissance d’un grande entreprise nationale qui a un rôle primordial dans le système économique français.

Il faut retenir son action pédagogique vis à vis des jeunes ainsi que la formation d’une pépinière potentielle de recrutement pour la SNCF d’un nombre d’éléments qui sont déjà marqué par l’esprit ferroviaire.

Cet “ esprit maison “ souvent envié, s’est toujours révélé précieux et digne des générations qui ont précédé.

A plus d’un demi siècle après le rappel de cette époque des Cadets du Rail de Nancy, la majorité des acteurs de ces événements ont quitté la vie active et sont devenus retraités . Tous ont gardé une forme d’amour durable pour les trains.

Par discrétion, nous ne publions pas les noms des anciens Cadets, mais il serait souhaitable , si ils ont l’occasion de découvrir le présent texte sur internet, de se signaler pour une conversation ferroviaire !

Ils seront les bienvenus.

Jean SPAITE Avril 2020

Crédit photographiques : Jean Spaite (sauf une photo Est Républicain)

Si vous souhaitez consultez l'album photos des Cadets du Rail, cliquez sur l'image suivante :

Cadets du rail - Nancy -Album Photos